Recrutement

Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses (depuis la loi du 21 février 2007). Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, l’île Juan de Nova, l’île Europa, l’atoll Bassas da India dans le canal du Mozambique, et l’île Tromelin au nord de La Réunion.

Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion où il regroupe près de 70 personnes. La direction des affaires administratives et financière est en charge du recrutement pour les postes à pourvoir au siège comme sur les différents districts.

Les districts subantarctiques n’ont pas de population permanente, mais accueillent une présence continue de personnels scientifiques, militaires ou logisticiens. Le personnel est relevé régulièrement pour des missions allant de six mois à un an.

Sont recrutés les chefs de district, les agents de l’environnement, les médecins et infirmiers, les militaires (PARTEX), les personnels contractuels dans des domaines divers  tels que l’environnement, le bâtiment, la restauration et le service, ainsi que les personnels sous le statut de VSC (Volontaire Service Civique).

Nos offres d'emploi

  • Chargé de la construction de I'Observatoire Territorial de la Biodiversité des Terres australes et antarctiques françaises H/F CDD - Contrat de projet B (ou équivalent)

    Siège des TAAF: 1 rue Gabriel DEJEAN, 97410 Saint-Pierre de la Réunion

    CDD - Contrat de projet
    B (ou équivalent)

    Domaine(s) d'activités

    Indicateurs / 0bservatoire territorial de la biodiversité / Tableau de bord / Gestion d’espaces naturels protégés

    Éléments de contexte

    La collectivité des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) est créée par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Cette collectivité, inscrite à l’article 72-3 de la Constitution et formée par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, les îles Kerguelen,  la  terre Adélie et les îles Eparses, est placée sous  l’autorité d’un  préfet,  administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.

    La Direction de l’Environnement (DE) est chargée de la mise en œuvre de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. En son sein, le service de la  réserve naturelle est en charge de définir et de mettre en place la politique environnementale applicable dans le périmètre de Réserve naturelle par la mise œuvre de son plan de gestion.

    La démarche de création d’observatoires territoriaux de la biodiversité (OTB) repose sur le constat qu’un observatoire national ne traduit pas nécessairement les spécificités  locales en matière de biodiversité. Outre le renseignement des indicateurs de l’Observatoire national de la biodiversité (ONB), les OTB ont pour objectifs de

    • accompagner les territoires pour une meilleure prise en compte des enjeux de la biodiversité au sein des politiques publiques territoriales;
    • synthétiser l’information sur la biodiversité à l’échelle locale;
    • suivre l’état et l’évolution des composantes de la biodiversité sur un territoire;
    • évaluer les pressions sur la biodiversité et les réponses apportées ;
    • évaluer l’efficacité des mesures de gestion ;
    • inciter à l’amélioration des connaissances en identifiant les lacunes en termes de production ou de consolidation des données.

    Afin de s’inscrire dans cette démarche d’évaluation et de suivi de la biodiversité, la direction de l’Environnement a engagé la création de I ‘Observatoire territorial de la biodiversité des TAAF, en établissant une liste d’indicateurs traduisant les spécificités locales. En cours de développement sur le périmètre de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises (tableau de bord), l’observatoire territorial a vocation à être étendu à l’ensemble de la partie tropicale (îles Eparses) et antarctique (terre Adélie) des TAAF, afin de couvrir l’ensemble du territoire administré par la collectivité. Au-delà des indicateurs, l’ambition de l’OTB des TAAF est de créer une base de données et un système d’information associé, synthétisant et mettant en valeur l’ensemble des données naturalistes et d’usages sous forme de tableaux, graphiques, cartes, mis à jour en continu avec les nouvelles données acquises sur le terrain.  Ce système d’informations constitue à la fois un outil d’aide à la décision pour la collectivité des TAAF, mais aussi de communication auprès des partenaires et du grand public.

    Ce poste est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et sous la responsabilité du directeur de l’Environnement.

    Missions

    En relation étroite avec les différents services du territoire des TAAF et les partenaires scientifiques et institutionnels, les principales missions de la personne recrutée sont les suivantes
     

    Construction d’un tableau de bord et développement des indicateurs   

    • Construction d’un tableau de bord de suivi et évaluation des actions du 2eme  plan de gestion de la réserve naturelle des Terres australes françaises : sélection et développement de l’outil, stabilisation et sécurisation des modalités de saisie, animation de l’outil
    • Développement de nouveaux indicateurs (stabiliser la collecte de données, définition du protocole, mobilisation de l’expertise nécessaire, et animation des groupes de travail pour la construction et la validation des indicateurs)
    • Extension du tableau de bord aux districts des Iles Eparses et Terre Adélie conception et mise en place d’indicateurs en lien avec les chargés de mission et partenaires.
    Alimentation des indicateurs   

    • Recueil des données naturalistes et d’usages nécessaires au calcul des indicateurs auprès des référents TAAF et des partenaires scientifiques et institutionnels hébergeant des données pour l’alimentation des indicateurs
    • Mise à jour et bancarisation des données en lien avec l’outil Tableau de bord
    • Calcul et production des indicateurs
    • Production des graphiques, tableaux, etc.
    • Interprétation des indicateurs à l’aide des experts scientifiques et institutionnels
    Valorisation des indicateurs / Animation de l’Observatoire   

    • Actualisation et réalisation de posters thématiques à destination du gestionnaire, des instances de gestion de la Réserve naturelle :  construction d’une  trame  logique, mise à jour des graphiques et infographies, en lien avec la chargée de vulgarisation scientifique de la direction de l’Environnement et du service Communication des TAAF
    • Poursuite du travail de communication autour de l’OTB avec la chargée de vulgarisation scientifique de la direction de l’Environnement et du service Communication des TAAF : alimentation de la page de l’Observatoire sur le site internet de la Réserve naturelle, développement d’infographies « grand public », diffusion sur les réseaux sociaux, participation à des événements, etc.
    La personne recrutée sera également amenée à contribuer  aux réseaux nationaux (RNOB) et régionaux relatifs aux indicateurs de gestion  et  de suivi  de la biodiversité,  notamment en participant aux initiatives et groupes de travail.

    Direction

    Direction de l’environnement – Service terrestre de la Réserve naturelle des Terres australes françaises

    Compétences requises

    • BAC + 5 ou équivalent
    • SAVOIR FAIRE
    • Première expérience dans le développement d’indicateurs
    • Esprit de synthèse et d’analyse
    • Rigueur intellectuelle
    • Compétences en traitement de données statistiques
    • Compétences généralistes dans le domaine de l’environnement
    • Très bonnes compétences en matière d'animation
    • Expérience dans la gestion de projets (rapportage, organisation de réunions, préparation de documents de travail, planification, etc.)
    • Connaissance des acteurs de la connaissance de la biodiversité
    • Bonnes compétences rédactionnelles
    • Maitrise des outils informatiques usuels et des logiciels de Systèmes d'Informations Géographiques (en particulier QGIS)
    • Connaissances des bases de données
    • SAVOIR ETRE
    • Dynamisme, motivation et rigueur
    • Capacité d'adaptation, d'initiative et autonomie
    • Sens de l'oragnisation
    • Curiosité
    • Aptitude à travailler en équipe et en autonomie
    • Sensibilité à l'environnement et à la protection de la biodeversité
    • Esprit d'initiative, sens des responsabilités et de l'intérêt général

    Durée de la ou des missions

    24 mois
    Prise de poste souhaitée: 3ème trimestre 2021

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Rémunération selon niveau de qualification et expérience professionnelle

    Personnel à encadrer

    Éventuels Stagiaire

    Contact

    Pour tout renseignement sur le poste, merci d’envoyer un mail sur la boite : recrutement.environnement@taaf.re

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M.le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh@taaf.fr et recrutement.environnement@taaf.re en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE_CDD_OTB, NOM prénom

    Date fin de candidature

    06 Juin 2021

  • Stagiaire affaires juridiques Stagiaire

    Siège des TAAF : rue Gabriel Dejean – 97 410 St Pierre de la Réunion

    Stagiaire

    Domaine(s) d'activités

    Droit Public, Droit international

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Cheffe du service des affaires juridiques et internationales

    Missions

    Sous la responsabilité de la cheffe du service, le (la) stagiaire travaillera sur les domaines du droit suivants :

    • Contentieux des TAAF

    Rédaction de mémoires en défense liés à la pêche

    • Droit communautaire

    Contribution à la définition des positions TAAF sur les sujets liés au renouvellement des instruments européens ; études sur les possibilités de financement offertes par ces instruments

    • Commande publique

    Conseil juridique pour la mise en œuvre de la commande publique, dématérialisation des marchés publics

    • Notes et analyses juridiques sur divers sujets ; rédaction des actes conventionnels et administratifs

    Contribution aux activités quotidiennes du service

    • Droit international

    Contribution aux travaux impliquant les TAAF dans les enceintes de gouvernance du Système du Traité sur l’Antarctique (CCAMLR ; RCTA)

    Direction

    Service des affaires juridiques et internationales

    Compétences requises

    • Formation supérieure en droit public ou en sciences politiques (3ème cycle) ;
    • Capacité de synthèse et de rédaction administrative ;
    • Connaissance du fonctionnement des collectivités territoriales et administrations d’Outre – Mer ;
    • Capacité d’analyse, d’adaptation et réactivité ;
    • Sens de l’organisation ;
    • Sens de l’initiative et de l’autonomie, curiosité, sens de l’observation ;
    • Anglais courant.

    Durée de la ou des missions

    6 mois – à compter du 01/07/2021

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Gratification selon la réglementation en vigueur (15 % du plafond horaire de la SS, soit 600,60 €/mois – montant indicatif, valeur 2020, pour 154 h de travail, soit 22 j à temps plein)
    • Billet d’avion aller/retour depuis Paris pris en charge par les TAAF pour les stagiaires dont la résidence principale se trouve en métropole.
    • Accès aux tickets restaurants, d’une valeur faciale de 9 €, pris en charge par les TAAF à 50 %.

    Contact

    Renseignements : Contacter le service des affaires juridiques et internationales : saji@taaf.fr
    Envoyer un CV et une lettre de motivation au service des ressources humaines par email : srh@taaf.fr

    Date fin de candidature

    31 Mai 2021

  • Conducteur d’engins de TP H/F CDD Ouvrier Spécialisé

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou îles Saint-Paul et Amsterdam

    CDD
    Ouvrier Spécialisé

    Domaine(s) d'activités

    Suivant le besoin : BTP, VRD, construction métallique, …

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre)

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

     

    Ainsi, sur les 3 districts austraux, le conducteur ou la conductrice d’engins de TP ou VRD pilote les engins sur les chantiers. Chaque engin se situe dans une catégorie selon sa fonction : extraction, chargement et déplacement, finition, compactage, épandage, nivelage, transport, manutention…

    L’engin de chantier peut être muni de roues ou de chenilles. Il ou elle fait généralement partie d’une équipe dirigée par un chef ou une cheffe de chantier, mais il ou elle peut également exercer seul(e).

    Missions

    Avant d’utiliser l’engin :

    – Entretenir l’engin dont il ou elle a la responsabilité : contrôler son état et effectuer les petites réparations.

    – S’assurer du fonctionnement des dispositifs de sécurité et signaler toute anomalie.

    En cours d’utilisation :

    – Préparer le terrain : déblayer, niveler, terrasser, démolir.

    – Transporter des matériaux : charger/décharger selon un mode alternatif ou séquentiel.

    – Extraire, manipuler des matériaux.

    – Conduire sur route ou sur piste les engins.

     

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

     

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base et hors base.

    Direction

    Direction des Services Techniques

    Compétences requises

    • Le conducteur ou la conductrice d’engins de TP doit avant tout connaître parfaitement sa ou ses machines,
    • les risques inhérents à chaque engin et savoir effectuer les petites réparations.
    • Sur le chantier, il doit :
    • - respecter les consignes de sécurité,
    • - manœuvrer avec une maîtrise totale parmi les autres engins et les autres équipes qui travaillent,
    • - suivre les plans définis et apprécier les difficultés du terrain où il exerce.
    • Son travail exige une grande précision, de la vigilance, du sang-froid et de bons réflexes.
    • Exposé au bruit et à la poussière, il doit faire preuve d’une bonne endurance.
    • CAP Conducteur d’engins de travaux publics et carrières souhaité.
    • CACES exigé : R482 catégorie A, B1 ou C1 (brise-roche hydraulique, pelle mécanique, tracto-chargeur)
    • CACES R483 catégorie B (grue mobile) apprécié.
    • Expérience exigée d’au moins 3 ans dans la conduite d’engins de chantier.
    • Une expérience sur concasseur serait appréciée.

    Durée de la ou des missions

    Départ prévu par le Marion Dufresne en août 2021 et retour en avril 2022.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Présence d’animaux à proximité des travaux (manchots, éléphants de mer, oiseaux).

    Rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et c.v. détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE CONDUCTEUR D’ENGINS H/F NOM Prénom .

    Merci de vous adresser par mél à Etienne BARBOT, directeur adjoint des services techniques , (etienne.barbot@taaf.fr) ou Antony CLAVEAU, responsable des infrastructures, (antony.claveau@taaf.fr).

     

    Date fin de candidature

    20 Mai 2021

  • Métallier / soudeur H/F CDD Ouvrier Spécialisé

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou îles Saint-Paul et Amsterdam

    CDD
    Ouvrier Spécialisé

    Domaine(s) d'activités

    Métallerie.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre)

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

     

    Ainsi, sur les 3 districts austraux, le métallier ou la métallière travaille le métal (acier, fer, aluminium, cuivre, laiton, bronze), des matériaux de synthèse et composites sur des chantiers de construction,.

    Le métallier ou la métallière est chargé(e) de :

    – renforcer la sécurité des bâtiments avec des ouvrages en métal (serrures, grilles de protections, rampes d’escalier, balcons, balustrades, grilles ouvragées) ;

    – installer toutes les fermetures et gonds des portes, des fenêtres, des volets roulants, des battants, des stores, des clôtures, etc. ;

    – réaliser et monter de la menuiserie métallique (portes, fenêtres, etc.) ;

    – construire des bâtiments en charpente métallique, en couverture et bardage acier ou aluminium.

     

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

     

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base et hors base.

    Missions

    Le métallier ou la métallière couvre le champ d’activités suivant :

    • Prise des mesures, relevés de cote, croquis ;
    • Fabrication de pièces en métal : traçage, découpage, cintrage, forgeage, perçage, pliage, meulage, ajustage et soudure ;
    • Montage des éléments sur le chantier ;

    Montage des fermetures des portes, fenêtres, etc.

    Direction

    Direction des Services Techniques

    Compétences requises

    • De la conception à la pose des éléments, le métallier ou la métallière met en œuvre des compétences techniques très pointues :
    • - aptitude au dessin ;
    • - lecture de plan ;
    • - prise de mesures, d’aplomb et de niveau ;
    • - maîtrise du travail du métal ;
    • - menuiserie : aluminium, PVC ;
    • - montage de pièces mécaniques (fermetures, ouvrages en métal, menuiserie, etc.),
    • - soudure.
    • Ingénieux(se) et créatif(ve), le métallier ou la métallière possède une bonne aptitude à visualiser en trois dimensions.
    • Il ou elle est attentif(ve), habile (son outillage peut être dangereux) et résistant(e) physiquement (travail en hauteur parfois).
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à ce poste.

    Durée de la ou des missions

    Départ prévu par le Marion Dufresne en août 2021 et retour en avril 2022.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et c.v. détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE METALLIER H/F NOM Prénom .

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél à Etienne BARBOT, directeur adjoint des services techniques , (etienne.barbot@taaf.fr) ou Antony CLAVEAU, responsable des infrastructures, (antony.claveau@taaf.fr).

     

    Date fin de candidature

    20 Mai 2021

  • Agent de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises H/F - Participation au suivi et à la gestion des mammifères introduits (îles Kerguelen) Volontaire service civique Volontaire de service civique (VSC) (loi du 10/03/2010) / Aucune limite d’âge pour candidater

    Iles Kerguelen

    Volontaire service civique
    Volontaire de service civique (VSC) (loi du 10/03/2010) / Aucune limite d’âge pour candidater

    Domaine(s) d'activités

    Restauration écologique / Gestion espèces exotiques animales

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef de district.

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, l’archipel de Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises.

    La Direction de l’Environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. En son sein, le service de la réserve naturelle définit et met en place la politique environnementale applicable dans le périmètre de celle-ci à travers la mise œuvre de son plan de gestion.

    Dans ce cadre, la personne recrutée mène des suivis de populations d’espèces animales introduites, évalue l’impact de ces espèces introduites sur les écosystèmes, et met en œuvre des protocoles d’étude de faisabilité de régulation à large échelle de ces populations. Elle participe à l’atteinte des résultats visés par le programme RECI « Restauration des écosystèmes insulaires de l’océan Indien » financé par l’Union Européenne dans le cadre du 11e Fond Européen de Développement (FED – PTOM).

    Ce poste est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur, et sous la responsabilité du directeur de la Réserve naturelle. Sur le terrain, il est placé sous l’autorité du chef de district, représentant du préfet.

    Missions

    Portage et représentation de la Réserve naturelle sur le district

    • Sensibilisation du personnel du district à la préservation de l’environnement et au statut de Réserve naturelle
    • Soutien au chef de district sur toutes les thématiques environnementales
    • Accueil et accompagnement des personnes de passage sur l’île (touristes, marins, passagers du Marion Dufresne, plaisanciers, etc.)
    • Participation aux réunions de services
    • Mise en œuvre et suivi des procédures de biosécurité
    • Suivi environnemental des chantiers
    • Organisation des événements sur les thématiques environnementales (Fête de la Nature, Journée mondiale des zones humides, etc.)

    Mise en œuvre des protocoles sur le terrain :

    • Mise en œuvre d’opération de régulation des populations de chats harets
    • Mise en œuvre d’opérations d’éradication de populations de rongeurs introduits
    • Réalisation de veille et détection des mammifères introduits
    • Etudes d’impacts écologiques
    • Tests expérimentaux de méthodes de contrôle ou d’éradication des populations de mammifères introduits (volet « opérationnel » d’études de faisabilité)
    • Analyse des risques pour les espèces non-cibles
    • Saisie des données de terrain
    • Rédaction des rapports techniques

    Missions transversales:

    • Elaboration collective des plannings
    • Soutien aux actions réalisées dans le cadre des autres thématiques de la Réserve naturelle
    • Organisation et/ou participation aux chantiers participatifs (dépollutions, ramassage de déchets, etc.)
    • Rédaction des comptes-rendus mensuels
    • Entretien des locaux de la Réserve naturelle
    • Inventaires du matériel
    • Participation aux tâches collectives de la base

    Avant le départ en mission, la personne recrutée suivra une formation d’environ 10 jours au siège des TAAF à Saint-Pierre de La Réunion. Cette formation permet d’appréhender les éléments de contexte (collectivité des TAAF, présentation des territoires, protocoles mis en œuvre sur le terrain, bases de données, etc.) et de rencontrer l’équipe de la Réserve naturelle basée au siège des TAAF.

    Direction

    Direction de l’Environnement

    Compétences requises

    • Bac+2 minimum
    • SAVOIR FAIRE:
    • - Expérience de travail en espace naturel protégé
    • - Détention du permis de chasser exigé
    • - Connaissance des problématiques liées aux espèces animales introduites
    • - Expérience dans la mise en œuvre de protocoles d’étude de mammifères terrestres
    • - Bonne condition physique
    • - Maitrise des outils informatiques usuels
    • - Compétences dans l’utilisation de bases de données et SIG
    • SAVOIR ETRE:
    • - Dynamisme et motivation ;
    • - Sens de l’organisation et rigueur
    • - Sens des responsabilités
    • - Capacité d’adaptation
    • - Bon relationnel au sein d’un groupe
    • - Aptitude à travailler en équipe et en autonomie
    • - Aptitude à encadrer un groupe et à transmettre un message de sensibilisation à l’environnement.

    Durée de la ou des missions

    De novembre 2021 à décembre 2022 (Kerguelen).

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    1 010 euros nets/mois (indemnité de base + indemnité supplémentaire afférente au volontariat de service civique dans les TAAF).

    Poste nourri et logé.

    Personnel à encadrer

    N.A.

    Contact

    Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante :
    recrutement.environnement@taaf.re

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : srh@taaf.fr et recrutement.environnement@taaf.re en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE VSC MAMINTRO RN TAAF NOM Prénom .

    Date fin de candidature

    31 Mai 2021

  • Ouvrier polyvalent du BTP H/F CDD « Ouvrier Spécialisé » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou îles Saint-Paul et Amsterdam

    CDD
    « Ouvrier Spécialisé » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Domaine(s) d'activités

    Suivant le besoin : BTP, construction métallique, métallerie, peinture, menuiserie bois/alu, plâtrerie, …

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre)

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

     

    Ainsi, sur les 3 districts austraux, l’ouvrier polyvalent ou l’ouvrière polyvalente seconde l’ouvrier spécialisé ou l’ouvrière spécialisée dans ses tâches.

    Pendant que le maçon ou la maçonne monte un mur, il ou elle lui prépare le mélange de ciment adapté à la situation. Quand le carreleur ou la carreleuse habille un sol, l’ouvrier polyvalent ou l’ouvrière polyvalente lui dispose ses tas de carreaux à des endroits clés, ainsi qu’une auge avec la colle. Et quand le coffreur ou la coffreuse coule du béton, il ou elle est encore là pour préparer les banches…

    L’ouvrier polyvalent ou l’ouvrière polyvalente doit savoir faire preuve d’autonomie sur des missions basiques.

     

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

     

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base et hors base.

    Missions

    L’ouvrier polyvalent ou l’ouvrière polyvalente est davantage dans l’action que dans la réflexion :

    –           transport des outils et des matériaux ;

    –           préparation du chantier ;

    –           dosage des mélanges ciment et béton ;

    –           utilisation des outils de base (marteau-piqueur, bétonnière, niveau…) ;

    –           conduite d’engins pour les titulaires du CACES.

    Direction

    Direction des Services Techniques

    Compétences requises

    • L'ouvrier polyvalent ou l'ouvrière polyvalente ne se décourage jamais et doit :
    • - faire preuve d'endurance physique ;
    • - savoir travailler en équipe, et appliquer des consignes strictes ;
    • - posséder des connaissances polyvalentes dans le monde du bâtiment ;
    • - être capable de supporter les aléas climatiques ;
    • - maîtriser les différents outils de chantier ;
    • - connaître les normes de sécurité, et les respecter ;
    • - avoir le goût du travail bien fait.
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à ce poste.
    • Rémunération brute de 2247 à 2942 euros, variable selon l'expérience professionnelle et les missions déjà effectuées

    Durée de la ou des missions

    Départ prévu par le Marion Dufresne en août 2021 et retour en avril 2022.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et c.v. détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE OUVRIER POLYVALENT H/F NOM Prénom .

     

    Les demandes de renseignements sont à adresser par mél à Etienne BARBOT, directeur adjoint des services techniques , (etienne.barbot@taaf.fr) ou Antony CLAVEAU, responsable des infrastructures, (antony.claveau@taaf.fr).

    Date fin de candidature

    20 Mai 2021

  • Maçon H/F CDD « Ouvrier Spécialisé » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Archipel Crozet ou îles Kerguelen

    CDD
    « Ouvrier Spécialisé » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Domaine(s) d'activités

    Bâtiment et Travaux Publics (BTP)

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre)

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Faisant preuve de polyvalence, le maçon ou la maçonne exécute ainsi le gros œuvre sur des constructions neuves et anciennes sur les 3 districts austraux.

    Le maçon ou la maçonne crée les fondations, monte les murs, installe les cloisons, scelle les poutrelles, etc. Il ou elle met en place les blocs fenêtres, et les panneaux préfabriqués ou agglomérés.

    Le maçon ou la maçonne est responsable de l’étanchéité, de la solidité du bâtiment, de l’isolation phonique et thermique.

    Seul(e) ou en équipe, selon l’importance du chantier, le maçon ou la maçonne intervient après la préparation du sol et le terrassement pour créer la structure du bâtiment.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base et hors base.

    Missions

    A partir des directives du chef d’équipe, le maçon ou la maçonne doit :

    • Mettre en œuvre des structures horizontales (fondations, chapes, dalles, planchers, etc.) ;
    • Assembler et positionner des éléments d’armature d’un béton ;
    • Fabriquer et poser des coffrages ;
    • Couler du béton et autres mortiers ;
    • Maçonner les murs par assemblage des matériaux (briques, parpaings, carreaux de plâtre, etc.) grâce à des liants (ciment, plâtre, etc.) ;
    • Préparer et appliquer les enduits sur les différentes surfaces intérieures ou extérieures (façades) ;

    Réaliser des ouvertures dans une maçonnerie (fenêtre, porte, etc.).

    Direction

    Direction des Services Techniques

    Compétences requises

    • Outre une connaissance fine des matériaux de construction (briques, parpaings, pierres, ciment, béton, carreaux de plâtre, etc.),
    • il ou elle possède des compétences techniques d’autant plus indispensables
    • que de la qualité de son travail dépend tout le déroulement de la suite du chantier :
    • • Techniques de maçonnerie, coffrage, moulage, ferraillage, réalisation de pièces en béton armé, en plâtre, etc ;
    • • Maîtrise des outils : truelle, fil à plomb, bétonnière, niveau, etc ;
    • • Résines et mortiers : chaux grasse, chaux hydraulique, plâtre, ciment Portland, etc ;
    • • Lecture des plans, traçage et repérage avec une extrême précision (erreurs de calcul proscrites) ;
    • • Connaissance des règles et consignes de sécurité sur un chantier ;
    • • Montage d’échafaudage.
    • Doté(e) d’une bonne condition physique (port de charges, travail en plein air et par tous les temps) et du sens de l’équilibre (échafaudages, échelles),
    • le maçon ou la maçonne fait preuve d’une bonne capacité d’organisation et de gestion de chantier.
    • Prudent(e), il ou elle respecte scrupuleusement les règles de sécurité et sait gérer son temps.
    • Il ou elle a l’esprit d’équipe et le sens des responsabilités.
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à ce poste.
    • Rémunération brute de 2247 à 2942 euros, variable selon l'expérience professionnelle et les missions déjà effectuées

    Durée de la ou des missions

    Départ prévu par le Marion Dufresne en août 2021 et retour en avril 2022.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et c.v. détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE OUVRIER POLYVALENT H/F NOM Prénom .

     

    Les demandes de renseignements sont à adresser par mél à Etienne BARBOT, directeur adjoint des services techniques , (etienne.barbot@taaf.fr) ou Antony CLAVEAU, responsable des infrastructures, (antony.claveau@taaf.fr).

    Date fin de candidature

    20 Mai 2021

  • Bardeur couvreur (métal) H/F CDD « Ouvrier Spécialisé » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou îles Saint-Paul et Amsterdam

    CDD
    « Ouvrier Spécialisé » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Domaine(s) d'activités

    Construction métallique (charpente, couverture, bardage)

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre)

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Ainsi, sur les 3 districts austraux,le bardeur couvreur ou la bardeuse couvreuse s’occupe de tous les travaux nécessaires à la réalisation d’un bardage et d’une couverture métallique, depuis la pose de la structure jusqu’à la mise en œuvre des éléments de finitions.

    Il ou elle sera encadré(e) par un chef ou une cheffe d’équipe construction métallique.

    Il assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures sur les autres travaux prévus dans la programmation (divers corps de métiers).

    Il participera aux tâches liées à la vie commune sur base et hors base.

    Missions

    Encadré par un chef d’équipe ou une cheffe d’équipe bardeur/couvreur, le bardeur couvreur ou la bardeuse couvreuse aura pour mission :

    • la découpe et la pose des ossatures, des profils aluminium,
    • les prises de mesures et l’aide au pliage des tôles planes pour la réalisation des éléments de finitions.

    Direction

    Direction des Services Techniques

    Compétences requises

    • Capacité à travailler en site isolé et en autonomie ;
    • - maîtrise des règles de l’art (normes et DTU) ;
    • - maîtrise des différentes techniques de pose de bardage
    • – couverture métallique ;
    • - prises de mesures, d’aplomb et de niveau ;
    • - connaissance en pliage de tôle plane aluminium ;
    • - connaissance en soudure préférable ;
    • - permis B exigé, la conduite d’engins est un plus ;
    • - disponibilité, polyvalence, rigueur, organisation ;
    • - capacité à travailler en équipe ; grande faculté d’adaptation.
    • Niveau CAP bardage
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans dans la spécialité.
    • Rémunération brute de 2247 à 2942 euros, variable selon l'expérience professionnelle et les missions déjà effectuées

    Durée de la ou des missions

    Départ prévu par le Marion Dufresne en août 2021 et retour en avril 2022.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et c.v. détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE BARDEUR COUVREUR H/F NOM Prénom.

    Pour toute information complémentaire, merci de vous adresser par mél à Etienne BARBOT, directeur adjoint des services techniques , (etienne.barbot@taaf.fr) ou Antony CLAVEAU, responsable des infrastructures, (antony.claveau@taaf.fr).

     

    Date fin de candidature

    20 Mai 2021

  • Chef d’équipe TCE (Tous Corps d’Etat) H/F CDD « Agent de Maîtrise » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou îles Saint-Paul et Amsterdam

    CDD
    « Agent de Maîtrise » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Domaine(s) d'activités

    Gros œuvre et second œuvre.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

     

    Ainsi, sur les 3 districts austraux, le chef ou la cheffe d’équipe TCE travaille sous la responsabilité du chef  ou de la cheffe des infrastructures et est en mesure d’encadrer des travaux aussi bien de gros œuvre (maçonnerie, VRD, construction métallique…) que de second œuvre (carrelage, menuiserie, peinture, métallerie…). Il ou elle encadre une équipe d’ouvriers, qu’il ou elle doit animer et conduire sur des chantiers de bâtiment ou de travaux publics. Sa responsabilité est à la fois managériale et technique.

    Pour les activités techniques, il ou elle est amené à prendre toutes les initiatives nécessaires à l’organisation et la réalisation technique des tâches à effectuer par son équipe selon les directives du chef ou de la cheffe de chantier. Il ou elle a la responsabilité de préparer le chantier, organiser les postes de travail, assurer le suivi des travaux et rendre compte de l’avancée des travaux au chef ou à la cheffe des infrastructures. A la fin du chantier, il ou elle assiste à la réception des travaux et veille à la remise en état des abords du chantier.

    Pour les activités d’encadrement, il ou elle assure la liaison avec le chef de chantier, conseille son équipe, veille à tenir les délais impartis, à assurer la qualité du travail et respecter la réglementation et les consignes de sécurité.

    Missions

    A partir des directives du chef ou de la cheffe des infrastructures, le chef ou la cheffe d’équipe TCE doit :

    • organiser sur le terrain le travail de son équipe ;
    • répartir le travail ;
    • contrôler la réalisation correcte des tâches dont il ou elle a la responsabilité ;
    • animer et motiver les membres de son équipe ;
    • transmettre oralement ou par écrit les consignes qui lui sont données ;
    • gérer l’outillage qui est sous sa responsabilité ;
    • veiller à la bonne utilisation des matériels et engins dont son équipe a l’usage ;

    s’assurer de la bonne allocation des matériaux nécessaires aux travaux.

    Direction

    Direction des Services Techniques

    Compétences requises

    • Compétences managériales :
    • - Encadrer ses ouvriers, mener et motiver une équipe ; .
    • - Communiquer une consigne ou une directive, faire passer un message ;
    • - Savoir déléguer ;
    • - Écouter les besoins de son équipe et les reformuler.
    • Compétences techniques :
    • - Connaissance des différents corps de métiers du bâtiment, des matériels et matériaux utilisés ainsi que des règles de l’art ;
    • - Connaissance des règles et des dispositifs de sécurité ;
    • - Notions de topographie, lecture d’un plan et son interprétation ;
    • - Capacité à dimensionner les besoins de main-d’œuvre, de matériel, de matériaux, d’outillage ;
    • Savoir-être : À son sens de l’anticipation et de l’organisation, le chef ou la cheffe d’équipe allie une bonne capacité d’adaptation, de la rigueur, une autorité naturelle et bon relationnel.
    • Il ou elle a le goût du travail bien fait.
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à ce poste.
    • Une formation dans le bâtiment est indispensable.
    • Rémunération brute de 2707 à 3412 euros, variable selon l'expérience professionnelle et les missions déjà effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Départ prévu par le Marion Dufresne en août 2021 et retour en avril 2022.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes.

    Personnel à encadrer

    1 ou 2 maçons ou ouvriers polyvalents.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et c.v. détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE CHEF D’EQUIPE TCE H/F NOM Prénom .

     

    Merci de vous adresser par mél à Etienne BARBOT, directeur adjoint des services techniques , (etienne.barbot@taaf.fr) ou Antony CLAVEAU, responsable des infrastructures, (antony.claveau@taaf.fr).

     

    Date fin de candidature

    20 Mai 2021

  • Chef d'équipe bardeur/couvreur H/F CDD « Agent de Maîtrise » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou îles Saint-Paul et Amsterdam

    CDD
    « Agent de Maîtrise » au sens de la réglementation du travail des TAAF

    Domaine(s) d'activités

    Gros œuvre et second œuvre

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre)

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

     

    Ainsi, sur les 3 districts austraux, sous l’autorité d’un chef ou une cheffe des infrastructures, militaire de l’Armée de Terre, le chef ou la cheffe d’équipe couvreur/bardeur sera responsable de la mise en place de bardage (toiture et façade) en tôle métallique (acier galvanisé ou aluminium), du montage de petits bâtiments en charpente métallique et de la pose de portes et volets roulants métalliques.

    Sa responsabilité est à la fois managériale et technique.

    Pour les activités techniques, il ou elle est amené(e) à prendre toutes les initiatives nécessaires à l’organisation et la réalisation technique des tâches à effectuer par son équipe selon les directives du chef ou de la cheffe de chantier. Il ou elle a la responsabilité de préparer le chantier, organiser les postes de travail, assurer le suivi des travaux et rendre compte de l’avancée des travaux au chef ou à la cheffe des infrastructures. A la fin du chantier, il ou elle assiste à la réception des travaux et veille à la remise en état des abords du chantier.

    Pour les activités d’encadrement, il ou elle assure la liaison avec le chef de chantier, conseille son équipe, veille à tenir les délais impartis, à assurer la qualité du travail et à respecter la réglementation et les consignes de sécurité. En tant que chef ou cheffe d’équipe bardeur, il ou elle pourra encadrer un ouvrier aide-bardeur ou une ouvrière aide-bardeuse et/ou un ouvrier polyvalent ou une ouvrière polyvalente.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base et hors base.

    Missions

    A partir des directives du chef ou de la cheffe des infrastructures, le chef ou la cheffe d’équipe couvreur/bardeur doit :

    • organiser sur le terrain le travail de son équipe ;
    • répartir le travail ;
    • contrôler la réalisation correcte des tâches dont il a la responsabilité ;
    • animer et motiver les membres de son équipe ;
    • transmettre oralement ou par écrit les consignes qui lui sont données ;
    • gérer l’outillage qui est sous sa responsabilité ;
    • veiller à la bonne utilisation des matériels et engins dont son équipe a l’usage ;

    s’assurer de la bonne allocation des matériaux nécessaires aux travaux.

    Direction

    Direction des Services Techniques

    Compétences requises

    • Compétences managériales :
    • - Encadrer ses ouvriers, mener et motiver une équipe ;
    • - Communiquer une consigne ou une directive, faire passer un message ;
    • - Savoir déléguer ;
    • - Écouter les besoins de son équipe et les reformuler.
    • Compétences techniques : .
    • - Capacité à travailler en site isolé,
    • - Autonomie et bonne maîtrise des règles de l’art (normes et DTU),
    • - Maîtrise des différentes techniques de pose de bardage -couverture métallique,
    • - Connaissance en soudure appréciée,
    • - Permis B exigé, la conduite d’engins est un plus,
    • - Connaissance des règles et des dispositifs de sécurité ;
    • Savoir-être :
    • - Disponibilité, polyvalence, et grande faculté d’adaptation
    • - Rigueur, organisation,
    • - Capacité à travailler en équipe.
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à ce poste.
    • Une formation dans le domaine du bâtiment est indispensable, le CAP bardage est souhaité.
    • Rémunération brute de 2707 à 3412 euros, variable selon l'expérience professionnelle et les missions déjà effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Départ prévu par le Marion Dufresne en août 2021 et retour en avril 2022.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes.

    Personnel à encadrer

    Un ouvrier aide-bardeur ou une ouvrière aide-bardeuse et/ou un ouvrier polyvalent ou une ouvrière polyvalente.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et c.v. détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE CHEF D’EQUIPE BARDEUR H/F NOM Prénom .

    Merci de vous adresser par mél à Etienne BARBOT, directeur adjoint des services techniques , (etienne.barbot@taaf.fr) ou Antony CLAVEAU, responsable des infrastructures, (antony.claveau@taaf.fr).

    Date fin de candidature

    20 Mai 2021

  • Assistant informatique et télécommunications H/F Contrat d'apprentissage Apprenti

    Siège des TAAF, Saint-Pierre - Réunion

    Contrat d'apprentissage
    Apprenti

    Domaine(s) d'activités

    Télécommunications, informatique et réseaux

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Responsable du Service des Télécommunications, de l’Informatique et des  Réseaux (STIR)

    Éléments de contexte

    Créées en 1955, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent une collectivité d’outre-mer dotée d’un statut unique.

    Les TAAF sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des districts austraux et antarctique, une base permanente permet aux scientifiques, militaires, volontaires de service civique et agents contractuels recrutés par les TAAF d’effectuer des missions de plusieurs mois en totale autonomie.

    L’immensité géographique et les activités multiples gérées par les TAAF nécessitent une logistique complexe, assurée en « back office » depuis le siège de la collectivité. Installé à Saint-Pierre de la Réunion, le siège des TAAF abrite les services centraux de la collectivité (cabinet du Préfet, 2 directions opérationnelles et 2 directions « supports », ainsi que le service médical et le service juridique).

    Rattachés à la Direction des Services Techniques, l’informatique et les télécommunications sont des éléments cruciaux de cette organisation.

    L’efficacité et la réactivité sont garanties par l’équipe du STIR, qui comprend autour du chef de service :

    – 2 techniciens en télécommunication,

    – 1 chargé de mission réseaux, systèmes et infrastructures informatiques.

    Missions

    Dans le cadre de votre apprentissage, vous assurerez :

    – la gestion du parc informatique et télécommunications : entretien, mise à jour, installation des serveurs, du parc informatique et des éléments actifs (routeur, commutateur etc…),

    – l’administration des systèmes réseaux,

    – la résolution d’incidents,

    – l’assistance des utilisateurs,

    – l’inventaire du parc matériel,

    – la supervision des audioconférences et vidéoconférence auprès des agents du siège.

    Direction

    Direction des Services Techniques

    Compétences requises

    • Polyvalence, autonomie et discrétion
    • FORMATION:
    • BAC+2 souhaité dans le domaine informatique/ système / réseau.

    Durée de la ou des missions

    A définir.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Environnement technique :

    OS: – Windows server 2008, 2012, 2016,

    – Windows 7, 10,

    – Linux,

     

    Services/Applications: – AD, DNS , GPO, WSUS , Hyper-V,

    – Veeam,

    – Microsoft office,

    – McAFEE, Kaspersky, TRENDnet,

    – WordPress,

    – ALCASAR, Artica,

    – Tomcat,

     

    Langage: PHP, SQL, Python, PowerShell, Bash.

    Personnel à encadrer

    Néant.

    Contact

    Les demandes de renseignements sont à adresser M. Eric MORBO, Directeur des Services Techniques, TAAF à l’adresse suivante :
    eric.morbo@taaf.fr .

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE APPRENTI ASSISTANT INFORMATIQUE H/F NOM Prénom

     

    Date fin de candidature

    31 Mai 2021

Vous souhaitez postuler pour un autre corps de métier ?

Vous pouvez tout de même nous transmettre votre candidature spontanée, nous l'étudierons avec attention lors de nouvelles opportunités d'emploi.

Vous devez
prochainement
nous rejoindre

Préparez votre mission dans les Terres australes françaises