Le mini-chaland Rallier du Baty baptisé par la classe TAAF du lycée Léon de Lépervanche

%10 %328 %2023   —  Terres australes et antarctiques françaises

Après dix mois de chantier de construction, confié à la société Piriou, le mini-chaland Rallier du Baty a été baptisé le vendredi 10 mars dernier, au quai 8 du Port. En présence de la préfète administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises, Madame Florence Jeanblanc-Risler, des élus du conseil départemental et régional, des représentants de l’Etat, de la société Piriou et du grand port maritime, le mini-chaland a été officiellement baptisé par une élève du CAP Maritime du lycée Léon de Lépervanche, classe TAAF et marraine du bateau. Un moment d’émotion et de grande fierté pour les équipes et partenaires ayant participé à la mise en œuvre de ce projet.

 

Baptême du mini-chaland Rallier du Baty

Le mini-chaland Rallier du Baty répond à un besoin de renfort logistique lors des ravitaillements des bases australes. En effet, la majorité du déchargement du fret et des personnels s’effectue par moyen héliporté pour les districts de Crozet, Amsterdam et Tromelin, et par un moyen maritime pour le fret du district Kerguelen, qui bénéficie déjà d’un chaland : l’Aventure 2.
Pour le déchargement de fret lourd (non héliportable), le Marion Dufresne dispose actuellement d’une portière (radeau sur boudin gonflable) qui, tractée par une vedette motorisée, permet de transporter des charges lourdes vers les districts. Le mini-chaland remplacera la portière ; et la vedette qui la tractait sera offerte au CAP Maritime, pour des travaux et études pratiques .

Le mini-chaland Rallier du Baty aura donc pour mission :

  • d’améliorer le fonctionnement des bases en facilitant l’acheminement de « gros matériel » nécessaire à l’entretien et à la rénovation des installations, mais aussi l’évacuation des déchets volumineux ;
  • d’assurer la sécurité des opérations logistiques par le remplacement de la portière ;
  • de réduire les rotations d’hélicoptère et ainsi limiter les nuisances associées pour l’environnement ;
  • de suppléer, en cas de problème et pour une période définie, le chaland Aventure II opérant actuellement à Kerguelen ;
  • de transporter des personnes.

Le Rallier du Baty a officiellement pris ses fonctions en embarquant sur le Marion Dufresne lors du départ de la première rotation de l’année, le vendredi 17 mars dernier.