Les journées européennes du patrimoine

23 Septembre 2019   —  Terres australes et antarctiques françaises

A l’occasion de la 36e édition des Journées Européennes du Patrimoine placées sous le thème “Arts et divertissements”, les Terres australes et antarctiques françaises ont ouvert, les 21 et 22 septembre 2019, la maison Orré, résidence du préfet administrateur supérieur des TAAF à Saint-Pierre. L’ancien entrepôt Kerveguen, siège de la collectivité, a quant à lui servi de site de projections pour la 4ème édition de la soirée « Rivière d’Abord en lumière ».

A la maison Orré, les visiteurs accueillis par des étudiants en BTS Tourisme du lycée Evariste de Parny de Saint-Paul ont découvert à travers des visites guidées animées par une guide conférencière, le rez-de-chaussée et les jardins de la résidence.

Ils ont pu également rencontrer la préfète administratrice supérieure des TAAF, Evelyne DECORPS, ainsi que le personnel de la résidence.

Grâce au partenariat avec le Pôle Valorisation du Patrimoine de la ville de Saint-Pierre, c’est plus de 700 personnes qui sont venus durant le week-end, découvrir la maison Orré et le projet de réhabilitation à travers des visites libres ou commentées et une exposition dédiée.

Cette année et pour célébrer l’inscription des Terres et mers australes françaises au patrimoine mondial de l’Unesco, les visiteurs ont aussi pu admirer l’exposition photographique dédiée, un film documentaire,  et surtout échanger autour de leurs questions sur la biodiversité et sa protection.

La soirée de samedi 21 septembre a mis en lumière l’entrepôt Kerveguen grâce à 3 projections sur ses murs avec :

Un ciné-concert de Bernard Abeille intitulé « Baleine et contrebasse » mêlant symphonie musicale au chant des baleines ;

Une vidéo-projection de Lionel Lauret et Bilal Cadjee intitulée « Voyage au pays de Roussin… » mettant en valeur un témoignage unique de l’histoire de l’île de La Réunion ;

Une vidéo-mapping de Jace, Nicolas Schaub, Damien Fontaine et “La Maison Production” intitulée « L’île aux gouzous » jouant avec l’architecture même de l’entrepôt Kerveguen à travers des constructions et déconstructions.