Espace philatélie

Dès 1896, René Bossière, nommé résident de France aux îles Kerguelen suggère l’émission des timbres-poste spécifiques. Cependant, les premiers plis ne datent que de 1908, année de création de l’usine baleinière de Port- Jeanne-d’Arc. Ils étaient affranchis de timbres français et oblitérés de la mention « résident de France aux îles Kerguelen ». De 1924 à 1955, les timbres-poste utilisés sont ceux de Madagascar.

Depuis 1955, les TAAF émettent leurs propres timbres. A ce jour plus de 900 timbres et 8 carnets de voyages ont été émis, illustrant les îles australes, l’Antarctique et, depuis 2007, les îles Éparses.

  • Une commission philatélique, présidée par le préfet des TAAF, se réunit chaque année afin de définir les thèmes et les sujets de la future collection.
  • Les timbres sont gravés en taille-douce ou imprimés en offset voire en héliogravure. Des artistes ou maîtres graveurs ont mis leur talent au service des TAAF : Aurélie Baras, Pierre Albuisson, Elsa Catelin, Claude Perchat, André Lavergne….
  • Des timbres « hors programme » sont émis en cours d’année pour commémorer un événement ou un manifestation. Pour promouvoir ces émissions, une oblitération spéciale illustrée «1er jour» est généralement apposée sur ces timbres au départ des districts.
  • Une gérance postale est installée dans chaque district. Le gérant postal (vaguemestre dans les Eparses) a pour mission le traitement du courrier de la base. Il appose un cachet postal d’oblitération postale sur l’ensemble des courriers au départ du district. La marcophilie des TAAF est particulièrement appréciée des collectionneurs : chaque mission scientifique, chaque expédition polaire possède son tampon souvenir. La majeure partie des corps de métiers (géologue, ornithologue, médecin, océanologue, séismologue…) appose son tampon de mission sur les courriers au départ des bases.