21 juin, visite officielle par Monsieur le Préfet, administrateur supérieur, de l’exposition de la photographe Mélanie Wenger « Au cœur du plus grand sanctuaire français », pour marquer la fête de la « Midwinter » au sein du cadre exceptionnel du Festival de La Gacilly (Morbihan).

%22 %371 %2022   —  Terres australes et antarctiques françaises

Chaque année, le 21 juin, au milieu de l’hiver austral, le personnel des bases des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) célèbre la « Midwinter » (litt. « Mi-hiver »). En écho aux manifestations festives et bon enfant organisées cette semaine dans chacun des districts austraux et antarctique, Monsieur le préfet, administrateur supérieur, s’est rendu au Festival photo de La Gacilly à l’invitation de la direction du festival, afin de découvrir les 65 photos grand format issues du travail de Mélanie Wenger. Toutes sont tirées des milliers de photographies prises par l’artiste dans les districts austraux lors de sa participation à la rotation OP4 du Marion Dufresne en décembre 2021.

Photo : © Jean-Michel Niron
Photo : © Jean-Michel Niron
Photo : © Jean-Michel Niron

À l’origine, « Midwinter » désignait le jour du solstice d’hiver, le 21 décembre. Par analogie, et en transposant l’hiver austral de juin à septembre, la « Midwinter » marque désormais la date du 21 juin. Cette fête tire son origine de la « National Antarctic Expedition », commandée par le lieutenant Robert Falcon Scott, lors de son premier hivernage de l’année 1902. Pour égayer la monotonie du long hiver, l’un des officiers devenu célèbre par la suite, Ernest Shackleton, eut l’idée et l’ingéniosité de réaliser, distribuer et diffuser un journal mensuel sous le titre « South Polar Times » relatant les menus événements du mois, et contenant en outre toutes sortes d’histoires réelles ou imaginaires, de dessins et de jeux : c’est à cette occasion que l’initiative d’une petite fête fut imaginée pour le 21 juin, afin de célébrer le passage à la seconde moitié de l’hiver austral.

En ce jour particulier, cette exposition « Au cœur du plus grand sanctuaire français » est aussi un écho et un hommage, tout en images, aux personnels civils et militaires des bases qui œuvrent au quotidien dans les TAAF pour remplir leurs missions de souveraineté, de protection du patrimoine naturel et de soutien à la recherche.

L’exposition est visible dans le labyrinthe végétal du Festival jusqu’au 30 septembre  2022.