Missions TAAF à Europa
et Juan de Nova

16 Février 2021   —  Terres australes et antarctiques françaises

Les TAAF travaillent depuis 2007 à renforcer les actions de protection de la biodiversité sur les îles Eparses.

Dans le cadre de différents plans d’action environnementaux, les agents mènent sur le terrain des opérations de suivi des espèces et écosystèmes terrestres et marins, de restauration des milieux dégradés, de sensibilisation ou d’encadrement des usages.

Dans ce contexte, du 11 au 14 janvier 2021, les équipes de la direction de l’environnement des TAAF sont intervenues sur Europa pour le suivi des récifs coralliens, et sur Juan de Nova pour celui des colonies de sterne fuligineuse.

Europa : évaluer l’impact d’un réchauffement des eaux sur les écosystèmes coralliens

Références aux niveaux régional et mondial, les récifs coralliens des îles Éparses figurent parmi les écosystèmes marins les plus préservés de l’ouest de l’océan Indien.

Pour répondre à l’objectif de suivi de l’état de santé des récifs coralliens inscrit dans les plans d’actions biodiversité, et de l’Initiative FRançaise pour les RÉcifs CORalliens (IFRECOR), les agents des TAAF, avec l’appui d’experts scientifiques, assurent depuis 2018 une veille continue de l’impact du changement climatique sur les récifs, ainsi que le suivi des températures grâce à un réseau de stations d’observation.

En 2020, les récifs coralliens d’Europa ont subi leur premier phénomène majeur de blanchissement, conséquence d’une température de l’eau supérieure à 30° pendant plusieurs semaines. Deux agents des TAAF et un expert de l’Université de La Réunion se sont rendus sur le terrain les 12 et 13 février 2021 pour évaluer ce phénomène. Malgré une mortalité constatée d‘une partie des colonies coralliennes sur les stations du réseau, les agents ont enregistré une bonne récupération de l’écosystème récifal d’Europa, et un maintien de la diversité des espèces de coraux. Ce constat appui l’hypothèse qu’un écosystème en bonne santé lutte plus efficacement contre les conséquences associées au changement climatique.

Néanmoins, plusieurs indices suggèrent qu’un nouveau phénomène de blanchissement corallien est en cours pour l’année 2021 sur Europa, qui fera donc l’objet d’une surveillance régulière.

Photo : © Lionel Bigot
Photo : © Alexis Cuvillier - TAAF
Photo : © David de Sousa - TAAF
Résultat de l’échantillonnage de la faune des sédiments par carottage

Juan de Nova : suivi des invertébrés marins et des colonies de sterne fuligineuse

À Juan de Nova, c’est sur les invertébrés marins peuplant les sédiments côtiers que les TAAF ont initié une campagne de suivi dans le cadre du plan d’action IFRECOR. Les 13 et 14 janvier, les agents des TAAF ont procédé à des relevés de données permettant de constituer un état de référence en cas de pollution ou de perturbation liées au changement climatique. Ce suivi permet de dresser, avec l’appui d’experts de l’Université de La Réunion, les premiers inventaires de biodiversité du benthos1 côtier pour ces îles n’ayant encore jamais fait l’objet de description faunistique : il permettra peut-être de découvrir des espèces encore inconnues.

Pour répondre à l’objectif de « lutte contre les invasions biologiques » identifié dans le plan d’action biodiversité des îles Éparses, un suivi continu de l’impact des éradications des espèces invasives est indispensable. Les agents des TAAF ont donc également mené une nouvelle mission sur Juan de Nova pour étudier la distribution spatiale des colonies de sterne fuligineuse. Compte-tenu de la forte fluctuation naturelle des colonies d’oiseaux marins, ces suivis sont réalisés sur plusieurs années afin d’évaluer précisément la tendance évolutive de la population de sterne fuligineuse suite à l’éradication de mammifères introduits.

 1Le benthos est l’ensemble des organismes aquatiques (marins ou dulcicoles) vivant à proximité du fond des mers et océans, des lacs et cours d’eau.

Photo : © Louis Dorémus - TAAF
Photo : © Louis Dorémus - TAAF