Recrutement

Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses (depuis la loi du 21 février 2007). Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, l’île Juan de Nova, l’île Europa, l’atoll Bassas da India dans le canal du Mozambique, et l’île Tromelin au nord de La Réunion.

Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion où il regroupe près de 70 personnes. La direction des affaires administratives et financière est en charge du recrutement pour les postes à pourvoir au siège comme sur les différents districts.

Les districts subantarctiques n’ont pas de population permanente, mais accueillent une présence continue de personnels scientifiques, militaires ou logisticiens. Le personnel est relevé régulièrement pour des missions allant de six mois à un an.

Sont recrutés les chefs de district, les agents de l’environnement, les médecins et infirmiers, les militaires (PARTEX), les personnels contractuels dans des domaines divers  tels que l’environnement, le bâtiment, la restauration et le service, ainsi que les personnels sous le statut de VSC (Volontaire Service Civique).

Nos offres d'emploi

  • Chargé(e) de communication CDD COMMUNICATION

    Siège de l’administration des Terres australes et antarctiques françaises Saint Pierre de La Réunion.

    CDD
    COMMUNICATION

    Domaine(s) d'activités

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont depuis 1955 un Territoire d’outre-mer doté de l’autonomie administrative et financière. Cette collectivité d’outre-mer a été créée par la loi du 6 août 1955. Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de La Réunion où il regroupe près de 70 personnes. La collectivité dispose également d’une antenne à Paris. Le siège accueille le bureau et le cabinet de la préfète, administratrice supérieure, le bureau du secrétaire général, deux directions d’objectifs (direction en charge de l’environnement et direction des pêches et des questions maritimes) et de deux directions de moyens (directions des services techniques et direction des affaires administratives et financières). Autour de ces quatre directions gravitent divers services transversaux : le service des affaires juridiques et internationales, le service médical. L’antenne parisienne des TAAF abrite le service de la poste et de la philatélie et une partie des services administratif et médical.

    Les services territoriaux des TAAF se composent des 5 circonscriptions administratives, dénommées districts, à la tête desquelles on trouve les chefs de district, qui relèvent directement de la préfète, administratrice supérieure des TAAF. Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses (depuis la loi du 21 février 2007). Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Liaisons hiérarchiques

    N+1 : Chef de cabinet

    N+2 : Préfet administrateur supérieur

    Liaisons fonctionnelles

    En interne : au sein du cabinet, et de façon transversale au sein des TAAF et plus spécifiquement avec la direction de l’environnement et la direction des affaires administratives et financières.

    En externe : travail en collaboration avec différents partenaires privés et institutionnels

    Éléments de contexte

    Connaissances techniques

    Niveau Bac + 3 minimum requis. Expérience souhaitée dans les domaines de la communication ou des relations publiques.

    Connaitre l’environnement professionnel et le cadre juridique de base de la fonction publique, connaitre les techniques et outils de communication quel qu’en soit le support ; avoir des compétences en informatique, bureautique ; maîtriser les outils web et numériques, les outils de communication des réseaux sociaux ; expérience de la photo numérique.

    Savoir-faire

    Savoir s’organiser ; savoir travailler en équipe ; savoir analyser ; savoir rédiger ; savoir être polyvalent sur des techniques diversifiées ; être force de proposition.

    Savoir-être

    Avoir le sens des relations humaines ; savoir s’adapter ; faire preuve de créativité et de réactivité ; savoir communiquer ; être autonome, rigoureux et organisé ; savoir respecter des délais et avoir un esprit d’initiative ; faire preuve de discrétion et respecter le secret professionnel.

    Missions

    Au sein du cabinet, vous proposez le plan et les axes de communication de l’ensemble de la collectivité. Vous contribuez à la réalisation et à la réussite de toute action de communication et de publication interne ou externe qui vous sera confiée, pour tous les services et directions de la collectivité.

    En lien avec la direction de l’environnement, vous assurez la valorisation et la promotion du patrimoine naturel des Terres et mers australes françaises, bien inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Conformément aux objectifs fixés par le plan de gestion, vous contribuez à valoriser la réserve naturelle nationale, et tous les espaces protégés gérés par les TAAF, à partir des contenus fournis par la direction de l’environnement ou les autres directions.

    Vous participez à la conception et à la réalisation des outils et moyens qui s’inscrivent dans la stratégie de communication globale de la collectivité, quel qu’en soit le support. Vous assurez la communication de la collectivité sur les réseaux sociaux.

    Sous couvert du cabinet, vous organisez les rencontres du préfet administrateur supérieur avec les médias. Vous serez chargé(e) d’élargir le réseau médias de la collectivité et d’assurer une couverture performante des activités des TAAF par les médias nationaux.

    Vous participez à l’organisation d’actions et de campagnes de communication, vous annoncez, valorisez et accompagnez la représentation des TAAF lors d’événements publics. Vous réalisez des reportages photos lors des événements.

    Vous participez à la rédaction de dossiers préparatoires, éléments de langage, recherches documentaires, nécessaires à la réalisation de dossiers thématiques ou de notes.

    Vous suivez l’actualité dans les médias locaux et nationaux, et vous pouvez être chargé(e) de réaliser la revue de presse quotidienne. Vous suivez, mesurez et évaluez les résultats des actions conformément au plan annuel de communication.

    Les missions confiées sont susceptibles d’évolution.

    Direction

    Sous la direction du chef de cabinet, vous êtes en charge de la conception du plan de communication, de la réalisation et du suivi des actions de communication internes et externes de la collectivité (événements, publications), et notamment de la valorisation et de la promotion des espaces naturels protégés dont les TAAF assurent la gestion. Vous assurez la conception et la réalisation de documents et supports de communication, les relations avec les médias, ainsi qu’une partie des relations publiques avec les touristes à destination des TAAF.

    Compétences requises

    • Solides capacités rédactionnelles
    • Bonne culture générale
    • Capacité à travailler sur des dossiers très variés nécessitant des compétences techniques différentes
    • Encadrement possible de stagiaires

    Durée de la ou des missions

    Contrat à Durée Déterminée de 2 ans renouvelable

    Prise de fonction: mars 2020

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande disponibilité selon l’actualité de la collectivité
    • Déplacements ponctuels hors du siège ; participation possible à
      des rotations vers les districts

    Personnel à encadrer

    L’encadrement de l’activité touristique pourra vous être confié en lien avec la direction des affaires administratives et financières et la direction de l’environnement. Dans ce cadre, vous êtes susceptible d’effectuer une ou plusieurs rotations vers les districts.

    Contact

    Les demandes d’informations sur le poste peuvent être adressées à M. David DE SOUSA, Chef de Cabinet : david.de-sousa@taaf.fr

    Toute autre demande peut être adressée à M. Benoit LUCIDOR, Chef du service des Ressources Humaines : benoit.lucidor@taaf.fr

    Pour toute information d’ordre général sur la structure : https://taaf.fr

    Dépôt des candidatures

    Les candidatures (lettre de motivation et CV détaillé) sont à adresser par mail uniquement à l’adresse suivante : srh@taaf.fr

    Date fin de candidature

    20 Février 2020

  • Restauration du Phylica arborea de l'île Amsterdam Volontaire service civique NA

    District d'Amsterdam

    Volontaire service civique
    NA

    Domaine(s) d'activités

    Environnement/Ecologie

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Direction de l’Environnement (DE)

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.

    La Direction de l’Environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. En son sein, le service de la réserve naturelle est en charge de définir et de mettre en place la politique environnementale applicable dans le périmètre de Réserve naturelle par la mise œuvre de son plan de gestion. Dans ce cadre, la réserve naturelle assure le suivi des populations de plusieurs espèces et met également en œuvre des programmes de restauration écologique.

    Le Phylica arborea, seul arbre indigène des Terres australes françaises, a subi une forte régression de son aire de distribution en raison des pressions exercées par l’Homme par le passé (incendies, exploitation, pâturage, espèces exotiques végétales). Depuis 2010, le Phylica arborea est au centre d’un programme de restauration mené par la Réserve naturelle qui vise la plantation de jeunes individus en milieu naturel afin de recréer des boisements sains dans l’aire de distribution originelle de l’espèce. Les jeunes plants sont produits dans une pépinière sur la base Martin-de-Viviès à partir de graines collectées et sélectionnées dans différents semenciers de l’île. Des suivis réguliers sont également réalisés sur les différents sites de plantation afin d’évaluer l’état de santé, la croissance et la survie des plants. Dans le même temps, un suivi régulier est réalisé sur les espèces végétales en cours d’élimination afin d’intervenir rapidement en cas de reprise.

    Ce poste est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des TAAF, et sous la responsabilité du directeur de la Réserve naturelle. Sur le terrain, il est placé sous l’autorité du chef de district, représentant le préfet, et est encadré par un agent de l’équipe de la Réserve naturelle affecté au siège.

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    Préparation de la mission de terrain (1 semaine avant le départ, à La Réunion):

    • Formation sur les TAAF et la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises
    • Formation sur le programme de restauration du Phylica arborea
    • Formation sur la flore d’Amsterdam et sur la mise en œuvre des protocoles
    • Travail en autonomie : Prise connaissance des documents et bibliographie

    Mise en œuvre des protocoles sur le terrain :

    Le volontaire est formé sur le terrain à la mise en œuvre des protocoles par le personnel de la réserve en place.

    • Animation et entretien de la pépinière de Phylica arborea selon le parcours technique établi (environ 6000 plants)
    • Production de plants (récolte de graines, germination, mise en pots, etc.)
    • Réalisation et coordination des plantations en milieu naturel selon le protocole défini
    • Suivi scientifique des plantations
    • Contrôle et arrachage des repousses d’espèces arborées exogènes sur les chantiers de restauration
    • Participation aux travaux d’élimination des plantes introduites
    • Soutien aux inventaires et suivis de terrain des habitats, plantes et invertébrés
    • Saisie des données de terrain
    • Rédaction des rapports de fin de mission

    Missions transversales:

    • Encadrement des sorties hors base des personnes de passage sur l’île et tout particulièrement des touristes lors de la présence du Marion Dufresne.
    • Sensibilisation du personnel du district à la préservation de l’environnement
    • Accompagnement du chef de district dans les projets liés à l’environnement, et plus particulièrement les actions du plan de gestion de la réserve naturelle
    • Analyse et rapportage des problématiques environnementales constatées sur le terrain
    • Participation aux tâches collectives de la base
    • Soutien aux actions réalisées dans le cadre des autres thématiques de la Réserve

    Direction

    Direction de l’environnement (DE)

    Compétences requises

    • Bac+2 minimum
    • SAVOIR FAIRE
    • compétences en arboriculture - expérience d’entretien d’une pépinière
    • compétence en pédologie
    • une expérience dans la réimplantation de plants en milieu naturel serait un réel atout
    • expérience de travaux de restauration au sein d’espaces naturels protégés, sensibilité environnementale
    • une expérience dans l’encadrement de chantier de restauration serait un réel atout
    • connaissance de la flore européenne
    • bonne condition physique
    • maîtrise des outils informatiques usuels
    • des compétences dans l’utilisation de bases de données et SIG seraient un atout
    • SAVOIR ETRE
    • Dynamisme et motivation
    • Sens de l’organisation et rigueur
    • Capacité d’adaptation
    • Bon relationnel au sein d’un groupe
    • Aptitude à travailler en équipe et en autonomie

    Durée de la ou des missions

    16 mois entre août 2020 et novembre 2021

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Indemnité de base (723,99 € bruts/mois) + indemnité supplémentaire afférente au volontariat de service civique dans les TAAF (297,17 € nets/mois pour un poste nourri et logé)

    Personnel à encadrer

    NA

    Contact

    Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante :
    recrutement.environnement@taaf.re

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh@taaf.fr et copie à recrutement.environnement@taaf.re  en mentionnant impérativement en objet du message : VSC_PHYLICA_RN TAF, nom, prénom

    Date fin de candidature

    02 Février 2020

  • Inventaires/Suivi de la flore et lutte contre les espèces exotiques végétales Volontaire service civique NA

    Ile de la Possession (Archipel Crozet) - 1 poste / Iles Kerguelen - 1 poste / Ile Saint-Paul et Amsterdam - 1 poste

    Volontaire service civique
    NA

    Domaine(s) d'activités

    Environnement/Écologie/Botanique

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Direction de l’Environnement (DE)

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.

    La Direction de l’Environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. En son sein, le service de la réserve naturelle est en charge de définir et de mettre en place la politique environnementale applicable dans le périmètre de Réserve naturelle par la mise œuvre de son plan de gestion. Dans ce cadre, la réserve naturelle assure le suivi des populations de plusieurs espèces et met également en œuvre des programmes de restauration écologique.

    Dans ce cadre, la personne recrutée met en œuvre les protocoles de lutte contre les espèces exotiques végétales, et mène des inventaires et des suivis sur les communautés végétales et la flore native et introduite.

    Ce poste est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des TAAF, et sous la responsabilité du directeur de la Réserve naturelle. Sur le terrain, il est placé sous l’autorité du chef de district, représentant le préfet, et est encadré par un agent de l’équipe de la Réserve naturelle affecté au siège.

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    Préparation de la mission de terrain (2 semaines avant le départ, à La Réunion):

    • Formation sur les TAAF et la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises
    • Formation sur la flore de Crozet/Kerguelen/Amsterdam et sur la mise en œuvre des protocoles
    • Travail en autonomie : Prise de connaissance des documents et de la bibliographie
    • Participation à l’organisation logistique de la campagne de terrain

    Mise en œuvre des protocoles sur le terrain :

    • Réalisation des protocoles d’inventaires et d’observatoires pour la flore et les communautés végétales
    • Organisation et mise en œuvre des protocoles de lutte et de suivi des espèces exotiques végétales
    • Réalisation de veille / détection précoce des espèces exotiques végétales sur les bases et en sites isolés
    • Suivi de la résilience de la végétation suite à l’éradication des ovins & bovins (Kerguelen & Amsterdam)
    • Réalisation des protocoles d’inventaires pour les invertébrés (Kerguelen & Amsterdam)
    • Mise en œuvre et suivi des procédures de biosécurité
    • Saisie des données de terrain dans la base de données
    • Rédaction des comptes-rendus de mission
    • Gestion des transits pédestres et mise en œuvre d’actions visant à limiter l’impact du piétinement sur la végétation

    Missions transversales:

    • Encadrement des sorties hors base des personnes de passage sur l’île et tout particulièrement des touristes lors de la présence du Marion Dufresne.
    • Sensibilisation du personnel du district à la préservation de l’environnement
    • Accompagnement du chef de district dans les projets liés à l’environnement, et plus particulièrement les actions du plan de gestion de la réserve naturelle
    • Analyse et rapportage des problématiques environnementales constatées sur le terrain
    • Participation aux tâches collectives de la base
    • Participation à la dépollution des sites
    • Soutien aux actions réalisées dans le cadre des autres thématiques de la Réserve

    Direction

    Direction de l’Environnement (DE)

    Compétences requises

    • Bac+2 minimum
    • SAVOIR FAIRE
    • - bonne connaissance de la flore métropolitaine et européenne
    • - des connaissances dans la flore subantarctique seraient un atout
    • - expérience de terrain dans la mise en œuvre de protocoles de suivi et d’inventaire de la flore et des invertébrés
    • - expérience de terrain dans la mise en œuvre de protocoles de lutte contre les espèces végétales introduites
    • - expérience de travaux de restauration au sein d’espaces naturels protégés, sensibilité environnementale
    • - Expérience de travail en aire protégée et en particulier au sein de réserves naturelles
    • - bonne condition physique
    • - maitrise des outils informatiques usuels
    • - des compétences dans l’utilisation de bases de données et SIG seraient un atout
    • SAVOIR ETRE
    • - Dynamisme et motivation
    • - Sens de l’organisation et rigueur
    • - Capacité d’adaptation
    • - Bon relationnel au sein d’un groupe
    • - Aptitude à travailler en équipe et en autonomie
    • - Aptitude à encadrer un groupe et à transmettre un message de sensibilisation à l’environnement

    Durée de la ou des missions

    14 mois entre novembre 2020 et décembre 2021

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Indemnité de base (723,99 € bruts/mois) + indemnité supplémentaire afférente au volontariat de service civique dans les TAAF (297,17 € nets/mois pour un poste nourri et logé)

    Personnel à encadrer

    NA

    Contact

    Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante :
    recrutement.environnement@taaf.re

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh@taaf.fr et copie à recrutement.environnement@taaf.re  en mentionnant impérativement en objet du message : VSC_FLORE_RN TAF, nom, prénom

     

    Date fin de candidature

    02 Février 2020

  • Technicien "suivi et gestion des mammifères introduits" Volontaire service civique NA

    Iles Kerguelen (2 postes) - Ile Saint Paul et Amsterdam (2 postes)

    Volontaire service civique
    NA

    Domaine(s) d'activités

    Restauration écologique / Gestion espèces exotiques animales

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Référent technique RECI / Chef de district

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises. Au sein de la collectivité des TAAF, la Direction de l’Environnement (DE) est plus particulièrement chargée de la mise en œuvre de la politique environnementale sur l’ensemble des districts.

    Dans le cadre de la programmation du 11e FED PTOM région océan Indien, les TAAF, ordonnateur régional des PTOM dans l’océan Indien, vont se charger de la mise en œuvre d’un programme dans les Terres australes françaises (classées en réserve naturelle nationale depuis 2006) et les îles Eparses impliquant des partenariats régionaux (Mayotte, Seychelles). Ce programme intitulé « Restauration des écosystèmes insulaires de l’océan Indien » (RECI), vise à atteindre 3 résultats, à savoir :

    • le renforcement des réseaux régionaux de surveillance et d’observation des écosystèmes ;
    • la réalisation de projets collaboratifs et démonstratifs de restauration des écosystèmes ;
    • le renforcement de la lutte contre les activités illégales et limitation des impacts sur les écosystèmes.

    Il sera mis en œuvre autour d’un sujet d’intérêt commun aux partenaires : la restauration écologique des écosystèmes insulaires menacés et en particulier la lutte contre l’impact des espèces exotiques envahissantes. La connaissance et le suivi écologique associé aux activités de restauration des écosystèmes satisfait à l’exigence du premier résultat ; la mise en œuvre de programmes d’éradications de populations de mammifères exotiques envahissants à celle du second résultat et ; la mise en place de stratégies de biosécurité à celle du troisième résultat. Par-delà le renforcement de la coopération régionale autour de problématiques environnementales communes, le projet RECI va avoir un impact majeur sur la capacité de la région de l’océan Indien à disposer d’une capacité d’intervention, unique en son genre, pour la restauration des milieux insulaires impactés par les espèces exotiques envahissantes.

    Dans ce contexte, le volontaire de service civique affecté dans la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises :

    • mène des suivis de populations d’espèces animales introduites ;
    • évalue l’impact de ces espèces introduites sur l’écosystème ;
    • met en œuvre des protocoles d’étude de faisabilité de régulation à large échelle de ces populations

    Ce poste est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur, ainsi que sous la responsabilité du directeur de la réserve naturelle, du chef de service de la réserve naturelle et du coordinateur du programme RECI. Sur le terrain, il est placé sous l’autorité du chef de district, représentant du préfet, et est encadré par un référent technique du programme RECI affecté au siège.

    Missions

    Description des missions :

    Préparation de la mission de terrain (2 semaines avant le départ, à La Réunion) :

    • Formation sur les TAAF et la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises ;
    • Formation sur les espèces animales introduites et sur la mise en œuvre des protocoles ;
    • Travail en autonomie : Prise connaissance des documents et bibliographie
    • Participation à l’organisation logistique de la campagne de terrain

    Mission de terrain :

    • Monitoring environnemental (volet « écologique » d’études de faisabilité d’opérations de contrôle et d’éradication de populations de mammifères introduits)
      • Études de dynamique des populations (CMR, prélèvements biologiques, etc.)
      • Études d’impacts écologiques
      • Traitement des données / rapportage
    • Restauration écologique
      • Tests expérimentaux de méthodes de contrôle ou d’éradication des populations de mammifères introduits (volet « opérationnel » d’études de faisabilité)
      • Analyse des risques pour les espèces non-cibles
      • A Kerguelen, mise en œuvre du protocole de contrôle des populations de chats harets
      • Mise en œuvre d’opérations d’éradication de populations de rongeurs introduits
      • Mise en œuvre de procédures de biosécurité

    Mission transversale – Réserve naturelle :

    • Encadrer des sorties hors base des personnes de passage sur l’île et tout particulièrement des touristes lors de la présence du Marion Dufresne
    • Sensibiliser à l’environnement l’ensemble des personnes présentes sur l’ile. Des phases de présence sur base sont dédiées à la sensibilisation à l’environnement du personnel en place (militaires, contractuels techniques, scientifiques, etc.)
    • Accompagner le chef de district dans les projets liés à l’environnement, et plus particulièrement les actions du plan de gestion de la réserve naturelle
    • Evaluer et rendre compte des problématiques environnementales constatées sur la Réserve naturelle
    • Participer aux tâches collectives de la base
    • Participer à la dépollution des sites
    • Soutien aux actions réalisées dans le cadre des autres thématiques de la Réserve naturelle

    Direction

    Direction de l’environnement (DE)

    Compétences requises

    • - Détention du permis de chasser exigé (pour le poste de Kerguelen)
    • - Connaissance et expérience de manipulation des armes à feu
    • - Connaissance des problématiques liées aux espèces animales introduites
    • - Expérience dans la mise en œuvre de protocoles d’étude de mammifères terrestres
    • - Expérience de travail en espace naturel protégé serait un atout
    • - Très bonne condition physique
    • - Maitrise des outils informatiques (traitement de texte, SIG)
    • - Bonnes compétences rédactionnelles et relationnelles
    • - Sérieux, dynamisme et rigueur
    • - Bon relationnel au sein d’un groupe, aptitude à travailler en équipe et en autonomie

    Durée de la ou des missions

    14 mois de novembre 2020 à décembre 2021

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Indemnité de base (723,99 € bruts/mois) + indemnité supplémentaire afférente au volontariat de service civique dans les TAAF (297,17 € nets/mois pour un poste nourri et logé

    Personnel à encadrer

    NA

    Contact

    Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante :
    recrutement.environnement@taaf.re

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh@taaf.fr et copie à recrutement.environnement@taaf.re  en mentionnant impérativement en objet du message : VSC_MAMINTRO_RN TAF, nom, prénom

    Date fin de candidature

    02 Février 2020

  • Inventaires et suivis oiseaux et mammifères marins Volontaire service civique NA

    Ile de la Possession (Archipel Crozet) 1 poste - Iles Kerguelen 2 postes

    Volontaire service civique
    NA

    Domaine(s) d'activités

    Environnement/Écologie/Botanique

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Direction de l’environnement (DE)

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Éparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.

    La Direction de l’Environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. En son sein, le service de la réserve naturelle est en charge de définir et de mettre en place la politique environnementale applicable dans le périmètre de Réserve naturelle par la mise œuvre de son plan de gestion. Dans ce cadre, la réserve naturelle assure le suivi des populations de plusieurs espèces et met également en œuvre des programmes de restauration écologique.

    Dans ce cadre, des inventaires ornithologiques et mammalogiques sont menés au sein de la réserve. L’objectif est de mettre en pratique des protocoles d’inventaire et de suivi des espèces présentes (manchots, pétrels, albatros, otaries, éléphants de mer…). Les missions demandées sont essentiellement des missions de terrain.

    Ce poste est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des TAAF, et sous la responsabilité du directeur de la Réserve naturelle. Sur le terrain, il est placé sous l’autorité du chef de district, représentant le préfet, et est encadré par un agent de l’équipe de la Réserve naturelle affecté au siège.

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    Préparation de la mission de terrain (2 semaines avant le départ, à La Réunion):

    -Formation sur les TAAF et la Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises

    -Formation à la mise en œuvre des protocoles oiseaux et mammifères marins

    -Travail en autonomie : Prise connaissance des documents et bibliographie

    -Participation à l’organisation logistique de la campagne de terrain

    Mise en œuvre des protocoles sur le terrain :

    -Formation sur le terrain à la mise en œuvre des protocoles oiseaux et mammifères marins par l’agent ou le technicien sur place ;

    -Participation à la réalisation des protocoles sur les oiseaux de la Réserve naturelle et notamment :

    • dénombrement et cartographie des différentes populations d’oiseaux
    • utilisation de la méthode d’échantillonnage par distance de détection
    • suivi démographique (baguage) d’une population de pétrel à menton blanc (Kerguelen)
    • suivi de la reproduction de plusieurs espèces d’oiseaux
    • surveillance des échouages sur base des oiseaux marins (pollution lumineuse)
    • surveillance des cas de mortalités anormales (réseau SAGIR)

    -Participation à la réalisation des protocoles sur les mammifères marins de la Réserve naturelle (Kerguelen) et notamment :

    • comptages et prises de vues pour photo-identification
    • réalisation de biopsies à l’arbalète
    • pose et relève d’hydrophones

    -Saisie et gestion des données collectées

    -L’ensemble des activités sont menées en concertation avec le siège des TAAF ainsi que les laboratoires de recherche partenaires des suivis

    Missions transversales:

    -Encadrement des sorties hors base des personnes de passage sur l’île et tout particulièrement des touristes lors de la présence du Marion Dufresne.

    -Sensibilisation du personnel du district à la préservation de l’environnement

    -Accompagnement du chef de district dans les projets liés à l’environnement, et plus particulièrement les actions du plan de gestion de la réserve naturelle

    -Analyse et rapportage des problématiques environnementales constatées sur le terrain

    -Participation aux tâches collectives de la base

    -Participation à la dépollution des sites

    -Soutien aux actions réalisées dans le cadre des autres thématiques de la Réserve

    Direction

    Direction de l’environnement (DE)

    Compétences requises

    • Bac+2 minimum
    • SAVOIR FAIRE
    • - Expérience en ornithologie, manipulation et baguage d’oiseaux
    • - Expérience dans la mise en œuvre de protocoles de terrain
    • - Très bonne condition physique et habitude de travailler dans des conditions climatiques difficiles
    • - Expérience de travail en aire protégée et en particulier au sein de réserves naturelles
    • - Bonne condition physique
    • - Maitrise des outils informatiques usuels
    • - Des compétences dans l’utilisation de bases de données et SIG seraient un atout
    • SAVOIR ETRE
    • - Dynamisme et motivation
    • - Sens de l’organisation et rigueur
    • - Capacité d’adaptation
    • - Bon relationnel au sein d’un groupe
    • - Aptitude à travailler en équipe et en autonomie
    • - Aptitude à encadrer un groupe et à transmettre un message de sensibilisation à l’environnement

    Durée de la ou des missions

    14 mois entre novembre 2020 et décembre 2021 (2 postes)

    6 mois entre novembre 2020 et avril 2021 (1 poste)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Indemnité de base (723,99 € bruts/mois) + indemnité supplémentaire afférente au volontariat de service civique dans les TAAF (297,17 € nets/mois pour un poste nourri et logé)

    Personnel à encadrer

    NA

    Contact

    Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante :
    recrutement.environnement@taaf.re

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh@taaf.fr et copie à recrutement.environnement@taaf.re  en mentionnant impérativement en objet du message : VSC_ORNITHO_RN TAF, nom, prénom

    Date fin de candidature

    02 Février 2020

  • Chargé(e) de la coordination technique du Consortium de Recherche "île Eparses" CDD A (à titre indicatif) - Statut d'agent contractuel de droit public

    Siège des TAAF : rue Gabriel Dejean – 97 410 St Pierre de la Réunion

    CDD
    A (à titre indicatif) - Statut d'agent contractuel de droit public

    Domaine(s) d'activités

    Territoire et développement durable (RIME FPETDD)
    Environnement, Espaces naturels protégés

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef du service de la préservation et de la valorisation des îles Éparses

    Éléments de contexte

    Composé de cinq districts (Kerguelen, Crozet, Saint-Paul-et-Amsterdam, Terre-Adélie, îles Eparses), le territoire des TAAF s’étend, zones économiques exclusives (ZEE) incluses, sur plus de 2 300 000 km², répartis entre 11°S et 66°S de latitude. Cette dispersion exceptionnelle (80% de l’hémisphère Sud) constitue un cas de figure unique au monde. A cette dispersion s’ajoute l’absence de population humaine permanente : ces territoires ont ainsi conservé un patrimoine naturel exceptionnel, peu exposé aux impacts anthropiques. Ces deux caractéristiques font des TAAF des sites de référence pour la Recherche, notamment pour étudier le changement climatique et ses impacts sur les milieux naturels sous ces latitudes, et suscitent à ce titre le vif intérêt de la communauté scientifique internationale.

    Au-delà de ses missions principales (préservation du patrimoine naturel, encadrement des activités, etc.) la collectivité s’est engagée à apporter un soutien fort au développement des activités de recherche sur l’ensemble de son territoire afin de contribuer à faire avancer les connaissances scientifiques sur des thématiques au coeur de grands enjeux planétaires comme les effets des changements globaux, l’évolution de la biodiversité ou encore les géosciences mais aussi pour contribuer à définir les politiques de conservation mises en oeuvre par les TAAF sur ces territoires.

    Pour les îles Eparses, rattachées depuis 2017 aux TAAF, et en l’absence de compétences de l’Institut polaire Paul Emile Victor (IPEV) sur cette composante tropicale du territoire, la collectivité s’est associée à plusieurs organismes de recherche nationaux pour y développer la recherche et apporter un cadre aux activités scientifiques.

    Sur la période 2011-2013, un premier consortium de recherche inter-organismes (regroupant l’Institut écologie et environnement du Centre national de la recherche scientifique (CNRS-Inee), coordinateur du consortium, l’Institut des sciences de l’Univers du CNRS (CNRS-Insu), l’Agence des aires marines protégées (AAMP), l’Institut de recherche pour le développement (IRD), la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité (FRB) et les TAAF) a permis, à travers un appel à projet pluridisciplinaire, la réalisation de près d’une vingtaine de projets sur le territoire. Il a permis la parution de plus de 60 publications dans des revues internationales et a permis de confirmer le statut de référence des îles Eparses au regard de leur exceptionnelle biodiversité.

    Devant le succès de cette première expérience, un nouveau Consortium (regroupant le CNRS-Inee, l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer), l’IRD, l’Agence française pour la Biodiversité (AFB), l’Université de La Réunion, le Centre Universitaire de formation à la Recherche (CURF) de Mayotte et les TAAF) s’est constitué pour la période 2017-2020. Un appel à projet, lancé le 17 mai 2017 (http://www.taaf.fr/Appel-a-projets-iles-eparses), a conduit à la sélection de 14 projets recouvrant diverses thématiques allant des géosciences à l’étude de l’évolution du Climat et de la biodiversité. Les TAAF, en qualité de coordinateur du Consortium, sont chargées d’assurer la bonne mise en oeuvre des projets sur la période 2018-2020.

    La coordination, à la fois technique, administrative et financière de ce nouveau Consortium a été confiée aux TAAF. La collectivité apporte ainsi son soutien pour la préparation et l’organisation des missions de terrain associées à ces projets (plus d’une vingtaine de missions déjà soutenues depuis 2018, une campagne dédiée du Marion Dufresne organisée en 2019 et encore une dizaine de missions prévues en 2020 par voie maritime ou aérienne). Elle est également chargée de rendre compte au comité de pilotage de l’avancée des travaux scientifiques et devra tout au long de l’année 2020 contribuer à leur valorisation (préparation de supports et d’évènements de communication autour du Consortium). La collectivité recrute à cet effet, au sein de sa direction de l’environnement, une personne qui sera chargée d’appuyer les TAAF dans l’animation de ce consortium.

    Missions

    En particulier la personne recrutée sera chargée:

    1) d’assurer l’organisation des comités de pilotage du Consortium :
    -préparation des réunions et des documents présentés en séance,
    -rédaction des procès-verbaux.

    2) d’assurer le suivi administratif et budgétaire relatif aux activités du Consortium en collaboration avec le service juridique et la direction des affaires administratives et financières des TAAF :

    – suivi des conventions associées au Consortium (convention avec les membres du Consortium et avec les bénéficiaires des projets retenus à l’appel à projet),
    -suivi budgétaire des fonds alloués aux projets par le Consortium,
    -préparation des bilans financiers annuels.

    3) d’accompagner les porteurs de projet pour la préparation et la réalisation des missions sur les îles Éparses en collaboration avec le service juridique et la direction des services techniques des TAAF :

    -préparation des autorisations nécessaires à la conduite des projets (arrêtés d’autorisation, demandes de manipulations d’espèces, etc.),
    -soutien pour la mobilisation/mise à disposition des moyens logistiques pour l’accès au territoire et sur les îles,
    -soutien pour l’acheminement du fret et des échantillons, etc.,
    -aide à la préparation des opérations de terrain en lien avec les agents de terrain TAAF sur les îles (information sur les sites/espèces prospectés, identification de zone pour l’implantation d’infrastructures, etc.)

    4) de contribuer en lien avec le comité scientifique du Consortium au suivi et à la valorisation des résultats issus des projets :

    -rédaction de bilans sur l’état d’avancement des projets,
    -centralisation des résultats (métadonnées) et synthèse sur les données scientifiques disponibles dans les îles Éparses,
    -préparation de documents de communication relatifs aux activités du Consortium,
    -préparation d’un potentiel colloque de restitution final et d’évènements de communication (ex : Congrès mondial de la nature de l’UICN),
    -valorisation des résultats des projets dans les plans de gestion environnementaux de la collectivité des TAAF et développement de partenariats au bénéfice de la conservation des îles Éparses.

    Parallèlement à l’achèvement des activités de ce Consortium 2018-2020, une réflexion est en cours afin de pérenniser ce dispositif à l’issue de l’année 2020 et de renforcer le développement des activités scientifiques sur les îles Éparses comme annoncé par le Président de la République lors de sa visite du 23 octobre 2019 aux Glorieuses. La personne recrutée sera ainsi chargée d’apporter sa contribution à la construction de nouvelles initiatives visant à appuyer le développement de la Recherche dans les îles Éparses (installation d’une station scientifique aux Glorieuses, préparation du renouvellement du Consortium de recherche d’ici fin 2020, etc.).

    Au-delà de l’activité scientifique soutenue dans le cadre du Consortium, la personne recrutée sera amenée à contribuer à l’instruction des différentes demandes d’activités scientifiques sur le territoire et le cas échéant à l’accompagnement des projets autorisés : sollicitations extérieurs de projets français et internationaux, projets menés en partenariat avec les TAAF dans le cadre de programme de soutien à la gestion, projets européens (BEST, FED, FEDER, ERC, etc.), etc.

    De manière plus transversale, la personne recrutée pourra enfin être amenée à contribuer aux activités du service portant sur l’accompagnement et la valorisation des programmes scientifiques conduits dans les îles Éparses (rapport d’activité de la collectivité, article d’actualité sur le site des TAAF, etc.).

    Direction

    Direction de l’Environnement (DE)

    Service de la préservation et de la valorisation des îles Éparses

    Compétences requises

    • Formation supérieure en Environnement/Biologie/Ecologie (Bac +5, doctorant, ingénieur ou équivalent).
    • Expérience d’au moins 2 ans requise en tant que gestionnaire de projets scientifiques ou environnementaux (chef de projet, responsable administratif et technique, chef de mission scientifique, ou équivalent).
    • En particulier une expérience dans le cadre de projets français (ANR, FRB, etc.) et/ou européens (ERC, LIFE, BEST, etc.) est recherchée.
    • Sens de l’organisation et autonomie.
    • Excellentes capacités de synthèse et de rédaction.
    • Rigueur et méthode.
    • Bonnes capacités relationnelles et aptitude au travail en équipe.

    Durée de la ou des missions

    Prise de fonctions souhaitée au : 01/03/2020
    Contrat de 12 mois à temps plein (renouvelable)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Possibles missions sur le district des îles Éparses.

    Personnel à encadrer

    NA

    Contact

    Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante :
    recrutement.environnement@taaf.re

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh@taaf.fr et copie à recrutement.environnement@taaf.re en mentionnant impérativement en objet du message : CDD_CONSORTIUM_EPARSES_NOM_PRENOM

    Date fin de candidature

    07 Février 2020

  • Chargé(e) du Plan d'actions local IFRECOR et des suivis des écosystèmes récifaux des îles Eparses CDD A (à titre indicatif) - Statut d'agent contractuel de droit public

    Siège des TAAF : rue Gabriel Dejean - 97 410 St Pierre de la Réunion

    CDD
    A (à titre indicatif) - Statut d'agent contractuel de droit public

    Domaine(s) d'activités

    Territoire et développement durable (RIME FPETDD)

    Environnement, Espaces naturels protégés

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef du service de la préservation et de la valorisation des îles Éparses

    Éléments de contexte

    Le territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) a été créé par la loi du 6 Août 1955. Ce territoire, inscrit à l’article 72-3 de la Constitution, est formé par les îles de St-Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Éparses (Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin). Il est placé sous l’autorité d’un administrateur supérieur ayant rang de préfet.

    Les îles Éparses abritent des écosystèmes tropicaux préservés sur un gradient latitudinal qui s’étend du 11ème au 26ème parallèle sud. Dans un contexte régional soumis à de fortes pressions anthropiques, ces sanctuaires coralliens quasi vierges jouent un rôle essentiel pour la préservation des espèces et habitats menacés ainsi que pour l’intégration de stations de référence dans le réseau mondial de suivi pour des études sur la biodiversité et les effets du changement climatique. Ces petits territoires insulaires (43km2) et en particulier les zones marines qui leurs sont associées (640 000 km2) offrent ainsi à la France une position privilégiée au niveau international pour répondre aux grands enjeux environnementaux (préservation de la biodiversité, étude du changement climatique, gestion durable des ressources marines, etc.).

    Afin de garantir le maintien de l’exceptionnel état de conservation de ces territoires, la collectivité des TAAF, et plus particulièrement sa Direction de l’Environnement, est chargée de décliner sur l’ensemble de ces îles la stratégie adoptée au niveau national pour la protection des espaces et espèces naturels.

    En particulier dans le cadre de l’Initiative française pour les récifs coralliens (Ifrecor), déclinaison française de l’International Coral Reef Initiative (ICRI), qui agit pour la protection et la gestion durable des récifs coralliens et de leurs écosystèmes associés (RCEA), les TAAF se sont dotées depuis 2011 d’un plan d’action local Ifrecor pluriannuel visant les îles Eparses. Pour sa phase 2016-2020 ce plan identifie les actions à conduire sur les îles Eparses afin de répondre aux principaux objectifs suivants :

    1 / Suivre et surveiller l’évolution des RCEA
    2 / Renforcer les connaissances indispensables à la gestion des RCEA
    3 / Contribuer à réduire les impacts d’origine humaine pesant sur les RCEA
    4 / Protéger et restaurer les RCEA
    5 / Communiquer et sensibiliser pour renforcer la prise en compte des RCEA

    Ce plan doit prochainement faire l’objet d’une réécriture pour la période 2021-2025 en cohérence avec la programmation national de l’Ifrecor qui rentrera également dans une nouvelle phase en 2021. La mise en oeuvre des actions qui seront identifiées aussi bien au niveau local que national revêt une importance particulière l’Ifrecor étant au coeur des objectifs nationaux de protection des récifs coralliens et leurs écosystèmes associés pour les cinq ans à venir, par la Loi biodiversité (protéger 75% des récifs coralliens français d’ici à 2021 via un Plan d’actions pour la protection des récifs coralliens des outre-mer français – PA Récifs), le plan biodiversité (protéger 100% des récifs coralliens français d’ici à 2025) ainsi que par le Livre bleu des outre-mer qui demande un renforcement de son ambition et de ses moyens.

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    La personne recrutée sera placée sous l’autorité du Préfet, administrateur supérieur des TAAF et, au sein de la direction de l’environnement, sous la responsabilité de la Cheffe du service « préservation et de valorisation des Iles Éparses ».

    En appui à la cheffe de service, il/elle aura pour objectifs :

    1/ d’élaborer les documents cadres portants sur la préservation des récifs coralliens et écosystèmes associés, incluant notamment :
    – la rédaction du nouveau plan d’action Ifrecor 2021-2025 ;
    – la finalisation de la stratégie de suivi des écosystèmes récifaux et associés des îles Eparses ;
    – la rédaction du chapitre « îles Eparses » du bilan 2020 d’Etat de santé des récifs coralliens d’outre-mer ;
    – des contributions éventuelles à l’élaboration du programme d’action national de l’Ifrecor (2021-2025).

    2/ de veiller à l’animation et à la réalisation du plan d’action local IFRECOR, ce qui implique en particulier de :
    – planifier annuellement l’ensemble des actions à réaliser pour le territoire et veiller au respect du calendrier de mise en oeuvre ;
    – établir le budget prévisionnel et suivre sa consommation en lien avec le chef de service ;
    – assurer l’animation du plan d’action et la coordination des actions mise en oeuvre en interne (par les agents de la collectivité des TAAF) et par des partenaires extérieurs (notamment le lien avec les instituts de recherche, experts, etc.) ;
    – rendre compte régulièrement des avancées du plan et communiquer (compte-rendu interne, préparation des documents de restitution en vue des comités nationaux de l’Ifrecor, production de documents de communication, etc.).

    3/ de coordonner plus spécifiquement les différents réseaux d’observations des RCEA sur le territoire, et notamment de :
    – mettre en oeuvre les suivis de l’état de santé des récifs coralliens et écosystèmes associés de l’ensemble des îles Eparses en partenariat avec les partenaires scientifiques impliqués (suivi des stations GCRMN, suivi de la qualité des eaux, suivi du réseau de température ROTIE, suivi des herbiers de phanérogames, etc.) ;
    – contribuer/participer aux différents groupes de travail régionaux et nationaux concernant le suivi des RCEA (GT Récifs, herbiers et mangrove dans l’océan Indien / dans le cadre de l’Ifrecor, etc.) ;
    – veiller à la qualité des données collectées dans le cadre des observatoires, à leur bancarisation et à leur valorisation/partage.

    Pour la réalisation de ces différents objectifs, la personne recrutée devra travailler en étroite collaboration avec l’ensemble des agents du service notamment pour l’identification et la mise en oeuvre d’une partie des actions du plan d’action local Ifrecor.
    De manière plus transversale, la personne recrutée pourra être amenée à contribuer aux activités du service portant sur l’accompagnement et la valorisation des programmes relatifs aux RCEA menés dans les îles Eparses.

    Direction

    Direction de l’Environnement (DE)

    Service de la préservation et de la valorisation des îles Éparses

    Compétences requises

    • CONNAISSANCES ET COMPETENCES :
    • Formation supérieure (Bac +5, ingénieur, master ou équivalent) en sciences de l’environnement, préférentiellement en écologie marine
    • Expérience d’au moins 1 an dans le domaine de l’écologie marine insulaire et des problématiques de conservation et de gestion associées, notamment pour les récifs coralliens, les herbiers et les mangroves
    • Expérience dans la gestion opérationnelle de programmes de suivi du milieu marin (rédaction et mise en oeuvre de protocoles, préparation et coordination de mission de terrain, gestion et valorisation des données acquises, gestion du matériel, etc.)
    • Expérience en gestion administrative de projet (organisation de réunions, communication, rapportage, suivi budgétaire, etc.).
    • Bonne maitrise des outils bureautiques, informatiques, des outils de cartographie (SIG), analyse de données spatiales et de gestion de données.
    • Une connaissance du fonctionnement des collectivités territoriales et/ou du contexte local sera appréciée.
    • QUALIFICATION ET SAVOIR-ETRE :
    • CAH Class IB validé et expérience de plongée en milieu isolé
    • Très bonne condition physique et habitude à travailler dans des conditions difficiles (travail en mer, isolement, chaleur, etc.)
    • Très bonne capacité de synthèse et de rédaction
    • Très bonnes capacités relationnelles et d’animation avec des partenaires divers
    • Aptitude à travailler en équipe et en autonomie
    • Sens de l’organisation, rigueur et méthode

    Durée de la ou des missions

    Prise de fonction souhaitée au 01/03/2020
    Contrat à durée déterminée d’une durée de 24 mois (renouvelable) à temps plein.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Missions ponctuelles sur le district des îles Éparses.

    Personnel à encadrer

    NA

    Contact

    Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante :
    recrutement.environnement@taaf.re

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Mme la Préfète, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh@taaf.fr et copie à recrutement.environnement@taaf.re en mentionnant impérativement en objet du message : CDD_IFRECOR_COORDINATEUR_NOM_PRENOM

    Date fin de candidature

    07 Février 2020

Vous souhaitez postuler pour un autre corps de métier ?

Vous pouvez tout de même nous transmettre votre candidature spontanée, nous l'étudierons avec attention lors de nouvelles opportunités d'emploi.

Vous devez
prochainement
nous rejoindre

Préparez votre mission dans les Terres australes françaises