Métiers et recrutement

Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses (depuis la loi du 21 février 2007). Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, l’île Juan de Nova, l’île Europa, l’atoll Bassas da India dans le canal du Mozambique, et l’île Tromelin au nord de La Réunion.

Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion où il regroupe près de 70 personnes. La direction des affaires administratives et financière est en charge du recrutement pour les postes à pourvoir au siège comme sur les différents districts.

Les districts subantarctiques n’ont pas de population permanente, mais accueillent une présence continue de personnels scientifiques, militaires ou logisticiens. Le personnel est relevé régulièrement pour des missions allant de six mois à un an.

Sont recrutés les chefs de district, les agents de l’environnement, les médecins et infirmiers, les militaires (PARTEX), les personnels contractuels dans des domaines divers  tels que l’environnement, le bâtiment, la restauration et le service, ainsi que les personnels sous le statut de VSC (Volontaire Service Civique).

Nos offres d'emploi

  • Gestionnaire polyvalent des ressources humaines chargé du recrutement H/F Poste sous statut d'agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique en position de disponibilité ou en détachement sur contrat). B ou C (selon niveau de qualification et expérience professionnelle).

    Siège des Terres australes et antarctiques françaises : 1 rue Gabriel DEJEAN, 97410 Saint-Pierre, La Réunion.

    Poste sous statut d'agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique en position de disponibilité ou en détachement sur contrat).
    B ou C (selon niveau de qualification et expérience professionnelle).

    Domaine(s) d'activités

    Gestion des ressources humaines.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Le chef du service des ressources humaines.

    Éléments de contexte

    Créées par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955 abrogeant le décret de 1924 qui rattachait alors ces terres au gouvernement général de Madagascar, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent une collectivité définie à l’article 72-3 de la Constitution. La version actuelle de son statut résulte de la loi n° 2007-224 du 21 février 2007, qui lui rattache son cinquième district actuel et fixe ses missions.

    Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion. L’ensemble de ces terres procure à la France une zone économique exclusive (ZEE) de plus de 2 300 000 km² riches en ressources marines, qui contribuent à donner à la France la deuxième emprise maritime au monde après les Etats-Unis.

    Installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion, le siège accueille les services centraux de la collectivité (cabinet, directions de l’environnement, des pêches et des questions maritimes, des services techniques, des affaires administratives et financières, services juridique, médical…) ainsi que la préfète, administratrice supérieure à la tête de la collectivité.

    Sous la responsabilité de cette dernière et du secrétaire général, la direction des affaires administratives et financières assure la gestion des ressources humaines ainsi que la gestion budgétaire et financière des Terres australes et antarctiques françaises. Composée d’un service du budget et des finances, et d’un service des ressources humaines regroupant une vingtaine de collaborateurs elle assure également, sous l’autorité de sa directrice, le contrôle de gestion.

    Au sein de la direction des affaires administratives et financières, le service des ressources humaines participe à la définition des  emplois et  à l’évolution des statuts territoriaux, élabore le schéma annuel d’emplois en fonction des besoins exprimés par les directions opérationnelles, procède aux recrutements sur les emplois territoriaux, de fonctionnaires civils et de militaires (entre 200 et 250 contrats par an), gère les payes (hors militaires), suit la masse salariale (budgets Territoire et Etat), définit et met en œuvre la politique de formation, pilote le dialogue social interne et  l’action sociale.

    Missions

    Sous l’autorité du chef de service et en synergie avec les autres gestionnaires RH, la personne recrutée :

     

    1) contribue à organiser les recrutements sur le plan administratif, juridique, logistique et budgétaire, et, en particulier:

    ▪ recueille les besoins et participe à l’élaboration des fiches de postes,

    ▪ diffuse les offres d’emploi (publication sur les sites internet des TAAF et de ses partenaires, demande de relais sur les réseaux sociaux et/ou professionnels),

    ▪ recueille les candidatures ciblées, spontanées et demandes de stage,

    ▪ assure l’enregistrement des candidatures et les met à disposition des recruteurs,

    ▪ organise les entretiens de recrutement (plannings, invitations, organisation pratique, …),

    ▪ informe les candidats sur les modalités de recrutement (présentation collective, réponse aux demandes individuelles),

    ▪ participe aux entretiens de recrutement,

    ▪ réalise la phase administrative post-entretien (recueil des justificatifs, casier judiciaire, visite médicale, réponse aux candidats non sélectionnés),

    ▪ réalise des points réguliers avec les directions et services concernant l’avancement du recrutement (postes en tension, besoins de formation préalable, …)

    ▪ participe à la conclusion du recrutement et en informe le candidat retenu,

    ▪ établit un projet d’estimation de rémunération adaptée au candidat et la lui propose après validation du chef de service,

    ▪ constitue les dossiers personnels des agents,

    ▪ rédige les projets de contrats ou d’avenants,

    ▪ assure le lien en interne et avec les services partenaires pour l’arrivée du candidat (initiation des procédures de mise en paie, demande de transport, remboursement des frais et fiche d’arrivée du nouvel agent),

    ▪ initie, suit et en fin de contrats résilie les affiliations des agents aux divers organismes (assurance maladie, mutuelle, agence du service civique…),

    ▪ établit les décisions de congés, et en fin de contrats les certificats de travail et attestations employeur.

     

    2) participe à la gestion du personnel, notamment:

    ▪ gère les données relatives aux agents (formation, maladie, accident, congés, …),

    ▪ prépare les attestations d’emploi pour les demandes de retraite,

    ▪ instruit les procédures de gestion administrative individuelles et collectives des agents des TAAF (tous statuts confondus),

    ▪ assure un niveau de disponibilité, d’explication et d’accompagnement de nature à faciliter les démarches administratives des agents.

    Direction

    Direction des affaires administratives et financières,

    Service des ressources humaines.

    Compétences requises

    • Expérience dans la gestion des ressources humaines d'une administration publique souhaitée.
    • Une formation et/ou une expérience significative dans le domaine administratif ou des ressources humaines sont également attendues.
    • Connaissances techniques :
    • statut général de la fonction publique et statuts particuliers : niveau maîtrise,
    • environnement professionnel (État, collectivités, territoires,…) : niveau maîtrise,
    • bureautique, applicatifs et outils collaboratifs (agenda partagé, visioconférence,…) : niveau maîtrise,
    • procédures de gestion administrative : niveau maîtrise.
    • Savoir-faire :
    • organiser une action : niveau pratique,
    • analyser, anticiper et prioriser : niveau maîtrise,
    • réaliser une synthèse, un point d’étape ou un compte-rendu : niveau maîtrise,
    • instruire un dossier, rédiger un acte juridique : niveau pratique,
    • travailler en équipe : niveau maîtrise.
    • Savoir-être :
    • sens des relations humaines : niveau maîtrise,
    • discrétion : niveau maîtrise,
    • adaptation : niveau maîtrise,
    • communication, aisance et expression orale (entretiens individuels, présentation collective, animation dans le cadre de manifestation, …) : niveau maîtrise,
    • autonomie, rigueur et méthode : niveau maîtrise.

    Durée de la ou des missions

    Contrat de 24 mois, à temps plein.

     

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Respect des règles de confidentialité.

    Activités soumises aux échéances impératives des calendriers de relève des personnels.

    Contraintes horaires périodiques.

    Grande disponibilité, rigueur et autonomie requises.

    Rémunération selon le niveau de qualification et l’expérience professionnelle justifiée sur des fonctions similaires et de même niveau hiérarchique.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de madame la préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresses srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message :  CANDIDATURE GESTIONNAIRE RH NOM Prénom.

    Les demandes d’informations sur le poste peuvent être adressées à M. Benoît LUCIDOR, chef du service des ressources humaines : benoit.lucidor@taaf.fr.

    Pour toute information d’ordre général sur la structure : https://taaf.fr

    Date fin de candidature

    %02 %041 %2024

  • ADJOINT FINANCES ET COMMANDE PUBLIQUE A LA DIRECTRICE DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES Agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique soit en disponibilité sur contrat, soit en détachement sur contrat). A/A+

    SIEGE DES TAAF : RUE GABRIEL DEJEAN – 97410 SAINT-PIERRE (ILE DE LA REUNION)

    Agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique soit en disponibilité sur contrat, soit en détachement sur contrat).
    A/A+

    Domaine(s) d'activités

    COMPTABILITE PUBLIQUE – GESTION FINANCIERE ET BUDGETAIRE – COMMANDE PUBLIQUE/ACHATS

    Supérieur hiérarchique immédiat

    LA DIRECTRICE DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES

    Éléments de contexte

    Créées par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955 abrogeant le décret de 1924 qui rattachait alors ces terres au gouvernement général de Madagascar, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent une entité administrative définie à l’article 72-3 de la Constitution et régie par une clause de compétence générale : les principes de spécialité législative et d’autonomie administrative et financière s’appliquent. La version actuelle de son statut résulte de la loi n° 2007-224 du 21 février 2007, qui lui rattache son cinquième district actuel et fixe ses missions.

    Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion. L’ensemble de ces terres procure à la France une Zone économique exclusive (ZEE) de plus de 2 300 000 km² riches en ressources marines, qui contribuent à donner à la France la deuxième emprise maritime au monde après les Etats-Unis.

    En tant que collectivité sui generis, le budget des TAAF est alimenté par des ressources propres à hauteur de 80 % (impôts, taxes de mouillage, droits de pêche, philatélie, tourisme…) et par des subventions ou dotations des ministères de l’intérieur et des outre-mer, et de la transition écologique. Une grande partie de ce budget est consacrée aux charges d’affrètement de deux navires (Marion Dufresne et L’Astrolabe) qui assurent la desserte maritime des districts. La collectivité des TAAF est associée à l’Union européenne, en tant que PTOM (pays et territoires d’outre-mer) et bénéficie à ce titre d’un régime spécial, en particulier des financements de l’instrument PTOM.

    Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion où se situent les services centraux de la collectivité (cabinet, directions de l’environnement, des pêches et des questions maritimes, des services techniques, des affaires administratives et financières, services juridique, médical…) ainsi que le préfet, administrateur supérieur à la tête de la collectivité.

    Sous la responsabilité de la Préfète, Administratrice Supérieure et de la Secrétaire Générale, la Direction des Affaires Administratives et Financières assure la gestion des ressources humaines, la gestion du budget des TAAF et la gestion de la commande publique. La direction se compose actuellement d’un service des ressources humaines et d’un service du budget, des finances et de la commande publique.

    Le service du budget, des finances et de la commande publique est chargé de l’élaboration et de l’exécution du budget territorial, ainsi que de la gestion des régies (produits philatéliques et boutiques) dans les TAAF. Elle est également chargée de la commande publique en centralisant, sécurisant et professionnalisant la fonction achats à l’échelle de la collectivité.

    Missions

    Sous l’autorité de la Directrice, l’agent titulaire du poste objet de la présente fiche assure la fonction d’adjoint « Finances et commande publique », en supervisant et en coordonnant l’activité budgétaire, financière et commande publique de la préfecture.

    Il est – sous l’autorité de la directrice des affaires administratives et financières – notamment en charge :

    Pour le volet budgétaire :

    • de l’élaboration, de la mise en œuvre, du suivi et du contrôle du budgetdu Territoire ainsi que du budget Etat;
    • du contrôle de l’application de la réglementation budgétaire et comptable;
    • de la proposition et de la mise en œuvre d’ instruments de projection budgétaire infra et pluriannuelle (analyse de la soutenabilité budgétaire notamment), et de la rédaction d’analyses budgétaires et financières, en lien notamment avec le programme pluriannuel d’investissement.

    Pour le volet finances :

    • d’un suivi attentif de toutes les conventions engageant la structure, tant en terme de refacturation, de subvention ou encore de participation;
    • de la gestion des relations avec les services comptables de l’Etat;
    • de la supervision de l’engagement, de la liquidation et du traitement des factures;
    • du suivi et contrôle du respect des délais de paiement par la structure ;
    • du suivi de l’encaissement des recettes
    • de la veille juridique et prospective sur les finances;

    Pour le volet achats et commandes publiques :

    • Du pilotage des procédures de passation et d’exécution de la commande publique de la préfecture (de la définition du besoin en lien avec les services métiers à la notification du marché avec la rédaction des pièces nécessaires, puis au suivi de la garantie de parfait achèvement le cas échéant)
    • Du parachèvement de la couverture des achats de la collectivité par des procédures de commande publique
    • De la proposition d’un règlement interne de la commande publique

    Direction

    DIRECTION DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES

    Compétences requises

    • COMPETENCES TECHNIQUES
    • Connaissances budgétaires (notamment fonctionnement budgétaire de l’Etat et utilisation de Chorus) et comptables (comptabilité Etat et comptabilité « collectivité » M57) : niveau expert requis
    • Code de la commande publique : niveau expert requis
    • Compétences juridiques : niveau maîtrise requis
    • Compétences en informatique/bureautique : niveau maîtrise requis (production de tableaux de bord attendue)
    • SAVOIR-FAIRE
    • Esprit d’analyse : niveau expert requis
    • Esprit de synthèse : niveau maîtrise requis
    • Savoir appliquer la réglementation : niveau expert requis
    • Savoir encadrer et manager une équipe : niveau expert requis
    • Savoir faire preuve de pédagogie : niveau maîtrise requis
    • Savoir travailler en équipe : niveau expert requis
    • SAVOIR-ETRE
    • Savoir s’adapter : niveau expert requis
    • Savoir anticiper : niveau expert requis
    • Savoir communiquer : niveau expert requis
    • Aisance rédactionnelle : niveau maîtrise requis
    • Être rigoureux et méthodique : niveau maîtrise requis
    • Etre réactif : niveau expert requis
    • Savoir faire preuve de transversalité : niveau maitrise requis
    • Savoir rendre compte à sa hiérarchie

    Durée de la ou des missions

    Contrat de 3 ans, à temps plein, renouvelable

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Participation au dispositif d’astreinte de direction (environ 1 semaine/trimestre).

    Possibilité de participation à une rotation australe (durée moyenne : 1 mois), selon les besoins de la structure

    Exigence de disponibilité accrue en période de préparation et clôture budgétaire.

    Personnel à encadrer

    Equipe de 9 agents : 3C, 5B, 1 militaire

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresses suivante : srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message :  ADJOINT FINANCES ET COMMANDE PUBLIQUE_NOM_Prénom

    Les demandes d’informations sur le poste peuvent être adressées à Mme Fabienne BRISBOUT, Directrice des Affaires Administratives et Financières : fabienne.brisbout@taaf.fr

    Toute autre demande peut être adressée à M. Benoit LUCIDOR, Chef du service des Ressources Humaines : benoit.lucidor@taaf.fr

    Pour toute information d’ordre général sur la structure : https://taaf.fr

    Date fin de candidature

    %02 %041 %2024

  • Agent Environnement Antarctique à Dumont d’Urville - H/F Agent contractuel de droit privé (classement salarial selon niveau de qualification et expérience professionnelle sur des fonctions similaires) Cadre au sens de la réglementation du travail des TAAF

    District de Terre Adélie

    Agent contractuel de droit privé (classement salarial selon niveau de qualification et expérience professionnelle sur des fonctions similaires)
    Cadre au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Domaine(s) d'activités

    Environnement / Gestion espace naturel protégé

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St-Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, l’archipel Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses (depuis 2007), est placé sous l’autorité d’un Préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises ainsi que des réserves des îles Eparses (Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin). Les TAAF mettent en place sur ces districts un modèle de gestion permettant de concilier le développement d’activités humaines raisonnées et la protection d’un patrimoine naturel d’exception. Ces territoires insulaires et les zones marines qui leurs sont associées offrent à la France une position privilégiée au niveau international pour répondre aux grands enjeux environnementaux (préservation de la biodiversité, étude du changement climatique, gestion durable des ressources marines, etc.). Plus spécifiquement en Antarctique, le préfet, administrateur supérieur, est l’autorité nationale compétente pour le suivi et l’encadrement des activités opérées en Antarctique. Il est garant de l’application du traité de l’Antarctique, veille au respect du protocole de Madrid relatif à la protection de l’environnement en Antarctique, et s’assure de la prise en compte des plans de gestion des zones spécialement protégées de l’Antarctique (ZSPA).

    La direction de l’environnement veille et contribue à la déclinaison des politiques nationales en matière d’environnement, de climat et de préservation de la biodiversité pour l’ensemble des districts des TAAF. La direction se compose d’un service connaissance et suivi du patrimoine naturel, d’un service conservation et restauration des milieux naturels, d’un service appui aux politiques publiques (services placés chacun sous l’autorité d’un(e) chef(fe) de service), d’une cellule coordination opérationnelle des agents en charge de la gestion des réserves naturelles (sous l’autorité d’une coordinatrice), et d’une cellule appui transversal sous l’autorité directe du directeur.

    Sur la base Dumont d’Urville, la recherche scientifique constitue la principale activité, rendue possible par un soutien logistique important et la gestion fonctionnelle des infrastructures, assurés par l’IPEV (Institut polaire français Paul-Émile Victor). Dans cette « réserve naturelle consacré à la paix et la science » il apparaît important de renforcer la prise en compte des enjeux environnementaux et d’accompagner les équipes sur place pour une pleine application du protocole de Madrid. La présence d’un agent Environnement à Dumont d’Urville s’inscrit dans cet objectif.

    Ce poste est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des TAAF, et sous la responsabilité hiérarchique directe de la coordinatrice opérationnelle. Sur le terrain, il est placé sous l’autorité du chef de district, représentant le préfet.

     

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    • Appui au chef de district en assurant un rôle de référent pour les questions à caractère environnemental.
    • Réalisation d’un diagnostic biosécurité et d’une analyse de risques en matière d’introduction d’espèces exotiques en terre Adélie:    reprise de la méthodologie employée pour les Australes et les îles Eparses, échanges avec les personnes ressources (IPEV, Astrolabe, AAD, etc.), visite des infrastructures biosécurité de l’AAD à Hobart, identification des vecteurs d’introduction présentant les risques biosécurité les plus élevés, proposition de protocoles opérationnels prioritaires, rédaction du rapport d’analyse.
    • Sensibilisation et accompagnement au quotidien de l’ensemble des personnels:    Traité de l’Antarctique et règlementation associée, fragilité de la faune sauvage, nuisances pouvant être générées par les activités humaines (logistiques, infrastructures, recherche, loisir, etc.), comportements et mesures à adopter pour éviter ou réduire les impacts, accès ZSPA, biosécurité, signalétique, etc.
    • Appui auprès des personnels pour la prise en compte des sujets environnementaux et de la réglementation relative au protocole de Madrid:     notamment dans la programmation des travaux, la caractérisation des impacts associés.
    • Suivi des autorisations délivrées par le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises, pour la manipulation d’espèces protégées et les accès en ZSPA. Cette activité viendra en appui du chef de district qui reste la seule personne compétente sur le territoire pour veiller au respect des autorisations.   Pendant la campagne d’été, la présence de l’agent Environnement doit permettre de renforcer le suivi et ainsi de placer l’ensemble des missionnaires dans de bonnes habitudes.
    • Centralisation et suivi des mortalités ou atteintes à la faune sauvage due à des facteurs exogènes:     analyse d’opportunité quant à la mise en place d’un réseau SAGIR en Antarctique, comptabilité des potentielles mortalités associées aux infrastructures (collision), etc.
    • Point relais pour la continuité des actions relatives à la conservation du patrimoine.

    Avant le départ en mission, la personne recrutée suivra une formation d’environ 10 jours (au siège des TAAF à Saint-Pierre de La Réunion, sous toute réserve).

     

    Direction

    Direction de l’Environnement

    Compétences requises

    • SAVOIR-FAIRE
    • Expérience antérieure dans les TAAF souhaitée et/ou dans d’autres régions polaires
    • Connaissance en écologie, capacité d’expertise en matière de préservation des milieux naturels
    • Compétence en planification de projet
    • Connaissance du fonctionnement des réserves naturelles
    • Une expérience en logistique serait un atout
    • Aptitude aux travaux manuels
    • Bonne condition physique
    • Maitrise des outils informatiques usuels
    • SAVOIR-ETRE
    • Dynamisme et motivation
    • Sens de l’organisation et rigueur
    • Sens des responsabilités
    • Capacité d’adaptation
    • Capacité à s’exprimer en public
    • Bon relationnel au sein d’un groupe
    • Aptitude à travailler en équipe et en autonomie
    • Aptitude à encadrer un groupe

    Durée de la ou des missions

    7 mois entre octobre 2024 et avril 2025

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Mission de longue durée en site isolé, soumise à la délivrance préalable d’une attestation d’aptitude médicale et psychologique.

    Conditions climatiques difficiles et changeantes.

    Rythme de travail potentiellement irrégulier du fait des conditions climatiques.

    Rémunération selon l’expérience professionnelle et le nombre de missions déjà réalisées

    Personnel à encadrer

    Aucune

    Contact

    Pour toute information sur le poste, envoyer un mail à coordinagentsde@taaf.fr

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message :

    CANDIDATURE_AGENT ENVIRONNEMENT_TA_NOM_Prénom

     

    Date fin de candidature

    %31 %041 %2024

  • Chargé(e) de la connaissance et du suivi de la flore et des habitats terrestres (Australes et Eparses) CDD - Poste sous statut d'agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique en position de disponibilité ou en détachement sur contrat). A (ou équivalent)

    Saint-Pierre de La Réunion (siège des TAAF)

    CDD - Poste sous statut d'agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique en position de disponibilité ou en détachement sur contrat).
    A (ou équivalent)

    Domaine(s) d'activités

    Environnement / Ecologie / Botanique

    Supérieur hiérarchique immédiat

     

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St-Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, l’archipel Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses (depuis 2007), est placé sous l’autorité d’un Préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises ainsi que des réserves des îles Eparses (Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin). Les TAAF mettent en place sur ces districts un modèle de gestion permettant de concilier le développement d’activités humaines raisonnées et la protection d’un patrimoine naturel d’exception. Ces territoires insulaires et les zones marines qui leurs sont associées offrent à la France une position privilégiée au niveau international pour répondre aux grands enjeux environnementaux (préservation de la biodiversité, étude du changement climatique, gestion durable des ressources marines, etc.).

    La direction de l’environnement veille et contribue à la déclinaison des politiques nationales en matière d’environnement, de climat et de préservation de la biodiversité pour l’ensemble des districts des TAAF. La direction de l’environnement se compose d’un service connaissance et suivi du patrimoine naturel, d’un service conservation et restauration des milieux naturels, d’un service appui aux politiques publiques (services placés chacun sous l’autorité d’un(e) chef(fe) de service), d’une cellule coordination opérationnelle des agents en charge de la gestion des réserves naturelles (sous l’autorité d’une coordinatrice), et d’une cellule appui transversal sous l’autorité directe du directeur.

    En application du 2nd plan de gestion (2018-2027) de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et du Plan d’actions Biodiversité des Iles Eparses (2020-2025), des inventaires et des suivis de la flore et des habitats sont menés dans un objectif de connaissance et de conservation de la biodiversité. Les principales missions du poste sont de :

    • Coordonner la stratégie d’acquisition des connaissances;
    • Piloter la mise en œuvre des protocoles de suivi et d’amélioration des connaissances ;
    • Contribuer à l’analyse et la valorisation des données;
    • Animer un réseau de partenaires scientifiques.

    Pour l’exercice de ses fonctions, la personne recrutée pourra être amenée ponctuellement à participer à des missions sur le terrain.

    Ce poste est placé sous l’autorité de la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises, et sous la responsabilité hiérarchique directe de la cheffe du service connaissance et suivi du patrimoine naturel au sein de la direction de l’environnement.

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    Acquisition de connaissances :

    • Définition et coordination de la stratégie d’acquisition des connaissances sur la flore et les habitats terrestres des Terres australes françaises ;
    • Pilotage de la mise en œuvre des protocoles de suivi et de connaissances menés par les agents de la direction de l’environnement détachés sur les districts des Terres australes françaises (inventaires, cartographie et typologie des habitats, dynamique spatiale de la flore native et introduite, suivis post éradication de mammifères introduites, etc.) ;
    • En lien avec les laboratoires partenaires, pilotage et suivi des observatoires long terme sur les espèces et les communautés végétales;
    • En lien avec les laboratoires partenaires, définition et coordination de la mise en œuvre des actions d’étude et de conservation des communautés d’invertébrés sur l’île Amsterdam; soutien aux actions menées par les laboratoires partenaires sur les districts de Crozet et Kerguelen ;
    • En soutien au CBN de Mascarin, définition et coordination d’une stratégie d’amélioration des connaissances floristiques sur les îles Éparses ;
    • En partenariat avec le CBN de Mascarin, pilotage d’un projet d’amélioration des connaissances floristiques et de cartographie des habitats naturels par drone des îles Éparses financé par l’OFB;
    • Organisation des campagnes de terrain (protocoles, plannings théoriques, identification des besoins, commandes, etc.) en lien étroit avec la cellule Coordination opérationnelle de la direction;
    • Participation ponctuelle à des campagnes de terrain;

    Contribution à la gestion, analyse et valorisation des données :

    • Traitement, analyse et mise en valeur des données collectées en lien étroit avec les partenaires scientifiques et institutionnels;
    • Développement de partenariats scientifiques pour l’analyse des données;
    • Alimentation et interprétation des indicateurs de l’observatoire territorial de la biodiversité relatifs à la flore, aux habitats et aux arthropodes;
    • Pilotage d’un projet visant la production d’un atlas de la flore des Terres australes françaises.
    • Gestion de la bancarisation, contrôle, correction et exploitation des données, en lien étroit avec le pôle SIB;
    • Appui au pôle SIB dans le cadre du déploiement de l’interface Geonature au sein de la direction;
    • Référent de la base de données «Habitat-Flore-Invertébrés », géré par la collectivité des Terres australes et antarctiques, auprès des partenaires scientifiques.

    Impacts sur la flore, les habitats et les invertébrés :

    • Appui à l’instruction des demandes de prélèvements (flore, invertébrés, minéraux, sol, etc.), à la définition des prescriptions techniques et à la préparation des arrêtés préfectoraux;

    Activités transversales :

    • Participation au recrutement et à la formation des agents de terrain;
    • Contribution à l’encadrement des agents de terrain des îles Éparses ;
    • Entretien et renforcement du réseau de partenaires scientifiques, institutionnels et techniques associés à la thématique;
    • Expertise thématique (études d’impacts, avis, participation à des comités experts, etc.);
    • Contribution à l’élaboration, au rapportage et l’évaluation des feuilles de route environnementales (plans d’actions, plans de gestion, etc.);
    • Participation à la production de documents de communication (bilans d’activités, articles du site internet, etc.);

    Soutien aux activités du service.

    Direction

    Direction de l’Environnement – Service Connaissance et suivi du patrimoine naturel

    Durée de la ou des missions

    CDD 24 mois (renouvelable)

    Prise de poste souhaitée : 1er septembre 2024

    Poste basé au siège de l’administration des Terres australes et antarctiques françaises situé à Saint-Pierre de La Réunion

    Base : 38h05/semaine

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Bac+5 ou équivalent

    Savoir faire

    • Expérience exigée : 3 à 5 ans minimum dans la coordination d’actions et/ou de projets d’acquisition de connaissance (rapportage, organisation de réunions, préparation de documents de travail, planification, suivi budgétaire, etc.)
    • Expérience exigée dans l’élaboration, la mise en œuvre et/ou l’évaluation de protocoles d’inventaires, de suivis botaniques et phytosociologiques
    • Compétences en botanique et, si possible, en identification des bryophytes (niveau moyen à avancé);
    • Bonnes compétences rédactionnelles et esprit de synthèse
    • Expérience dans l’encadrement d’équipe
    • Connaissance du fonctionnement des aires protégées (réserve naturelle), des administrations publiques
    • Une expérience préalable dans les TAAF serait un atout certain
    • Compétences en entomologie (niveau débutant à moyen);
    • Compétences en gestion de bases de données et en SIG (Qgis)
    • Compétences dans l’analyse de données
    • Maitrise des outils informatiques usuels

    Savoir être

    • Dynamisme, motivation et rigueur
    • Capacité d’adaptation, d’initiative et autonomie
    • Sens de l’organisation
    • Bonnes capacités relationnelles et d’animation
    • Bonne capacité d’écoute et de négociation
    • Aptitude à travailler en équipe

    Personnel à encadrer

    Agents techniques détachés sur le terrain

    Stagiaires

    Contact

    Pour tout renseignement sur le poste, merci d’envoyer un mail sur la boîte sophie.marinesque@taaf.fr

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : srh@taaf.fr avec copie à recrutement-environnement@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE_CDD_CONNAISSANCE FLORE_2024_NOM_Prénom

    Date fin de candidature

    %07 %041 %2024

  • Chargé des activités partenariales techniques et stratégiques des TAAF H/F Agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique soit en disponibilité sur contrat, soit en détachement sur contrat). A

    Siège des TAAF : Rue Gabriel Dejean – 97410 ST-PIERRE DE LA REUNION

    Agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique soit en disponibilité sur contrat, soit en détachement sur contrat).
    A

    Domaine(s) d'activités

    CONDUITE DE PROJETS A FORTS ENJEUX

    Supérieur hiérarchique immédiat

    DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES

    Éléments de contexte

    Créées par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent une collectivité sui generis définie à l’article 72-3 de la Constitution et régie par une clause de compétence générale : les principes de spécialité législative et d’autonomie administrative et financière s’appliquent.

    Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion. L’ensemble de ces terres procure à la France une Zone économique exclusive (ZEE) de plus de 2 300 000 km² riches en ressources marines, qui contribuent à donner à la France la deuxième emprise maritime au monde après les Etats-Unis.

    Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de La Réunion où se situent les services centraux de la collectivité (cabinet, directions de l’environnement, des pêches et des questions maritimes, des services techniques, des affaires administratives et financières, services juridique, médical…) ainsi que le préfet, administrateur supérieur, à la tête de la Collectivité.

    Missions

    Par l’importante étendue géographique de leur territoire et leur positionnement singulier dans l’hémisphère sud, les TAAF disposent d’atouts reconnus et intéressants pour l’implantation d’équipements pour des activités spatiales civiles et/ou militaires, ou encore de mesures du climat et d’observation du respect des accords internationaux relatifs à l’interdiction des essais nucléaires.

    Les TAAF entretiennent notamment des partenariats historiques avec le CNES, l’EUSPA, dans le cadre de programmes satellitaires français et européens tels que Galileo ou encore avec d’autres partenaires tels que le CEA, Météo France, dans le cadre de prestations de suivi de leurs activités respectives.

    Placé sous la responsabilité du Directeur des Services Techniques, en lien étroit avec les chefs de service Télécommunication Informatique et Réseaux, Infrastructures, et Logistique, le(la) Chargé(e) des Activités Partenariales Techniques et Stratégiques des TAAF assure la supervision et le suivi des partenariats contractés dans le cadre d’activités spatiales ou de recueil de mesures diverses.

    La personne recrutée sera ainsi l’interlocuteur privilégié des clients, de leurs services internes, et des partenaires externes pour l’ensemble des sujets concernant notamment les activités spatiales des TAAF.

    Elle assurera ainsi l’ensemble des missions décrites ci-après :

    Dans le cadre des partenariats établis avec l’EUSPA (Galileo), le CNES REGINA, SAR Galiléo, Enviroearth, Kinéis, CEA, Météo France, et tout éventuel partenariat à venir :

    – Pilotage du suivi de l’exploitation quotidienne des sites (interface avec les services techniques présents au siège, les districts et les partenaires : suivi des tickets incidents, résolution des problèmes, suivi et coordination des maintenances mensuelles, trimestrielles et annuelles) et suivi logistique des équipements entrants et sortants du district en lien avec les activités opérationnelles des sites ;

    – Pilotage contractuel et financier des contrats passés avec les prestataires tels que Telespazio Belgique TPZB dans le cadre de Galileo, en lien avec la Direction des Affaires Financières, et notamment de la facturation des prestations réalisées par les TAAF ;

    – Pilotage du suivi, de l’évolution et du renouvellement des contrats avec l’ensemble des partenaires actuels et futurs. Il sera force de propositions sur les évolutions possibles ;

    – Pilotage et coordination des études techniques et/ou de faisabilité en lien avec les services techniques (log, infra, élec, réseaux), et l’ensemble des services des TAAF de manière plus générale notamment en charge de la protection de l’environnement dans le cadre de projets divers tels que l’implantation éventuelle d’une station GSS à Dumont-d’Urville, ou l’implantation d’autres antennes GSS dans les subantarctiques ou îles éparses ;

    – Pilotage de projets de construction de nouveaux sites sur les terres australes, îles éparses, ou en Terre Adélie. A titre d’exemple, pour cette dernière un projet de déploiement de Galileo en partenariat avec l’IPEV et sous coordination de l’EUSPA pourrait faire partie des projets à piloter par le Responsable des Activités Partenariales Techniques et Stratégiques pour lequel il assurera le suivi technique, administratif et financier du projet, réunions d’avancement, validation des phases techniques et logistiques, coordination opérationnelle avec l’IPEV / suivi de la construction et mise en service ;

    – pilotage de possibles opérations de démantèlement d’anciens bâtiments et radomes sur les terres australes ;

    – pilotage de possibles opérations de déplacement d’activités de partenaires entre bâtiments sur les districts

    – Correspondant QHSE pour les sites Galileo et responsable de l’ensemble de la documentation qualité ;

    – Suivi des accréditations et des habilitations de confidentialité pour l’ensemble des personnels travaillant sur les projets tels que Galileo (siège et district) en lien avec l’officier de sécurité des TAAF et les services français et européens en charges de ces questions ;

    – Mise en place de l’organisation de sureté des TAAF spécifique à certains projets tels que Galileo ;

    – Pilotage technique de l’organisation de la formation annuelle des personnels en charge de l’exploitation des sites sur les districts, Crozet, Kerguelen, Amsterdam et prochainement Terre Adélie ;

    Dans le cadre de projets portés par le service Télécommunications Informatique et Réseaux :

    – Pilotage et conduite de projets d’évolution et d’amélioration des systèmes d’informations des partenaires tels que l’IPEV, REVOCIMA, Météo France, gendarmerie, … en lien avec le Service Télécommunications Informatique et Réseaux de la direction des services techniques.

    Dans le cadre du renforcement du rôle stratégique des TAAF dans le domaine du spatial :

    – Entretenir le réseau d’acteurs,

    – Être en veille sur les évolutions et les besoins;

    – En lien avec le service Télécommunication, Informatique et Réseau, proposer des sujets d’innovation, de recherche et de développement.

    Direction

    Direction des services techniques

    Compétences requises

    • Connaissances requises :
    • Expérience solide acquise en Bureau d'Etudes, en entreprise ou en collectivité ;
    • Intérêt, maîtrise des process et veille technologique dans les domaines des télécommunications, satellitaire, spatial, infrastructure et réseaux
    • Maîtrise de l’architecture informatique et de l’administration réseaux
    • Connaissance du Code des Marchés Publics
    • Connaissance des systèmes de management intégrés (QHSE)
    • Culture du mode projet, polyvalence et ouverture d’esprit indispensables
    • Connaissance du fonctionnement d’une administration
    • Maîtrise de l’anglais obligatoire
    • Compétences et savoir être :
    • Bonnes qualités rédactionnelles
    • Esprit de synthèse et réactivité
    • Capacité d’adaptation
    • Loyauté, respect des procédures administratives et de la hiérarchie
    • Déplacements possibles en métropole et dans les districts (de trois semaines à deux mois) en fonction des besoins de la structure ;
    • Permis VL requis et Habilitation à obtenir au démarrage de la mission : CD-SD

    Durée de la ou des missions

    Contrat de 3 ans à temps plein.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    De formation supérieure Bac+5 type Ingénieur ou MASTER 2 universitaire

    Contact

    Pour plus de renseignement, contacter M. Thierry PAPIN (Directeur des Services Techniques) à l’adresse thierry.papin@taaf.fr

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Madame la Préfète, Administratrice supérieure des terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message :  CANDIDATURE_DST_ACTIVITES_PARTENARIALES_NOM_Prénom

    Date fin de candidature

    %12 %041 %2024

  • Conducteur de travaux H/F Agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique soit en disponibilité sur contrat, soit en détachement sur contrat). Catégorie A ou B+.

    Siège des TAAF, Saint-Pierre de la Réunion.

    Agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique soit en disponibilité sur contrat, soit en détachement sur contrat).
    Catégorie A ou B+.

    Domaine(s) d'activités

    Ingénieur / technicien travaux.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Directeur des services techniques / chef de service infrastructures.

    Éléments de contexte

    Créées par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955 abrogeant le décret de 1924, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent une collectivité sui generis définie à l’article 72-3 de la Constitution et régie par une clause de compétence générale : les principes de spécialité législative et d’autonomie administrative et financière s’appliquent.

    Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion. L’ensemble de ces terres procure à la France une Zone économique exclusive (ZEE) de plus de 2 300 000 km² riches en ressources marines, qui contribuent à donner à la France la deuxième emprise maritime au monde après les Etats-Unis.

    Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de La Réunion où se situent les services centraux de la collectivité (cabinet, directions de l’environnement, des pêches et des questions maritimes, des services techniques, des affaires administratives et financières, services juridique, médical…) ainsi que le préfet, administrateur supérieur à la tête de la collectivité.

    Missions

    En charge des projets de construction, de réhabilitation, de rénovation, d’entretien des infrastructures et équipements des bases des TAAF (Australes et Eparses), ainsi que des bâtiments TAAF situés à La Réunion, la personne recrutée assure la programmation de l’ensemble de ces travaux. Elle établit des programmes de travaux, prépare les budgets ; définit les plans de charge et planifie les actions à effectuer. Elle assure également la conduite d’opérations des projets d’infrastructures avec des partenaires extérieurs. Ses fonctions principales se répartissent ainsi :

    PLANIFICATION ET SUVI DES TRAVAUX

    • Etablir les objectifs de programmation pour les districts et les îles éparses, et les décliner auprès des chefs infra présents dans les districts :calibrage et constitution des équipes, phasage et points d’étape, indicateurs de suivi à l’avancement.
    • Définir les plans de charge et planifier les actions à effectuer : coordination des interventions, supervision des actions de maintenance et des approvisionnements…
    • Établir les devis, les factures, aide à l’élaboration du budget, prévision et suivi ;
    • Organiser les postes de travail, définir les process mis en œuvre sur les chantiers et les optimiser afin de répondre aux normes de sécurité, de qualité et de budget prévues au cahier des charges.
    • Assurer l’approvisionnement nécessaire aux infrastructures et équipements des bases : recensement et analyse des besoins exprimés par les bases, commandes et suivi de la procédure des achats jusqu’à réception ;
    • Effectuer un suivi de l’activité des chantiers et de l’avancement des différents lots (gros œuvre, corps d’état technique…) par des points réguliers avec les chefs infra des bases ;
    • Réaliser (ou faire réaliser) les études pré-opérationnelles (études d’opportunité, de faisabilité et préliminaires pour l’établissement du pré-programme), et opérationnelles (établissement du programme et de son montant, d’avant-projet, de projets et d’exécution des projets). A ce titre, rédiger les cahiers des charges, les dossiers de consultation, effectuer les appels d’offres, participer à la procédure d’attribution des marchés, mettre au point les marchés, …
    • Réaliser ou faire réaliser les travaux et les plans de récolement (DOE : documents des ouvrages exécutés ; DIUO : documents d’interventions ultérieures sur ouvrage…) et participer à leur actualisation.
    • Veiller à la bonne application des procédures de sécurité et d’hygiène en lien avec le coordonnateur sécurité du siège
    • Effectuer les rapports de chantier auprès du directeur et du chef de service
    • Participer à la réception de l’ouvrage en présence de l’entreprise ou des équipes en régie.
    • Exploiter les CRAQ (compte-rendu d’activité de quinzaine, équivalent CR de réunion de chantier) et répondre aux éventuelles interrogations
    • Participer, en lien et sous le pilotage du service des ressources humaines, au recrutement des agents sur base en charge des infrastructures ;

    GESTION DES PROJETS

    • Collaborer avec le chef de service à l’élaboration d’un Schéma Directeur Bâtiments, VRD, Energie, Equipements. Après avoir élaboré un diagnostic exhaustif des bases, ce dernier consiste à établir un ou plusieurs scénarii dans le temps pour leur entretien, leur maintenance, leur évolution, et leur transformation. Le scénario retenu par la gouvernance pourra être alors décliné à un horizon de 5 à 10 ans sous la forme de la mise en place d’un plan pluriannuel de programmation de travaux en intégrant la dimension environnementale, notamment la réduction de la consommation d’énergie.
    • Assurer la gestion financière des projets / chantiers (optimisation de la marge d’exécution des chantiers).
    • Mener les négociations avec les prestataires : loueurs, sous-traitants, fournisseurs de matériaux.
    • Assurer la conduite d’opérations et l’interface avec les différentes parties prenantes du projet d’ouvrage (client, bureau d’études, cabinets d’architectes, organismes de contrôle…).
    • Assister le chef du service INFRA pour les projets et prestations effectués pour le compte des partenaires : IPEV, Météo France, CNES, CEA, GALILEO, …
    • Correspondant privilégié des chefs infrastructures des bases (formation, accompagnement, contacts réguliers et fréquents, suivi des comptes rendus, …) ;
    • Gérer des gaz industriels et frigorigènes ;
    • Assurer ponctuellement la suppléance du chef de service.

     

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Profil recherché :
    • Formations techniques de niveau bac +5 : diplôme d’ingénieur spécialisé dans le domaine du génie civil ou de la construction, master spécialisé dans le secteur de la construction, ou formation bac + 3 expérimenté dans le domaine de la construction : superstructures, infrastructures VRD
    • Expérience:
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à un poste similaire, avec idéalement une expérience en collectivité (ou en Administration) en maîtrise d’œuvre interne, ou à défaut en bureau d’études ou en entreprise de travaux.
    • Compétences requises:
    • Solides compétences techniques en génie civil : bâtiments, infrastructures et réseaux, …
    • Expérience en bureau d’études en phase DET et/ou en entreprise de travaux
    • Expérience en gestion de projet (reporting, suivi, planification…)
    • Capacité d’analyse et force de proposition,
    • Maîtrise de l’informatique et de la DAO (AutoCAD),
    • Maîtrise des procédures de la commande publique et de la loi MOP,
    • Connaissances des normes en matière de qualité (ISO 9000), de sécurité et d'environnement (ISO 14001), haute qualité environnementale (HQE),
    • Rigueur, organisation, dynamisme, autonomie, capacité à travailler en équipe, faculté d’adaptation
    • Sens du service public, loyauté

    Durée de la ou des missions

    Contrat de 3 ans à temps plein.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Disponibilité requise : Déplacements et missions sur les districts (un mois par an) à bord du navire ravitailleur des TAAF, ou dans les îles Eparses, selon les besoins du service.

    Possibles missions de longue durée (plusieurs mois)

    Personnel à encadrer

    Lien fonctionnel avec les pilotes infrastructures des districts.

    Contact

    Pour plus de renseignement, contacter M. Thierry PAPIN (Directeur des Services Techniques) à l’adresse thierry.papin@taaf.fr

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, Administratrice supérieure des terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE_DST_INFRA_CONDUCTEUR_DE_TRAVAUX_NOM_Prénom

    Date fin de candidature

    %12 %041 %2024

  • Chef de cuisine H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Technicien Supérieur au sens de la réglementation du travail dans les TAAF.

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou Amsterdam.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Technicien Supérieur au sens de la réglementation du travail dans les TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Restauration.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe de district.

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion.

    Les districts de Crozet, Kerguelen et Amsterdam disposent de cuisines qui alimentent les personnels présents sur les bases. Les membres des équipes de cuisine, en contrat à durée déterminée, sont affectés pour des périodes allant de quelques mois à un an. D’autre part, un personnel présent au siège des TAAF, rattaché au service logistique et approvisionnement, est notamment chargé des achats d’alimentation et du matériel équipant les cuisines. Il suit et contrôle, chez les fournisseurs, la qualité des prestations et des produits alimentaires commandés.

    Missions

    • organiser et gérer le processus de production culinaire,
    • encadrer un commis ou une commise, un ou deux seconds de cuisine,
    • maîtriser la boulangerie et la pâtisserie:

    . pains variés, biscuits, tartes et cakes salés,

    . viennoiseries, desserts et entremets sucrés,

    • gérer les stocks de marchandise à sa disposition pour une durée de 4 à 5 mois,
    • faire les inventaires une fois par mois,
    • organiser les commandes en relation avec le chef de district et son pilote (services techniques du siège des TAAF),
    • réaliser des menus variés, équilibrés et respectueux des régimes alimentaires, tels que les allergies, le végétarisme et des pratiques de foi,
    • suivre et contrôler le bon déroulement du service,
    • vérifier la qualité des produits et du matériels de cuisine et faire remonter les besoins et les améliorations au service soutien de l’homme de la DST,
    • maîtriser les gestes et les techniques culinaires permettant de réaliser des préparations spécifiques simples et élaborées (exemple: yaourt, pâte à tartinée, biscuits, confiture, pain),
    • veiller à limiter le gaspillage alimentaire en adaptant la quantité des produits alimentaires et savoir réutiliser les restes pour d’autres préparations,
    • savoir décliner plusieurs préparations à partir d’un même produit (exemple : noix de veau, joue de bœuf, épaule d’agneau), et être créatif,
    • maitriser, contrôler et appliquer parfaitement les règles d’hygiène et de sécurités (HACCP) au sein de la cuisine,
    • respecter les normes environnementales et s’inscrire dans une démarche de développement durable (utiliser des produits à faible impact environnemental, limiter la production de déchets, limiter la consommation énergétique des cuisines…).

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Formation:
    • Un diplôme est exigé dans le domaine de la restauration : CAP/BEP cuisine, Bac Pro cuisine, BTS cuisine ou BTS hôtellerie restauration option art culinaire.
    • Expérience:
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à ce poste. Une ou plusieurs expériences à l’étranger, dans des endroits éloignés et/ou isolés seraient appréciées.
    • Qualités requises:
    • Autonomie et organisation,
    • résistance au stress,
    • créativité et innovation,
    • management :
    • . travailler en équipe,
    • . créer de la cohésion autour de sa cuisine,
    • . maintenir la motivation des équipes,
    • . garder une attitude bienveillante envers son équipe et les hivernants ou les hivernantes,
    • assumer la responsabilité de ses actes et de ceux de l’équipe de cuisine ,
    • savoir rendre compte,
    • être force de proposition auprès du chef ou de la cheffe de district et des référents du siège,
    • savoir utiliser les outils bureautiques basiques tels que les tableurs et traitements de texte.
    • Rémunération:
    • Rémunération mensuelle brute pour une première mission de 3611 à 4311 euros pour une expérience professionnelle variant de 5 à plus de 15 ans.
    • La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant avec l’appareillage du Marion Dufresne prévu le 21 octobre 2024,

    1 journée de préparation à la mission,

    1 mois de trajet maritime environ (aller et retour),

    Plus de 6 mois de mission sur district,

    retour prévu le 1er mai 2025,

    suivi de 30 jours de congés environ.

    CDD de plus de 7 mois.

    (dates prévisionnelles à affiner selon le calendrier de rotation du Marion Dufresne)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Charge de travail variable selon la saison :

    – 30 à 50 couverts sur l’archipel Crozet ou l’île Amsterdam,

    – 50 à 100 couverts sur l’île Kerguelen.

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Recrutement exigeant, étalé sur plusieurs mois, subordonné à l’obtention de l’aptitude médicale et psychologique au départ en mission.

    Territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Un second ou seconde de cuisine (Crozet et Amsterdam),

    Deux seconds ou secondes de cuisine et un personnel polyvalent ou une personnelle polyvalente de salle (Kerguelen).

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de madame la préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE CHEF DE CUISINE NOM Prénom.

    Pour plus de renseignement, merci de contacter M. Olivier BIANCHERI, chargé de mission cuisine, sur olivier.biancheri@taaf.fr ou M. Bernard GERMAIN, chef du service logistique, achat et approvisionnement, sur bernard.germain@taaf.fr .

    Date fin de candidature

    %15 %041 %2024

  • Ouvrier polyvalent métallier soudeur H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Archipel Crozet, îles Kerguelen

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Métallerie, soudure.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Ainsi, sur les 2 districts Crozet et Kerguelen, l’ouvrier polyvalent métallier ou l’ouvrière polyvalente métallière travaille le métal (acier, fer, aluminium, cuivre, laiton, bronze), des matériaux de synthèse et composites sur des chantiers de construction.

    La personne recrutée est chargée de :

    – renforcer la sécurité des bâtiments avec des ouvrages en métal (serrures, grilles de protections, rampes d’escalier, balcons, balustrades, grilles ouvragées) ;

    – installer toutes les fermetures et gonds des portes, des fenêtres, des volets roulants, des battants, des stores, des clôtures, etc. ;

    – réaliser et monter de la menuiserie métallique (portes, fenêtres, etc.) ;

    – construire des bâtiments en charpente métallique, en couverture et bardage acier ou aluminium.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

     

    La personne recrutée participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    L’ouvrier polyvalent métallier ou l’ouvrière polyvalente métallière couvre le champ d’activités suivant :

    • prise des mesures, relevés de cote, croquis,
    • fabrication de pièces en métal : traçage, découpage, cintrage, forgeage, perçage, pliage, meulage, ajustage et soudure,
    • montage des éléments sur le chantier,
    • réalisation des fermetures des portes, fenêtres, etc…

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Expérience exigée d’au moins 3 ans à ce poste.
    • CACES appréciés, dont R486 catégorie B (PEMP groupe B type 1 et 3).
    • De la conception à la pose des éléments, le métallier met en œuvre des compétences techniques très pointues :
    • aptitude au dessin,
    • lecture de plan,
    • prise de mesures, d’aplomb et de niveau,
    • maîtrise du travail du métal,
    • menuiserie : aluminium, PVC,
    • montage de pièces mécaniques (fermetures, ouvrages en métal, menuiserie, etc.),
    • soudure.
    • Ingénieux et créatif, il ou elle possède une bonne aptitude à visualiser en trois dimensions.
    • La personne recrutée est attentive, habile (son outillage peut être dangereux) et résistante physiquement (travail en hauteur parfois).
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2723 à 3215 euros, pour une expérience professionnelle variant de 3 à plus de 15 ans.
    • La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant avec l’appareillage du Marion Dufresne prévu le 21 octobre 2024,

    formation préalable à la mission,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    Plus de 6 mois de mission sur district,

    retour le 1er mai 2025,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 7 mois.

    (dates prévisionnelles à affiner selon le calendrier de rotation du Marion Dufresne)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,
    • rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,
    • participation obligatoire aux tâches collectives et aux dispositifs de santé et/ou de sécurité sur base,
    • recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,
    • intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél à M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, guenole.le-bleis@taaf.fr ,ou à M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de madame la préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE METALLIER SOUDEUR NOM Prénom.

    Date fin de candidature

    %15 %041 %2024

  • Frigoriste CDD – Agent contractuel de droit privé Agent de maîtrise au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Iles Kerguelen

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Agent de maîtrise au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Domaine(s) d'activités

    Frigoriste (installation, réparation, maintenance)

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre)

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Éprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Ainsi, sur les districts de Crozet et de Kerguelen, le ou la frigoriste aura pour mission principale l’installation de groupe frigorifique et l’entretien des réseaux existants, les réparations courantes et quelques travaux d’installations dont :

    • remplacement des fluides frigorifiques des chambres froide et des systèmes de climatisation (R404A, R455A, R452A, etc…)
    • dépannage et intervention sur les équipements techniques des chambres froide et des systèmes de climatisation.
    • l’installation de nouveaux groupe froids et de diffuseurs dans les chambres froide positive et négative.

    Pour cela, la personne recrutée sera aux ordres du chef ou de la cheffe d’infrastructures et pourra être aidé par un ouvrier polyvalent ou une ouvrière polyvalente pour les travaux le nécessitant.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures sur les autres travaux prévus dans la programmation (divers corps de métiers).

    La personne recrutée participera aux tâches liées à la vie commune sur base et hors base.

    Missions

    Le ou la frigoriste a pour mission :

    • Installation de matériels neufs (groupes froids, diffuseurs, etc…),
    • dépose des anciens groupe et diffuseur des chambres froides,
    • entretien des installations (maintenance courante),
    • maintenance corrective.

    Direction

    Direction des services techniques

    Compétences requises

    • Expérience exigée d’au moins 5 ans dans la spécialité
    • Le ou la frigoriste doit faire preuve de connaissances en matière de :
    • - Capacité à travailler en site isolé et en autonomie,
    • - maîtrise des règles de l’art (normes et DTU),
    • - savoir souder des réseaux de cuivre,
    • - manipuler les différents matériaux (cuivre, acier/galva…),
    • - savoir maintenir en état de fonctionnement une installation de distribution des circuits frigorigène,
    • - être en mesure de remplacer un appareil d’une chambre froide défectueux,
    • - savoir installer des appareils destinés aux chambres froide et au système de climatisation neufs de tout type (détendeurs, diffuseurs, groupes froids, etc…),
    • - permis B exigé, la conduite d’engins est un plus,
    • - disponibilité, polyvalence, rigueur, organisation,
    • - capacité à travailler en équipe,
    • - grande faculté d’adaptation.
    • Rémunération brute pour une première mission de 3134 à 3571 euros pour une expérience professionnelle variant de 5 à plus de 15 ans.
    • La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant avec l’appareillage du Marion Dufresne prévu le 18 novembre 2024,

    formation préalable à la mission,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    Plus de 5 mois de mission sur district,

    retour le 1er mai 2025,

    suivi de 25 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates prévisionnelles à affiner selon le calendrier de rotation du Marion Dufresne)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,
    • rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,
    • participation obligatoire aux tâches collectives et aux dispositifs de santé et/ou de sécurité sur base,
    • recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,
    • intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Contact

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél à M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, guenole.le-bleis@taaf.fr, ou à M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Madame la préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE FRIGORISTE NOM Prénom.

    Date fin de candidature

    %15 %041 %2024

  • Ouvrier polyvalent bardeur couvreur (métal) H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Archipel Crozet, îles Amsterdam

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Construction métallique (charpente, couverture, bardage).

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Éprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Ainsi, sur les sur les 2 districts de Crozet et d’Amsterdam, l’ouvrier polyvalent bardeur couvreur ou l’ouvrière polyvalente bardeuse couvreuse s’occupe de tous les travaux nécessaires à la réalisation d’un bardage et d’une couverture métallique, depuis la pose de la structure jusqu’à la mise en œuvre des éléments de finitions.

    La personne recrutée sera encadrée par un chef ou une cheffe d’équipe construction métallique.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures sur les autres travaux prévus dans la programmation (divers corps de métiers).

    La personne recrutée participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    Encadrée par un chef d’équipe bardeur couvreur ou une cheffe d’équipe bardeuse couvreuse, la personne recrutée aura pour mission :

    • la découpe et la pose des ossatures, des profils aluminium et tôle en aluminium.
    • les prises de mesures et l’aide au pliage des tôles planes pour la réalisation des éléments de finitions

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Niveau CAP bardage souhaité.
    • CACES appréciés, dont R486 catégorie B (PEMP groupe B type 1 et 3).
    • Expérience exigée d’au moins 3 ans dans la spécialité.
    • Capacité à travailler en site isolé et en autonomie,
    • maîtrise des règles de l’art (normes et DTU),
    • maîtrise des différentes techniques de pose de bardage et de couverture métallique,
    • prises de mesures, d’aplomb et de niveau,
    • lecture de plans,
    • maîtrise du pliage de tôle plane aluminium,
    • connaissance ou maîtrise en soudure préférable,
    • permis B exigé,
    • la conduite d’engins est un plus (notamment nacelle, tractopelle, Manitou, pelle hydraulique, nacelle élévatrice ou grue mobile),
    • disponibilité, polyvalence, rigueur, organisation,
    • capacité à travailler en équipe,
    • grande faculté d’adaptation.
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2723 à 3215 euros, pour une expérience professionnelle variant de 3 à plus de 15 ans
    • La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant avec l’appareillage du Marion Dufresne prévu le 21 octobre 2024,

    formation préalable à la mission,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    Plus de 6 mois de mission sur district,

    retour le 1er mai 2025,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 7 mois.

    (dates prévisionnelles à affiner selon le calendrier de rotation du Marion Dufresne)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,
    • rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,
    • participation obligatoire aux tâches collectives et aux dispositifs de santé et/ou de sécurité sur base,
    • recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,
    • intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Contact

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, guenole.le-bleis@taaf.fr, ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de madame la préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE BARDEUR COUVREUR NOM Prénom.

    Date fin de candidature

    %15 %041 %2024

  • Gestionnaire polyvalent des finances H/F Agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique soit en disponibilité sur contrat, soit en détachement sur contrat). B

    Siège des TAAF : 1 rue Gabriel Dejean – 97410 Saint-Pierre – La Réunion.

    Agent contractuel de droit public (également ouvert aux titulaires de la fonction publique soit en disponibilité sur contrat, soit en détachement sur contrat).
    B

    Domaine(s) d'activités

    Gestion administrative et financière.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    L’adjoint à la directrice des affaires administratives et financières, chef du service du budget, des finances et de la commande publique.

    Éléments de contexte

    Créées par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955 abrogeant le décret de 1924 qui rattachait alors ces terres au gouvernement général de Madagascar, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent une collectivité définie à l’article 72-3 de la Constitution et régie par une clause de compétence générale : les principes de spécialité législative et d’autonomie administrative et financière s’appliquent. La version actuelle de son statut résulte de la loi n° 2007-224 du 21 février 2007, qui lui rattache son cinquième district actuel et fixe ses missions.

    Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion. L’ensemble de ces terres procure à la France une Zone économique exclusive (ZEE) de plus de 2 300 000 km² riches en ressources marines, qui contribuent à donner à la France la deuxième emprise maritime au monde après les États-Unis.

    Installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion, le siège accueille les services centraux de la collectivité (cabinet, directions de l’environnement, des pêches et des questions maritimes, des services techniques, des affaires administratives et financières, services juridique, médical…) ainsi que la préfète, administratrice supérieure à la tête de la collectivité.

    Sous la responsabilité de la préfète, administratrice supérieure et du secrétaire général, la direction des affaires administratives et financières assure la gestion des ressources humaines et du budget des TAAF, ainsi que le contrôle de gestion et la politique des achats pour l’ensemble de la structure. La direction se compose du service du budget, des finances et de la commande publique, du service des ressources humaines et de la cellule contrôle de gestion.

    Au sein de la direction des affaires administratives et financières, le service du budget, des finances et de la commande publique est chargé de l’élaboration et de l’exécution du budget territorial, de la gestion des régies (produits philatéliques et boutiques) dans les TAAF et également des achats en lien avec les autres directions (passation et exécution des marchés publics notamment).

    Missions

    Sous l’autorité du chef de service et en synergie avec les autres agents du service, la personne recrutée :

              contribue prioritairement à la gestion budgétaire et financière. A ce titre elle est notamment chargée:

    • du suivi budgétaire et comptable des actions mises en œuvre par les TAAF (engagement des dépenses et recettes, facturation, émission des titres de recettes, intégration des marchés et des immobilisations),
    • du classement et de l’archivage des documents liés à la gestion administrative et financière (pièces justificatives de dépenses, de recettes),
    • de l’assistance au chef du service achat dans l’élaboration des documents budgétaires (extractions, évolution, ratios),
    • De l’élaboration et du suivi de tableaux de bord
    • sera en outre amenée à contribuer à :

    – gérer les demandes de remboursement de frais,

    – réserver les transports et hébergement des agents envoyés en mission,

    – collaborer à l’élaboration des processus relatifs aux missions assurées par le service,

    – former les agents des services opérationnels à l’utilisation du SI Finances,

    – maintenir et mettre à jour le SI Finances en collaboration avec le prestataire,

    – assurer des fonctions financières annexes telle que la déclaration et le règlement de la TVA à l’importation.

    Direction

    Direction des affaires administratives et financières (DAAF), service des finances et du budget.

    Compétences requises

    • CONNAISSANCES TECHNIQUES
    • connaissances budgétaires et comptables (comptabilité Etat et comptabilité « collectivité » M14 et M57) : niveau maîtrise requis
    • compétences en informatique/bureautique : niveau maîtrise requis (production de tableaux de bord et de support de type diaporama attendue)
    • compétences en cartographie et pilotage des processus : niveau pratique requis
    • compétence en commande publique : niveau pratique requis.
    • SAVOIR-FAIRE
    • organiser une action : niveau maîtrise requis
    • anticiper et prioriser : niveau pratique requis
    • mettre en œuvre une procédure : niveau pratique requis
    • instruire un dossier : niveau maîtrise requis
    • travail en équipe : niveau maîtrise requis
    • SAVOIR-ETRE
    • avoir le sens des relations humaines : niveau maîtrise requis
    • faire preuve de discrétion : niveau maîtrise requis
    • être rigoureux et autonome : niveau maîtrise requis
    • avoir le sens de l’organisation : niveau maîtrise requis
    • savoir s’exprimer oralement : niveau pratique requis
    • savoir communiquer : niveau maîtrise requis

    Durée de la ou des missions

    Contrat de 24 mois à temps plein, potentiellement renouvelable.

    Prise de poste souhaitée : 18 juillet 2024.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Activité soumise aux échéances impératives des calendriers d’élaboration des documents budgétaires.

    Disponibilité, rigueur et autonomie requises.

     

    Personnel à encadrer

    NA

    Contact

    Les demandes d’informations sur le poste peuvent être adressées à M. François ANTONIOLLI, adjoint à la directrice des affaires administratives et financières, chef du service achat : francois.antoniolli@taaf.fr .

     

    Pour toute information d’ordre général sur la structure : https://taaf.fr .

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresses suivante : srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message :  CANDIDATURE_GESTIONNAIRE_FINANCES_2024_Nom_Prénom.

    Date fin de candidature

    %30 %041 %2024

  • APPRENTI-CHARGE DE GESTION DES DONNEES NATURALISTES H / F Contrat d'apprentissage Contrat d’apprentissage

    Saint-Pierre de La Réunion (siège des TAAF)

    Contrat d'apprentissage
    Contrat d’apprentissage

    Domaine(s) d'activités

    Système d’information sur la biodiversité (SIB)

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, la terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et de la réserve naturelle nationale de l’archipel des Glorieuses.

    La Direction de l’environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. A ce titre, elle collecte et bancarise de nombreuses données environnementales qui permettent de consolider la connaissance des territoires, quantifier et qualifier les actions de gestion des réserves naturelles.

    La cellule SIB développe des outils pour assurer le cycle de vie de ces données. Néanmoins, les technologies utilisées jusqu’ici deviennent obsolètes (modèle de données limitant, framework Symfony plus mis à jour), et une migration vers des outils répandus dans la communauté naturaliste est en cours (GeoNature, KoboToolbox, Redash).

    Chaque protocole naturaliste mis en œuvre par la DE possède des spécificités (calendrier, méthodes, sujets d’étude, existence de données historiques, besoin de valorisation) et fait donc d’abord l’objet d’une véritable étude de besoins auprès du responsable thématique, puis de modélisation et de développement par la cellule SIB, pour ensuite être testé puis déployé par les équipes sur le terrain.

    L’apprenti(e) recruté(e) aura en charge d’accompagner l’équipe dans l’avancée de ces travaux de migration, dans l’objectif de se séparer des anciennes technologies d’ici fin 2025.

    L’apprenti(e) sera accueilli(e) au siège des TAAF à Saint-Pierre (île de La Réunion). Cet apprentissage est placé sous l’autorité́ du préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et sous la responsabilité́ hiérarchique directe du chef du service « appui aux politiques publiques » de la direction de l’environnement. L’apprenti(e) retenu(e) sera encadré(e) par la responsable du pôle SIB.

    Missions

    1. Modélisation et développement de formulaires de saisie de protocoles naturalistes (KoboToolbox). Cette mission implique notamment une collaboration avec les responsables thématiques et/ou agents de terrain naturalistes.
    2. Développement de briques de lecture des données récoltées (Python) pour intégration dans GeoNature (PostgreSQL)
    3. Valorisation des données sous forme de tableaux de bord
    4. Soutien à l’équipe dans l’administration des outils, notamment dans la mise à jour de GeoNature
    5. Participation aux activités courantes de l’équipe (gestion du matériel, gestion des ressources cartographiques, …)

    Direction

    Direction de l’Environnement – Service Appui aux Politiques Publiques

    Compétences requises

    • Niveau Master 2
    • CONNAISSANCE
    • - Logiciels de gestion de bases de données
    • - Environnement de développement et d’exploitation des logiciels
    • - Environnement professionnel et politiques publiques environnementales
    • - Spécificités liées au domaine de collecte (biologie marine, ornithologie, faune sauvage…)
    • - Une connaissance des spécificités des données géographiques serait un plus
    • SAVOIR FAIRE
    • - Modélisation de données (UML)
    • - Traitement de données (Python, SQL)
    • - Logiques de développement (la création de formulaires avec KoboToolbox se fait sous Excel avec le standard XLSform)
    • SAVOIR ETRE
    • - Fort intérêt pour l’étude de l’environnement
    • - Intérêt pour la manipulation de données
    • - Faire preuve de discernement
    • - Compétences en résolution de problèmes
    • - Bonnes capacités de communication
    • - Aptitude au travail en équipe

    Durée de la ou des missions

    12 mois (en alternance)

    Début de la période d’alternance souhaitée : Septembre 2024

     

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Indemnité selon règlementation en vigueur (Fonction publique).

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : APPRENTI_CHARGE DE GESTION DES DONNEES NATURALISTES, NOM, Prénom

    Les demandes de renseignements sur le poste sont à adresser par mail à caroline.kurzrock@taaf.fr ou nicolas.reymond@taaf.fr.

    Date fin de candidature

    %30 %041 %2024

Vous souhaitez postuler pour un autre corps de métier ?

Vous pouvez tout de même nous transmettre votre candidature spontanée, nous l'étudierons avec attention lors de nouvelles opportunités d'emploi.

Vous devez
prochainement
nous rejoindre

Préparez votre mission dans les Terres australes françaises