Métiers et recrutement

Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses (depuis la loi du 21 février 2007). Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, l’île Juan de Nova, l’île Europa, l’atoll Bassas da India dans le canal du Mozambique, et l’île Tromelin au nord de La Réunion.

Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion où il regroupe près de 70 personnes. La direction des affaires administratives et financière est en charge du recrutement pour les postes à pourvoir au siège comme sur les différents districts.

Les districts subantarctiques n’ont pas de population permanente, mais accueillent une présence continue de personnels scientifiques, militaires ou logisticiens. Le personnel est relevé régulièrement pour des missions allant de six mois à un an.

Sont recrutés les chefs de district, les agents de l’environnement, les médecins et infirmiers, les militaires (PARTEX), les personnels contractuels dans des domaines divers  tels que l’environnement, le bâtiment, la restauration et le service, ainsi que les personnels sous le statut de VSC (Volontaire Service Civique).

Nos offres d'emploi

  • APPRENTI-GEOMATICIEN H / F Contrat d'apprentissage Apprenti

    Saint-Pierre de La Réunion (siège des TAAF)

    Contrat d'apprentissage
    Apprenti

    Domaine(s) d'activités

    Système d’information sur la biodiversité (SIB)

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, la terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et de la réserve naturelle nationale de l’archipel des Glorieuses.

    La Direction de l’environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. A ce titre, elle collecte et bancarise de nombreuses données environnementales qui permettent de consolider la connaissance des territoires, quantifier et qualifier les actions de gestion des réserves naturelles. En temps de crise, dans le cas par exemple d’une catastrophe causant une pollution marine, la Direction de l’environnement doit être en mesure de mobiliser ces données pour fournir une synthèse cartographique des enjeux écologiques.

    Le plan Polmar (pollution maritime) est un plan d’intervention national déclenché en cas de pollution maritime. Une des composantes essentielles du dispositif est l’inventaire précis et hiérarchisé des sites sensibles qui seraient menacés si une pollution se produisait. Pour faire face à ce type de risque, les TAAF souhaitent se doter d’un outil permettant de produire un atlas de cartes opérationnelles présentant le contexte géographique, ainsi que la priorisation des enjeux de biodiversité propres à chaque île.

    Au-delà de l’appui qu’il/elle pourra fournir à la cellule SIB de la Direction de l’environnement, l’apprenti(e) recruté(e) aura plus particulièrement en charge la réalisation d’un atlas de cartes Polmar, qui concernera en priorité les Îles Éparses et si le temps le permet, les Terres australes françaises.

    L’apprenti(e) sera accueilli(e) au siège des TAAF à Saint-Pierre (île de La Réunion). Cet apprentissage est placé sous l’autorité́ du préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et sous la responsabilité́ hiérarchique directe de la cheffe de service « appui aux politiques publiques » de la direction de l’environnement. L’apprenti(e) retenu(e) sera encadré(e) par la responsable du pôle SIB.

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    1. Exploration des techniques existantes pour cartographier les dispositifs d’urgence
    2. Identification des enjeux pour répondre au dispositif du Plan Polmar aux TAAF
    3. Collecte des données environnementales pertinentes et, en lien avec les différents services, établir leur priorisation
    4. Réalisation de cartographies sous QGIS et Lizmap
    5. Création du document synthétique d’usage et de maintenance des cartes Polmar
    6. Soutien aux productions cartographiques pour les autres services

    Direction

    Direction de l’Environnement – Service Appui aux Politiques Publiques

    Compétences requises

    • Master en Science de la Terre et / ou Risques Naturels, avec de l’expérience en Système d’information Géographique (M2)
    • SAVOIR FAIRE
    • SIG : QGIS
    • Géographie
    • Gestion des risques naturels
    • SAVOIR ETRE
    • Rigueur et méthode
    • Bonnes capacités de communication
    • Aptitude au travail en équipe
    • Autonomie et prise d'initiaves
    • Fort intérêt pour la préservation de l’environnement

    Durée de la ou des missions

    12 mois (en alternance)

    Début de la période d’alternance souhaitée : Octobre 2022

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Indemnité selon règlementation en vigueur (Fonction publique).

    Contact

    Pour toute information sur le poste, envoyer un mail à caroline.kurzrock@taaf.fr ou anne-gaelle.verdier@taaf.fr

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : APPRENTI_GEOMATICIEN, NOM, Prénom

    Date fin de candidature

    30 Septembre 2022

  • Stage « Suivi des outils internationaux de reconnaissance des espaces protégés des Terres australes et antarctiques françaises H/F Stagiaire Stagiaire

    Siège des TAAF, 1 rue Gabriel Dejean, 97410 Saint-Pierre – La Réunion

    Stagiaire
    Stagiaire

    Domaine(s) d'activités

    Environnement / politiques publiques

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles Saint-Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, la terre Adélie et les îles Éparses (depuis 2007), est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises. Du fait de la valeur universelle exceptionnelle qu’offre la réserve naturelle des Terres australes françaises, en particulier sur les milieux marins, celle-ci a été inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco le 5 juillet 2019 sous l’appellation « Terres et mers australes françaises ».

    Les TAAF mettent en place sur ces districts un modèle de gestion permettant de concilier le développement d’activités humaines raisonnées et la protection d’un patrimoine naturel d’exception. Ces territoires insulaires et les zones marines qui leurs sont associées offrent à la France une position privilégiée au niveau international pour répondre aux grands enjeux environnementaux (préservation de la biodiversité, étude du changement climatique, gestion durable des ressources marines, etc.).

    La Direction de l’environnement (DE) est chargée de piloter la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. En son sein, le service Appui aux politiques publiques est chargé de la mise en œuvre des outils de politique publique relatifs à la protection du patrimoine naturel : élaboration des dossiers de classement ou de reconnaissance des aires protégées, rédaction et suivi des plans d’action et de gestion, ingénierie financière associée.

    Dans ce cadre, le/la stagiaire recruté participera à la valorisation du patrimoine naturel des Terres australes françaises au travers du suivi des outils internationaux de reconnaissance sur cette zone, en particulier l’inscription des Terres australes françaises sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco et la Liste verte des aires protégées et conservées de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

    Le/la stagiaire est placé sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises, et sous la responsabilité de la cheffe du service appui aux politiques publiques. Il/elle sera encadré par la chargée de mission aires protégées.

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    • Elaboration du rapport périodique pour le bien «Terres et mers australes françaises »
    • Contribution à l’élaboration du dossier de demande d’extension du bien «Terres et mers australes françaises » inscrit au Patrimoine mondial auprès du ministère chargé de l’environnement
    • Appui au renouvellement de la demande de labellisation Liste verte

    Appui ponctuel au suivi des autres dossiers stratégiques de conservation des territoires des TAAF (classement des îles Éparses en réserve naturelle nationale, évaluation à mi-parcours du 2e plan de gestion de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et à l’élaboration du 1er plan de gestion de la réserve naturelle de l’archipel des Glorieuses, financements européens, etc.)

    Direction

    Direction de l’environnement – Service appui aux politiques publiques

    Compétences requises

    • Étudiant en Master 2 ou équivalent, profil environnement/ écologie/politiques publiques
    • SAVOIR-FAIRE
    • Connaissance de l’écologie terrestre et marine et des problématiques de conservation et de gestion associées
    • Connaissance du fonctionnement des aires protégées (réserve naturelle) et de l’administration publique
    • Expérience dans la rédaction de rapports, dossiers de conservation, plan de gestion
    • Bonnes compétences rédactionnelles et esprit de synthèse
    • Maîtrise des outils informatiques usuels
    • SAVOIR-ETRE
    • Dynamisme, motivation et rigueur
    • Capacité d’adaptation et autonomie
    • Sens de l’organisation
    • Bonnes capacités relationnelles et d’animation
    • Aptitude à travailler en équipe

    Durée de la ou des missions

    4 à 6 mois, prise de poste dès que possible

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    AVANTAGES :

    Indemnité selon la réglementation en vigueur (15% du plafond horaire de la sécurité sociale, soit 3,90 €/heure)

    Billet d’avion aller/retour pris en charge par les TAAF pour les stagiaires dont la résidence principale se trouve en métropole

    Accès aux tickets restaurants, d’une valeur faciale de 9€, pris en charge par les TAAF à hauteur de 50%

     

     

    Contact

    Pour tout renseignement sur le poste, merci d’envoyer un mail sur la boîte capucine.pagniez@taaf.fr

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE_STAGE_OUTILS INTERNATIONAUX AIRES PROTEGEES_2022_NOM_Prénom.

    Date fin de candidature

    26 Août 2022

  • Développeur - Géomaticien H / F Agent titulaire de la fonction publique par voie de détachement sur contrat, ou CDD – Agent contractuel de droit public B (ou équivalent)

    Saint-Pierre de La Réunion (siège des TAAF)

    Agent titulaire de la fonction publique par voie de détachement sur contrat, ou CDD – Agent contractuel de droit public
    B (ou équivalent)

    Domaine(s) d'activités

    Gestion de bases de données géographiques / Développement web et applications / Système d’information sur la biodiversité (SIB)

    Éléments de contexte

    Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la constitution, formé par les îles St Paul et Amsterdam, l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, la terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. En plus de la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et de la réserve naturelle nationale de l’archipel des Glorieuses.

    La Direction de l’environnement (DE) est chargée de la politique environnementale des TAAF sur l’ensemble des districts. Elle s’appuie pour cela sur de nombreuses données collectées par les agents sur le terrain, qui sont stockées dans des bases de données relationnelles qui permettent d’archiver les connaissances, de suivre la fréquentation des sites, de quantifier et qualifier les différentes actions de gestion des réserves naturelles, etc.  Les données ainsi bancarisées viennent également alimenter les indicateurs de l’observatoire territorial de la biodiversité.

    La personne recrutée aura en charge la gestion des bases de données géographiques sur la biodiversité des TAAF et le développement d’applications web associé. Elle travaillera pour ce faire avec l’ensemble des services de la direction de l’environnement, et dans une moindre mesure avec les autres services et directions des TAAF.

    Ce poste est placé sous l’autorité du Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises, et sous la responsabilité hiérarchique directe de la cheffe de service « Appui aux politiques publiques » au sein de la direction de l’environnement.

    Missions

    DESCRIPTION DE LA MISSION :

    Administration des serveurs des bases de données

    • Administration système des serveurs sous Linux

    Base de données et développement

    • Maintenance de l’outil GeoNature
    • Développement de nouveaux modules GeoNature adaptés aux protocoles de suivis de la biodiversité pour les agents de terrains (saisie et consultation des données)
    • Développement d’une solution de saisie de données sur tablettes adaptée au terrain (Occtax mobile, QField)
    • Appui au développement et à la maintenance du système d’informations sur la biodiversité (SIB) des TAAF

     

    SIG / Cartographie / Formation

    • Soutien et appui technique en cartographie et analyse de données
    • Formation des agents de terrain sur le système d’information sur la biodiversité des TAAF (bases de données naturalistes, outils géomatiques, applications, etc.)
    • Productions cartographiques

    Direction

    Direction de l’environnement

    Compétences requises

    • Au minimum BAC + 3 en informatique, ou équivalent
    • SAVOIR FAIRE
    • Expérience souhaitable en administration de serveurs Linux
    • BDD : PostgreSQL / PostGIS – SQL
    • SIG : QGIS, Lizmap
    • ETL : la connaissance de FME est un plus
    • Langages de programmation : Angular, Javascript, Typescript, Python
    • Framework : Flask, Bootstrap, Leaflet ou OpenLayers
    • Expérience de GeoNature serait un plus
    • SAVOIR ETRE
    • Dynamisme, motivation et rigueur
    • Capacité d’adaptation, d’initiative et autonomie
    • Sens de l’organisation
    • Esprit de synthèse et bonnes qualités rédactionnelles
    • Aptitude à travailler en équipe et en autonomie
    • Fort intérêt pour la préservation de l’environnement

    Durée de la ou des missions

    24 mois (renouvelable)

    Prise de poste souhaitée : Novembre 2022

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Classement salarial déterminé sur la base des fonctions occupées, des qualifications/diplômes détenus, et de l’expérience professionnelle dans les domaines objets du recrutement.

    Personnel à encadrer

    Stagiaires

    Contact

    Pour toute information sur le poste, envoyer un mail à
    caroline.kurzrock@taaf.fr ou anne-gaelle.verdier@taaf.fr

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE_DEV_SIB, NOM, Prénom

    Date fin de candidature

    23 Septembre 2022

  • CHEF(FE) DU SERVICE « INFRASTRUCTURES, ENERGIE, FLOTILLE, EAU POTABLE, PARC ROULANT, SERVICE INTERIEUR », ADJOINT AU DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES TITULAIRE DE LA FONCTION PUBLIQUE (CORPS INGENIEUR TECHNIQUE OU EQUIVALENT) OU CONTRACTUEL Cat. A

    SAINT PIERRE (REUNION)

    TITULAIRE DE LA FONCTION PUBLIQUE (CORPS INGENIEUR TECHNIQUE OU EQUIVALENT) OU CONTRACTUEL
    Cat. A

    Domaine(s) d'activités

    INFRASTRUCTURES, ENERGIE, FLOTILLE, EAU POTABLE, EAU USEE, PARC ROULANT, SERVICE INTERIEUR

    Supérieur hiérarchique immédiat

    DIRECTEUR DES SERVICES TECHNIQUES

    Éléments de contexte

    Créées par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955 abrogeant le décret de 1924 qui rattachait alors ces terres au gouvernement général de Madagascar, les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent une collectivité sui generis définie à l’article 72-3 de la Constitution et régie par une clause de compétence générale : les principes de spécialité législative et d’autonomie administrative et financière s’appliquent. La version actuelle de son statut résulte de la loi n° 2007-224 du 21 février 2007, qui lui rattache son cinquième district actuel et fixe ses missions.

    Les Terres australes et antarctiques françaises sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion. L’ensemble de ces terres procure à la France une Zone économique exclusive (ZEE) de plus de 2 300 000 km² riches en ressources marines, qui contribuent à donner à la France la deuxième emprise maritime au monde après les Etats-Unis.

    Le siège est installé depuis 2000 à Saint-Pierre de la Réunion où se situent les services centraux de la collectivité (cabinet, directions de l’environnement, des pêches et des questions maritimes, des services techniques, des affaires administratives et financières, services juridique, médical…) ainsi que le préfet, administrateur supérieur à la tête de la collectivité.

    Missions

    Le/La Chef-fe du service est chargé d’un périmètre de compétences techniques large et qui comprend les sujets suivants : infrastructure / énergie / flottille / eau/ parc roulant / service intérieur.

    Partie prenante du Comité de direction des services techniques, il / elle contribue et participe :

    • à l’élaboration de la politique stratégique du service et la recherche d’innovations;
    • à l’alimentation des discussions budgétaires et de recherche de subventions,au soutien et à l’appui au Comité de direction sur les projets structurants pour les TAAF tels que ceux en lien avec la science (en coordination avec l’IPEV), avec les activités spatiales (Galileo, CNES…), les stations CEA pour l’OTICE, ou encore les partenariats historiques avec Météo France ou la DMSOI (phares et balises)…;
    • à fluidifier les relations de travail avec les principales directions des TAAF et les partenaires externes que sont l’IPEV et les FAZSOI avec qui les TAAF sont engagés sur des feuilles de route conjointes;
    • aux recrutements des personnels civils et militaires relavant de son périmètre de compétence, en relation étroite avec le service RH;
    • à la mise en dynamique de l’ensemble des documents de planification prospective des projets sur son périmètre (plan pluriannuel d’investissement et de fonctionnement, plan climat air énergie territorial, schémas directeurs énergie, eau, infra, besoins du DUOG…);
    • à porter et contribuer aux démarches d’amélioration de l’organisation interne (management qualité hygiène sécurité environnement), organisation du serveur informatique, mise en place d’indicateur de suivi et de pilotage des activités…

    Expert dans les domaines de la construction, du bâtiment et de l’énergie, le/la chef-fe de service aura une sensibilité importante pour les sujets environnementaux et les enjeux de transition écologique / développement durable. Il/elle aura pour mission de mettre en dynamique et manager une équipe de 6 techniciens/ingénieurs autour d’une feuille de route ambitieuse en termes de projets mais aussi de sujets d’exploitation.

    Grace à sa forte capacité à gérer des projets et à les planifier, il/elle devra notamment :

    • Assurer l’exploitation quotidienne et le maintien en état de fonctionnement de l’ensemble des installations techniques relevant de son périmètre sur l’ensemble des districts subantarctiques et Eparses (bâtiments, centrales électrique, gestion des fluides, flottille, chaud-froid, parc d’engins, unité de traitement de l’eau potable et station d’assainissement, infrastructure du siège des TAAF et service intérieur…) ainsi qu’au siège à Saint-Pierre.
    • Contribuer à l’élaboration et à la déclinaison des schémas directeurs infrastructure, énergie, production et traitement de l’eau, permettant d’orienter le territoire des TAAF vers une transition écologique de son territoire
    • Mettre en place des outils de gestion accessibles et efficaces permettant d’assurer une planification technique et financière des projets, une remontée d’information à travers des outils d’alerte et de pilotage. Ces éléments doivent s’inscrire dans la démarche QHSE en cours.

    Direction

    DIRECTION DES SERVICES TECHNIQUES

    Compétences requises

    • Formations techniques bac +5 (ingénieur / master) spécialisées dans le secteur de la construction (bâtiment, travaux publics, génie civil, études techniques, études de prix...).
    • Écoles d'ingénieurs spécialisées dans le secteur de la construction (ESTP : École spéciale des travaux publics, ESITC : École d'ingénierie et travaux de construction...).
    • Écoles d'ingénieurs généralistes (Écoles polytechniques, EI. CESI : Écoles d'ingénieurs du CESI, ENSAM : École nationale supérieure des arts et métiers...) spécialisée en gestion de la production ou dans le secteur de la construction (BTP, génie civil, matériaux...).
    • Formation et expérience d’ingénieur confirmé, maîtrise de projets complexes à forts enjeux.
    • 5 ans d’expérience minimum dans un poste à environnement similaire.
    • Une connaissance des TAAF serait appréciée.
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à un poste similaire.
    • COMPETENCES :
    • Solides compétences techniques : bâtiments, réseaux, génie civil, énergie… ;
    • Expérience en bureau d’études et/ou en entreprise de travaux et/ou chargé d’opération infrastructure pour des collectivités / Etat ;
    • Expérience en gestion de projet (reporting, suivi, planification…) ;
    • Capacité d’analyse et force de proposition ;
    • Maîtrise de l’informatique et de la DAO (AutoCAD) ;
    • Maîtrise des procédures de la commande publique et de la loi MOP ;
    • Sens de l’organisation, rigueur et réactivité, dynamisme, puissance de travail ;
    • Forte capacité d’encadrement et de management ;
    • Capacité à travailler en équipes, faculté d’adaptation ;
    • Capacité à gérer et à travailler sur des sujets transversaux dans une organisation matricielle ;
    • Capacité rédactionnelle.
    • Connaissances des normes en matière de qualité (ISO 9000), de sécurité et d'environnement (ISO 14001), haute qualité environnementale (HQE) ;
    • Sensibilité forte à la préservation de l’environnement.

    Durée de la ou des missions

    Contrat de 36 mois à temps plein, renouvelable. Période d’essais de 3 mois renouvelable une fois.

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Disponibilité requise : déplacements et missions sur les districts à bord du navire ravitailleur des TAAF ou des moyens aériens de desserte des îles Eparses. Possibles missions de longue durée (plusieurs mois).

    Poste relevant du Ministère de l’Intérieur.

    Groupe RIFSEEP : 2

    Personnel à encadrer

    11 agents (personnels contractuels et militaires), dont 6 en gestion direct

    Contact

    Pour plus de renseignement, contacter M. Eric MORBO (Directeur ST)  à l’adresse eric.morbo@taaf.fr

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message :   CANDIDATURE CHEF(FE) DU SERVICE « INFRASTRUCTURES, ENERGIE, FLOTILLE, EAU, PARC ROULANT, SERVICE INTERIEUR »,

    Date fin de candidature

    05 Septembre 2022

  • Chef d’équipe TCE (Tous Corps d’Etat) H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Agent de maîtrise au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou Amsterdam.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Agent de maîtrise au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Gros œuvre et second œuvre.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

     

    Ainsi, sur les 3 districts austraux, le chef ou la cheffe d’équipe TCE travaille sous la responsabilité du chef ou de la cheffe des infrastructures et est en mesure d’encadrer des travaux aussi bien de gros œuvre (maçonnerie, VRD, construction métallique…) que de second œuvre (carrelage, menuiserie, peinture, métallerie…). Il ou elle encadre une équipe d’ouvriers, qu’il ou elle doit animer et conduire sur des chantiers de bâtiment ou de travaux publics. Sa responsabilité est à la fois managériale et technique.

    Pour les activités techniques, la personne recrutée sera amenée à prendre toutes les initiatives nécessaires à l’organisation et la réalisation technique des tâches à effectuer par son équipe selon les directives du chef ou de la cheffe de chantier. Il ou elle a la responsabilité de préparer le chantier, organiser les postes de travail, assurer le suivi des travaux et rendre compte de l’avancée des travaux au chef des infrastructures. A la fin du chantier, il ou elle assiste à la réception des travaux et veille à la remise en état des abords du chantier.

    Pour les activités d’encadrement, la personne recrutée assurera la liaison avec le chef de chantier, conseille son équipe, veille à tenir les délais impartis, à assurer la qualité du travail et respecter la réglementation et les consignes de sécurité.

     

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    A partir des directives du chef des infrastructures, le chef ou la cheffe d’équipe TCE doit :

    • organiser sur le terrain le travail de son équipe,
    • répartir le travail,
    • contrôler la réalisation correcte des tâches dont il a la responsabilité,
    • animer et motiver les membres de son équipe,
    • transmettre oralement ou par écrit les consignes qui lui sont données,
    • gérer l’outillage qui est sous sa responsabilité,
    • veiller à la bonne utilisation des matériels et engins dont son équipe à l’usage,

    s’assurer de la bonne allocation des matériaux nécessaires aux travaux.

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à ce poste, dont une expérience dans le béton et le terrassement.
    • Une formation dans le bâtiment est indispensable.
    • Compétences managériales :
    • encadrer ses ouvriers, mener et motiver une équipe,
    • communiquer une consigne ou une directive, faire passer un message,
    • savoir déléguer,
    • écouter les besoins de son équipe et les reformuler.
    • Compétences techniques :
    • connaissance des différents corps de métiers du bâtiment, des matériels et matériaux utilisés ainsi que des règles de l’art,
    • connaissance des règles et des dispositifs de sécurité,
    • notions de topographie, lecture d’un plan et son interprétation,
    • capacité à dimensionner les besoins de main-d’œuvre, de matériel, de matériaux, d’outillage.
    • Savoir-être :
    • A son sens de l’anticipation et de l’organisation, le chef ou la cheffe d’équipe allie une bonne capacité d’adaptation, de la rigueur, une autorité naturelle et un bon relationnel. Il ou elle a le goût du travail bien fait.
    • Rémunération:
    • Rémunération brute pour une première mission de 3004 à 3419 euros suivant l’expérience. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2023,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,

    rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,

    recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,

    intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    1 à 3 ouvriers polyvalents.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE CHEF D’EQUIPE TCE NOM Prénom.

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, (guenole.le-bleis@taaf.fr) ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Ouvrier polyvalent peintre en bâtiment et poseur de sol souple H/F. CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Îles Kerguelen.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Peinture, cloisons, sols souples.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

     

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Ainsi, sur le district de Kerguelen, l’ouvrier polyvalent ou l’ouvrière polyvalente peintre en bâtiment et poseur ou poseuse de sol souple s’occupe des finitions des murs, des plafonds et des sols d’un bâtiment, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Le ou la peintre en bâtiment embellit, protège et assainit les constructions.

    Outre le fait de peindre, il ou elle est amené(e) à réaliser des cloisons de séparation ou de doublage (isolées ou non) en plaques de plâtre.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    Avant même de poser la peinture ou tout autre revêtement, le ou la peintre en bâtiment accomplit toute une série de tâches de préparation :

    • montage des échafaudages,
    • protection du mobilier et des sols avec des bâches,
    • sécurisation du chantier avec des gardes de corps anti-chutes et des lignes de vie,
    • réalisation des cloisons à peindre (de la pose des rails jusqu’à la réalisation des enduits),
    • préparation des supports (décaper les vieilles peintures, décoller l’ancien papier peint, colmater les fissures, enduire, poncer, etc.) pour obtenir une surface lisse ou rugueuse telle que désirée (boucher les trous éventuels),
    • préparation des produits à appliquer : peinture, coloration, résines, etc…
    • pose des revêtements (en assurant éventuellement l’imperméabilité des surfaces et leur isolation phonique),
    • réaliser des cloisons de séparation ou de doublage (isolées ou non) en plaques de plâtre,
    • réaliser les bandes à joints, …
    • appliquer des résines, des vernis,
    • poser du papier peint, du tissu, du parquet,
    • se charger de la miroiterie et des vitres.

    Outre le fait de peindre, le ou la peintre en bâtiment est amené à réaliser: 

    • le ragréage,
    • la pose de sol souple,
    • les remontées en plinthes
    • la soudure à chaud entre lés,
    • la pose de PVC mural.

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • La variété des techniques et des revêtements utilisés nécessite de nombreuses connaissances et compétences :
    • manipulation des outils : pinceaux, rouleaux, brosses, pistolets, cutters, ciseaux, raclettes, scie électrique, ponceuse, laser, etc.,
    • bonne connaissance des supports et des revêtements à appliquer (essences de bois, métaux, plâtre, etc.),
    • maîtrise des techniques d’application d’enduit, de bandes à joints, de peinture à la brosse ou à la taloche,
    • connaissance et respect des consignes de sécurité sur un chantier,
    • maîtrise des techniques de marouflage, d’encollage, coupe des revêtements, pose des revêtements souples et soudage,
    • préparation d’une surface de pose,
    • coupe des matériaux de revêtements et de finition,
    • découpe et fixation des plinthes et des barres de seuil,
    • raccords, remontées de plinthes,
    • collage de sol souple,
    • préparer et poser un revêtement mural.
    • Minutieux, précis et polyvalent, le peintre en bâtiment sait s’adapter à tout type de chantier et travailler en équipe.
    • Permis B exigé, la conduite d’engins est un plus.
    • Expérience exigée d’au moins 3 ans dans la spécialité.
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2613 à 3080 euros, variable selon l'expérience professionnelle. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2023,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,

    rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,

    recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,

    intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE PEINTRE POSEUR DE SOL SOUPLE NOM Prénom

    our tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, guenole.le-bleis@taaf.fr, ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Ouvrier polyvalent maçon H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Îles Kerguelen ou Amsterdam.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Bâtiment et travaux publics (BTP).

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Polyvalent, le maçon ou la maçonne exécute ainsi le gros œuvre sur des constructions neuves et anciennes sur les 3 districts austraux.

    Il ou elle crée les fondations, monte les murs, installe les cloisons, scelle les poutrelles, etc. Il ou elle met en place les blocs fenêtres, et les panneaux préfabriqués ou agglomérés.

    Le maçon ou la maçonne est responsable de l’étanchéité, de la solidité du bâtiment, de l’isolation phonique et thermique.

    Seul ou en équipe, selon l’importance du chantier, le maçon ou la maçonne intervient après la préparation du sol et le terrassement pour créer la structure du bâtiment.

    La personne recrutée assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    A partir des directives du chef ou de la cheffe d’équipe, la personne recrutée devra :

    • mettre en œuvre des structures horizontales (fondations, chapes, dalles, planchers, etc.),
    • assembler et positionner des éléments d’armature d’un béton,
    • fabriquer et poser des coffrages ; couler du béton et autres mortiers,
    • maçonner les murs par assemblage des matériaux (briques, parpaings, carreaux de plâtre, etc.) grâce à des liants (ciment, plâtre, etc.),
    • préparer et appliquer les enduits sur les différentes surfaces intérieures ou extérieures (façades),
    • réaliser des ouvertures dans une maçonnerie (fenêtre, porte, etc.).

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Expérience exigée d’au moins 3 ans à ce poste.
    • Connaissant parfaitement les matériaux de construction (briques, parpaings, pierres, ciment, béton, carreaux de plâtre, etc.), la personne recrutée possède en outre des compétences techniques d’autant plus indispensables que de la qualité de son travail dépend tout le déroulement de la suite du chantier :
    • • techniques de maçonnerie, coffrage, moulage, ferraillage, réalisation de pièces en béton armé, en plâtre, etc...,
    • • maîtrise des outils : truelle, fil à plomb, bétonnière, niveau, etc,
    • • résines et mortiers : chaux grasse, chaux hydraulique, plâtre, ciment Portland, etc...,
    • • lecture des plans, traçage et repérage avec une extrême précision (erreurs de calcul proscrites),
    • • connaissance des règles et consignes de sécurité sur un chantier,
    • • montage d’échafaudage.
    • Doté(e) d’une bonne condition physique (port de charges, travail en plein air et par tous les temps) et du sens de l’équilibre (échafaudages, échelles), le maçon ou la maçonne fait preuve d’une bonne capacité d’organisation et de gestion de chantier. Prudent(e), il ou elle respecte scrupuleusement les règles de sécurité et sait gérer son temps.
    • Il ou elle a l’esprit d’équipe et le sens des responsabilités.
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2613 à 3080 euros, variable selon l'expérience professionnelle. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2023,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,
    • rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,
    • recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,
    • intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE MACON NOM Prénom .

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, guenole.le-bleis@taaf.fr ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Ouvrier polyvalent maçon carreleur H/F. CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Îles Kerguelen ou Crozet.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Bâtiment et travaux publics (BTP)

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

     

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Polyvalent, le maçon/carreleur ou la maçonne/carreleuse exécute ainsi le gros œuvre sur des constructions neuves et anciennes sur les 3 districts austraux.

    Il ou elle crée les fondations, monte les murs, installe les cloisons, scelle les poutrelles, etc. Il ou elle met en place les blocs fenêtres, et les panneaux préfabriqués, agglomérés, les revêtements céramiques aux murs et aux sols (carrelage, faïence …) dans les locaux courant ou humides.

    Le maçon carreleur ou la maçonne carreleuse est responsable de l’étanchéité, de la solidité du bâtiment, de l’isolation phonique et thermique.

    Seul ou en équipe, selon l’importance du chantier, le maçon carreleur ou la maçonne carreleuse intervient après la préparation du sol et le terrassement pour créer la structure du bâtiment.

    La personne recrutée assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    A partir des directives du chef ou de la cheffe d’équipe, la personne recrutée devra :

    • mettre en œuvre des structures horizontales (fondations, chapes, dalles, planchers, etc.),
    • assembler et positionner des éléments d’armature d’un béton,
    • fabriquer et poser des coffrages ; couler du béton et autres mortiers,
    • maçonner les murs par assemblage des matériaux (briques, parpaings, carreaux de plâtre, etc.) grâce à des liants (ciment, plâtre, etc.),
    • préparer et appliquer les enduits sur les différentes surfaces intérieures ou extérieures (façades),
    • réaliser des ouvertures dans une maçonnerie (fenêtre, porte, etc.).

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Connaissant parfaitement les matériaux de construction (briques, parpaings, pierres, ciment, béton, carreaux de plâtre, revêtement céramique, etc.), il ou elle possède en outre des compétences techniques d’autant plus indispensables que de la qualité de son travail dépend tout le déroulement de la suite du chantier :
    • techniques de maçonnerie, coffrage, moulage, ferraillage, réalisation de pièces en béton armé, en plâtre, de pose de revêtement céramique etc…,
    • maîtrise des outils : truelle, fil à plomb, bétonnière, niveau, etc…,
    • résines et mortiers : chaux grasse, chaux hydraulique, plâtre, ciment, ragréage, Portland, etc…,
    • lecture des plans, traçage et repérage avec une extrême précision (erreurs de calcul proscrites),
    • connaissance des règles et consignes de sécurité sur un chantier,
    • montage d’échafaudage.
    • Dotée d’une bonne condition physique (port de charges, travail en plein air et par tous les temps) et du sens de l’équilibre (échafaudages, échelles), la personne recrutée devra faire preuve d’une bonne capacité d’organisation et de gestion de chantier.
    • Prudente, il ou elle respecte scrupuleusement les règles de sécurité et sait gérer son temps.
    • Il ou elle a l’esprit d’équipe et le sens des responsabilités.
    • Expérience exigée d’au moins 3 ans à ce poste.
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2613 à 3080 euros, variable selon l'expérience professionnelle. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2023,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,

    rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,

    recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,

    intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE MACON CARRELEUR NOM Prénom .

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, , guenole.le-bleis@taaf.fr, ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Ouvrier polyvalent peintre en bâtiment H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Archipel Crozet ou île Amsterdam.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Peinture – cloisons.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef  ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Ainsi, sur les districts de Crozet et Amsterdam, l’ouvrier polyvalent ou l’ouvrière polyvalente peintre en bâtiment s’occupe des finitions des murs, des plafonds et des sols d’un bâtiment, que ce soit en intérieur ou en extérieur. Le ou la peintre en bâtiment embellit, protège et assainit les constructions.

    Outre le fait de peindre, il ou elle est amené(e) à réaliser des cloisons de séparation ou de doublage (isolées ou non) en plaques de plâtre.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    Avant même de poser la peinture ou tout autre revêtement, la personne recrutée accomplit toute une série de tâches de préparation :

    • montage des échafaudages,
    • protection du mobilier et des sols avec des bâches,
    • sécurisation du chantier avec des gardes de corps anti-chutes et des lignes de vie,
    • réalisation des cloisons à peindre (de la pose des rails jusqu’à la réalisation des enduits),
    • préparation des supports (décaper les vieilles peintures, décoller l’ancien papier peint, colmater les fissures, enduire, poncer, etc.) pour obtenir une surface lisse ou rugueuse telle que désirée (boucher les trous éventuels),
    • préparation des produits à appliquer : peinture, coloration, résines, etc…
    • pose des revêtements (en assurant éventuellement l’imperméabilité des surfaces et leur isolation phonique).

     

    Outre le fait de peindre, la personne recrutée est amenée à :

    • des cloisons de séparation ou de doublage (isolées ou non) en plaques de plâtre,
    • réaliser les bandes à joints, …
    • appliquer des résines, des vernis,
    • poser du papier peint, du tissu, de la moquette, du linoléum, un sol souple, du parquet,
    • se charger de la miroiterie et des vitres.

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Expérience exigée d’au moins 3 ans dans la spécialité.
    • La variété des techniques et des revêtements utilisés nécessite de nombreuses connaissances et compétences :
    • manipulation des outils : pinceaux, rouleaux, brosses, pistolets, cutters, ciseaux, raclettes, scie électrique, ponceuse, laser, etc,
    • bonne connaissance des supports et des revêtements à appliquer (essences de bois, métaux, plâtre, etc...) ,
    • maîtrise des techniques d’application d’enduit, de bandes à joints, de peinture à la brosse ou à la taloche,
    • connaissance et respect des consignes de sécurité sur un chantier.
    • Minutieux, précis et polyvalent, le peintre en bâtiment sait s’adapter à tout type de chantier et travailler en équipe.
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2613 à 3080 euros, variable selon l'expérience professionnelle. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2023,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,
    • rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,
    • recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,
    • intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE PEINTRE NOM Prénom .

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, (guenole.le-bleis@taaf.fr) ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Ouvrier polyvalent métallier soudeur H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Archipel Crozet ou îles Kerguelen.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Métallerie, soudure.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

     

    Ainsi, sur les districts de Crozet ou Kerguelen l’ouvrier polyvalent métallier ou l’ouvrière polyvalente métallière travaille le métal (acier, fer, aluminium, cuivre, laiton, bronze), des matériaux de synthèse et composites sur des chantiers de construction.

    La personne recrutée est chargée de :

    – renforcer la sécurité des bâtiments avec des ouvrages en métal (serrures, grilles de protections, rampes d’escalier, balcons, balustrades, grilles ouvragées) ;

    – installer toutes les fermetures et gonds des portes, des fenêtres, des volets roulants, des battants, des stores, des clôtures, etc. ;

    – réaliser et monter de la menuiserie métallique (portes, fenêtres, etc.) ;

    – construire des bâtiments en charpente métallique, en couverture et bardage acier ou aluminium.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures en cas de besoin.

    La personne recrutée participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    L’ouvrier polyvalent métallier ou l’ouvrière polyvalente métallière couvre le champ d’activités suivant :

    • prise des mesures, relevés de cote, croquis,
    • fabrication de pièces en métal : traçage, découpage, cintrage, forgeage, perçage, pliage, meulage, ajustage et soudure,
    • montage des éléments sur le chantier,
    • montage des fermetures des portes, fenêtres, etc…

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Expérience exigée d’au moins 3 ans à ce poste.
    • De la conception à la pose des éléments, le métallier met en œuvre des compétences techniques très pointues :
    • - aptitude au dessin,
    • - lecture de plan,
    • - prise de mesures, d’aplomb et de niveau,
    • - maîtrise du travail du métal,
    • - menuiserie : aluminium, PVC,
    • - montage de pièces mécaniques (fermetures, ouvrages en métal, menuiserie, etc.),
    • - soudure.
    • Ingénieux et créatif, il ou elle possède une bonne aptitude à visualiser en trois dimensions.
    • Il est attentif, habile (son outillage peut être dangereux) et résistant physiquement (travail en hauteur parfois).
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2613 à 3080 euros, variable selon l'expérience professionnelle. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2023,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,
    • rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,
    • recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,
    • intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE METALLIER SOUDEUR NOM Prénom.

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, (guenole.le-bleis@taaf.fr) ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Ouvrier polyvalent menuisier aluminium et bois H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou Amsterdam.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Menuiserie.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Ainsi, sur les 3 districts austraux, l’ouvrier polyvalent menuisier ou l’ouvrière polyvalente menuisière bois et aluminium conçoit, fabrique et pose des aménagements extérieurs (fenêtres, portes, etc.) ou intérieurs (escaliers, portes, placards, cloisons, mobiliers etc.). Spécialiste du bois, le menuisier ou la menuisière travaille aussi avec du PVC, du lamellé-collé, des panneaux de fibres et de l’aluminium.

    La personne recrutée conçoit les éléments de menuiserie sur mesure. Il ou elle travaille à son bureau pour tracer les plans, à l’atelier pour le façonnage des ouvrages et sur le chantier pour leur pose.

    Le menuisier ou la menuisière bois utilise des machines de découpe et d’assemblage, mais aussi des outils plus traditionnels (scie, perceuse, visseuse, fraiseuse, etc.).

    La personne recrutée doit savoir remplacer ou monter dans son intégralité une porte ou une fenêtre dans une ouverture existante ou non, y compris réaliser les travaux d’étaiement et toutes les opérations de calfeutrement, d’étanchéité et de finition. La personne recrutée sera amenée à contrôler, réparer, remplacer et/ou mettre en place des éléments de quincaillerie sur tout type d’ouvertures. Il ou elle devra également être capable de remplacer un vitrage.

    Il ou elle participera aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    Le menuisier ou la menuisière bois et aluminium travaille essentiellement sur mesure mais peut également installer des éléments fabriqués en série. De la prise de mesures pour l’installation au contrôle d’étanchéité, ses tâches sont multiples :

    • mesure des emplacements où doivent se loger les agencements en menuiserie,
    • dessin des plans,
    • découpe, assemblage et montage des éléments de menuiserie,
    • pose et réglage de menuiseries aluminium,
    • installation de rideaux aluminium motorisés,
    • réalisation de l’étanchéité du support et du châssis,
    • pose du vitrage,
    • serrurerie des portes et fenêtres,
    • calfeutrement et étanchéité,
    • pose et/ou remplacement de serrures et quincaillerie,
    • contrôle des éléments de serrurerie, de l’étanchéité et de l’isolation.

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Expérience exigée d’au moins 3 ans dans la spécialité.
    • L’ouvrier polyvalent menuisier bois ou l’ouvrière polyvalente menuisière bois doit faire preuve de connaissances en matière de :
    • - travail en site isolé et en autonomie,
    • - maîtrise des règles de l’art (normes et DTU),
    • - préparation du chantier,
    • - prises de mesures, d’aplomb et de niveau,
    • - travaux de finitions,
    • - dessin et lecture des plans de menuiserie et de bâtiment,
    • - géométrie, calcul, serrurerie,
    • - normes d’isolation phonique et d’étanchéité.
    • Minutieux et inventif, il ou elle est également prudent (les machines sont dangereuses) et respectueux des règles et consignes de sécurité.
    • Il ou elle a le goût du travail bien fait.
    • Permis B exigé, la conduite d’engins est un plus.
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2613 à 3080 euros, variable selon l'expérience professionnelle. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2023,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,
    • rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,
    • recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,
    • intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE MENUISIER BOIS ET ALU NOM Prénom.

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, (guenole.le-bleis@taaf.fr) ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

     

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Ouvrier polyvalent bardeur couvreur (métal) H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Îles Kerguelen ou Amsterdam.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Ouvrier spécialisé au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Construction métallique (charpente, couverture, bardage).

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe des infrastructures (sous-officier de l’armée de terre).

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses.

    Sur chacun des 5 districts formés par ces territoires, une base permet aux contractuels, scientifiques et militaires de séjourner plusieurs mois. Eprouvées par les conditions climatiques, les infrastructures de ces bases nécessitent des travaux d’entretien, de rénovation ou de construction afin de garantir sécurité et confort à leurs occupants.

    Ainsi, sur les districts de Kerguelen et d’Amsterdam, l’ouvrier polyvalent bardeur couvreur ou l’ouvrière polyvalente bardeuse couvreuse s’occupe de tous les travaux nécessaires à la réalisation d’un bardage et d’une couverture métallique, depuis la pose de la structure jusqu’à la mise en œuvre des éléments de finitions.

    La personne recrutée sera encadrée par un chef ou une cheffe d’équipe construction métallique.

    Il ou elle assistera également les autres membres de l’équipe Infrastructures sur les autres travaux prévus dans la programmation (divers corps de métiers).

    La personne recrutée aux tâches liées à la vie commune sur base.

    Missions

    Encadrée) par un chef ou une cheffe d’équipe bardeur/couvreur, le bardeur couvreur ou la bardeuse couvreuse aura pour mission :

    • la découpe et la pose des ossatures, des profils aluminium,
    • les prises de mesures et l’aide au pliage des tôles planes pour la réalisation des éléments de finitions.

    Direction

    Direction des services techniques.

    Compétences requises

    • Niveau CAP bardage souhaité.
    • Expérience exigée d’au moins 3 ans dans la spécialité.
    • - Capacité à travailler en site isolé et en autonomie,
    • - maîtrise des règles de l’art (normes et DTU),
    • - maîtrise des différentes techniques de pose de bardage
    • – couverture métallique,
    • - prises de mesures, d’aplomb et de niveau,
    • - lecture de plans,
    • - maîtrise du pliage de tôle plane aluminium,
    • - connaissance ou maîtrise en soudure préférable,
    • - permis B exigé, la conduite d’engins est un plus,
    • - disponibilité, polyvalence, rigueur, organisation,
    • - capacité à travailler en équipe,
    • - grande faculté d’adaptation.
    • Rémunération brute pour une 1ère mission de 2613 à 3080 euros, variable selon l'expérience professionnelle. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2023,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    • Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé,
    • rythme de travail irrégulier car soumis aux conditions climatiques changeantes,
    • recrutement exigeant (incluant aptitude médicale et psychologique) et étalé sur plusieurs mois,
    • intervention sur un territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de M. le Préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message : CANDIDATURE BARDEUR COUVREUR NOM Prénom .

    Pour tout renseignement sur le poste, merci de vous adresser par mél M. Guénolé LE BLEIS, responsable des infrastructures, (guenole.le-bleis@taaf.fr) ou M. Jessy FRADET, conducteur de travaux, jessy.fradet@taaf.fr.

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Chef de cuisine H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Technicien Supérieur au sens de la réglementation du travail dans les TAAF.

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou Amsterdam.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Technicien Supérieur au sens de la réglementation du travail dans les TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Restauration.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe de district.

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel de Crozet, l’archipel des Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion.

    Les districts de Crozet, Kerguelen et Amsterdam disposent de cuisines qui alimentent les personnels présents sur les bases. Les membres des équipes de cuisine, en contrat à durée déterminée, sont affectés pour des périodes allant de quelques mois à un an. D’autre part, un personnel présent au siège des TAAF, rattaché au service logistique et approvisionnement, est notamment chargé des achats d’alimentation et du matériel équipant les cuisines. Il suit et contrôle, chez les fournisseurs, la qualité des prestations et des produits alimentaires commandés.

    Missions

    • organiser et gérer le processus de production culinaire,
    • encadrer un commis ou une commise, un ou deux seconds de cuisine,
    • maîtriser la boulangerie et la pâtisserie:

    . pains variés, biscuits, tartes et cakes salés,

    . viennoiseries, desserts et entremets sucrés,

    • gérer les stocks de marchandise à sa disposition pour une durée de 4 à 5 mois,
    • faire les inventaires une fois par mois,
    • organiser les commandes en relation avec le chef de district et son pilote (services techniques du siège des TAAF),
    • réaliser des menus variés, équilibrés et respectueux des régimes alimentaires, tels que les allergies, le végétarisme et des pratiques de foi,
    • suivre et contrôler le bon déroulement du service,
    • vérifier la qualité des produits et du matériels de cuisine et faire remonter les besoins et les améliorations au service soutien de l’homme de la DST,
    • maîtriser les gestes et les techniques culinaires permettant de réaliser des préparations spécifiques simples et élaborées (exemple: yaourt, pâte à tartinée, biscuits, confiture, pain),
    • veiller à limiter le gaspillage alimentaire en adaptant la quantité des produits alimentaires et savoir réutiliser les restes pour d’autres préparations,
    • savoir décliner plusieurs préparations à partir d’un même produit (exemple : noix de veau, joue de bœuf, épaule d’agneau), et être créatif,
    • maitriser, contrôler et appliquer parfaitement les règles d’hygiène et de sécurités (HACCP) au sein de la cuisine,
    • respecter les normes environnementales et s’inscrire dans une démarche de développement durable (utiliser des produits à faible impact environnemental, limiter la production de déchets, limiter la consommation énergétique des cuisines…).

    Direction

    Direction des Services Techniques.

    Compétences requises

    • Formation:
    • Un diplôme est exigé dans le domaine de la restauration : CAP/BEP cuisine, Bac Pro cuisine, BTS cuisine ou BTS hôtellerie restauration option art culinaire.
    • Expérience:
    • Expérience exigée d’au moins 5 ans à ce poste. Une ou plusieurs expériences à l’étranger, dans des endroits éloignés et/ou isolés seraient appréciées.
    • Qualités requises:
    • Autonomie et organisation,
    • résistance au stress,
    • créativité et innovation,
    • management :
    • . travailler en équipe,
    • . créer de la cohésion autour de sa cuisine,
    • . maintenir la motivation des équipes,
    • . garder une attitude bienveillante envers son équipe et les hivernants ou les hivernantes,
    • assumer la responsabilité de ses actes et de ceux de l’équipe de cuisine ,
    • savoir rendre compte,
    • être force de proposition auprès du chef ou de la cheffe de district et des référents du siège,
    • savoir utiliser les outils bureautiques basiques tels que les tableurs et traitements de texte.
    • Rémunération:
    • Rémunération brute pour une première mission de 3458 à 4123 euros suivant l’expérience. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 1 journée de formation le 9 mars 2023,

    puis 7 jours de confinement,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Charge de travail variable selon la saison :

    – 30 à 50 couverts sur l’archipel Crozet ou l’île Amsterdam,

    – 50 à 100 couverts sur l’île Kerguelen.

    Grande aptitude à la vie en collectivité et en milieu confiné et très isolé.

    Recrutement exigeant et étalé sur plusieurs mois.

    Territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Second ou seconde de cuisine (Crozet et Amsterdam) ;

    2 Seconds ou secondes de cuisine, un commis ou une commise de cuisine entre OP3 et OP1, et un personnel polyvalent ou une personnelle polyvalente de salle (Kerguelen).

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse suivante : srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message :  CANDIDATURE CHEF DE CUISINE NOM Prénom.

    Pour plus de renseignement, merci de contacter M. Nicolas ROUGELIN sur nicolas.rougelin@taaf.fr ou M. Bernard GERMAIN sur bernard.germain@taaf.fr .

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Second de cuisine H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Agent de maîtrise au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Archipel Crozet, îles Kerguelen ou Amsterdam.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Agent de maîtrise au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Restauration.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe de cuisine.

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, l’archipel Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion.

    Les districts de Crozet, Kerguelen et Amsterdam disposent de cuisines qui alimentent les personnels présents sur les bases. Les membres des équipes de cuisine, en contrat à durée déterminée, sont recrutés pour des périodes allant de quelques mois à un an. Ils sont placés sous l’autorité du chef de cuisine. D’autre part, un personnel présent au siège des TAAF, rattaché au service logistique et approvisionnement, est notamment chargé des achats d’alimentation et du matériel équipant les cuisines. Il suit et contrôle, chez les fournisseurs, la qualité des prestations et des produits alimentaires commandés.

    Missions

    Sous la responsabilité et l’autorité du chef ou de la cheffe de cuisine :

    • participer au processus de production culinaire,
    • participer à la réalisation de menus variés, équilibrés et respectueux des régimes alimentaires, tels que les allergies, le végétarisme et des pratiques de foi,
    • connaître la boulangerie et la pâtisserie, créer et réaliser :

    – pains variés, biscuits, tartes et cakes salés,

    – viennoiseries, desserts et entremets sucrés,

    • réaliser des préparations spécifiques simples et élaborées (exemple : yaourt, pâte à tartiner, biscuits, confitures),
    • décliner plusieurs préparations à partir d’un même produit (exemple : noix de veau, joue de bœuf, épaule d’agneau), et être créatif,
    • limiter le gaspillage alimentaire en adaptant la quantité des produits alimentaires et réutiliser les restes pour d’autres préparations,
    • participer et contrôler le bon déroulement du service,
    • contribuer à la gestion des stocks de marchandise à sa disposition pour une durée de 4 à 5 mois environ,
    • réaliser les inventaires une fois par mois,
    • participer au processus de commande en relation avec le chef ou la cheffe de district et le siège des TAAF (direction des services techniques),
    • vérifier la qualité des produits et du matériels de cuisine et faire remonter les besoins et les améliorations au chef ou à la cheffe de cuisine,
    • contrôler et appliquer parfaitement les règles d’hygiène et de sécurité (HACCP) au sein de la cuisine,
    • respecter les normes environnementales et s’inscrire dans une démarche de développement durable (utiliser des produits à faible impact environnemental, limiter la production de déchets, limiter la consommation énergétique des cuisines…).

    Direction

    Direction des Services Technique.

    Compétences requises

    • Formation:
    • CAP/BEP cuisine, Bac Pro cuisine ou BTS cuisine, BTS hôtellerie restauration option art culinaire.
    • Expérience:
    • Expérience exigée d’au moins 3 ans à ce poste. Une ou plusieurs expériences à l’étranger, dans des endroits éloignés et/ou isolés seraient appréciées.
    • Qualités requises:
    • autonomie et organisation,
    • résistance au stress,
    • créativité et innovation,
    • savoir :
    • - travailler en équipe,
    • - créer de la cohésion,
    • - maintenir la motivation des équipes,
    • - garder une attitude bienveillante envers l’équipe et les hivernants ou les hivernantes,
    • - assumer la responsabilité de ses actes,
    • - s’adapter aux hivernants et aux circonstances,
    • - agir de façon responsable,
    • savoir rendre compte,
    • être force de proposition auprès du chef ou de la cheffe de cuisine,
    • savoir utiliser les outils informatiques basiques tels que les tableurs et les traitements de texte.
    • Rémunération:
    • Rémunération brute pour une première mission de 2885 à 3419 euros suivant l’expérience. La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 1 journée de formation le 9 mars 2023,

    puis 7 jours de confinement,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Charge de travail variable selon la saison :

    – 30 à 50 couverts sur l’archipel Crozet ou l’île Amsterdam,

    – 50 à 100 couverts sur l’île Kerguelen.

    Grande aptitude à la vie en collectivité en milieu confiné et très isolé.

    Recrutement exigeant et étalé sur plusieurs mois.

    Territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message: CANDIDATURE SECOND DE CUISINE NOM Prénom.

    Pour plus de renseignement, merci de contacter M. Nicolas ROUGELIN sur nicolas.rougelin@taaf.fr ou M. Bernard GERMAIN sur bernard.germain@taaf.fr .

     

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

  • Personnel polyvalent de salle H/F CDD – Agent contractuel de droit privé Manoeuvre au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Archipel Kerguelen.

    CDD – Agent contractuel de droit privé
    Manoeuvre au sens de la réglementation du travail des TAAF.

    Domaine(s) d'activités

    Restauration.

    Supérieur hiérarchique immédiat

    Chef ou cheffe de cuisine.

    Éléments de contexte

    Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) sont formées par l’archipel Crozet, l’archipel Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Éparses. Ces dernières rassemblent les îles tropicales de l’archipel des Glorieuses, Juan de Nova, Europa et Bassas da India dans le canal du Mozambique et Tromelin au nord de La Réunion.

    Les districts de Crozet, Kerguelen et Amsterdam disposent de cuisines qui alimentent les personnels présents sur les bases. Les membres des équipes de cuisine, en contrat à durée déterminée, sont affectés pour des périodes allant de quelques mois à un an. D’autre part, un personnel présent au siège des TAAF, rattaché au service logistique et approvisionnement, est notamment chargé des achats d’alimentation et du matériel équipant les cuisines. Il suit et contrôle, chez les fournisseurs, la qualité des prestations et des produits alimentaires commandés.

    Missions

    Sous l’autorité du chef ou de la cheffe de district, et du chef ou de la cheffe de cuisine, la personne recrutée aura pour mission :

    • organiser la salle de restaurant en prévision de la prise des repas,
    • organiser l’approvisionnement en vaisselle et en linge propre,
    • assurer l’entretien des locaux qui lui sont dévolus,
    • assurer l’entretien de la vaisselle,
    • assurer le service du midi et du soir,
    • apporter une aide à la cuisine,
    • assurer le respect des règles de tri des déchets dans la cuisine et dans la salle de vie commune,
    • assurer la pesée des déchets putrescibles en fin de journée ou de service.

     

    Cette liste est non exhaustive.

    La personne recrutée participera aux tâches liées à la vie commune sur base et hors base.

    Direction

    Direction des Services Techniques.

    Compétences requises

    • Savoir adapter votre comportement aux individus et aux circonstances,
    • créer la cohésion, et maintenir la motivation des équipes,
    • avoir le sens de l’organisation,
    • être autonome à votre poste de travail,
    • connaitre les règles d’hygiène et de sécurité,
    • savoir faire preuve d’adaptabilité et de réactivité.
    • Rémunération brute pour une première mission de 2428 à 2953 euros suivant l’expérience.
    • La rémunération évolue également avec le nombre de missions effectuées.

    Durée de la ou des missions

    Mission démarrant par 7 jours de confinement le 10 mars 2022,

    départ par le Marion Dufresne prévu le 17 mars 2023,

    1 mois de trajet environ (aller et retour),

    5 mois de mission sur district,

    retour le 6 septembre 2023,

    suivi de 30 jours de congés.

    CDD de plus de 6 mois.

    (dates à affiner)

    Spécificités / Contraintes / Sujétions

    Charge de travail de 50 à 100 couverts variable selon la saison.

    Grande aptitude à la vie en collectivité en milieu confiné et très isolé.

    Recrutement exigeant et étalé sur plusieurs mois.

    Territoire intégralement classé en réserve naturelle nationale.

    Personnel à encadrer

    Aucun.

    Contact

    Les candidatures (lettre de motivation à l’attention de Monsieur le préfet, administrateur supérieur des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines à l’adresse srh@taaf.fr en mentionnant impérativement en objet du message: CANDIDATURE PERSONNEL POLYVALENT DE SALLE NOM Prénom.

    Pour plus de renseignement, merci de contacter M. Nicolas ROUGELIN sur nicolas.rougelin@taaf.fr ou M. Bernard GERMAIN sur bernard.germain@taaf.fr .

     

    Date fin de candidature

    04 Septembre 2022

Vous souhaitez postuler pour un autre corps de métier ?

Vous pouvez tout de même nous transmettre votre candidature spontanée, nous l'étudierons avec attention lors de nouvelles opportunités d'emploi.

Vous devez
prochainement
nous rejoindre

Préparez votre mission dans les Terres australes françaises