Facebook Twitter Viadeo LinkedIn You Tube Daily Motion Flickr
Accueil > S’informer > Toutes les actualités > Visite à caractère scientifique de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II (...)

24 mars 2017

Visite à caractère scientifique de Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco dans les Îles Eparses

JPEG - 32.1 ko
Général Franck Reignier, Commandant supérieur des FASZOI, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco, Cécile Pozzo di Borgo, Préfet, Administrateur supérieur des TAAF
JPEG - 47.9 ko
Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et la délégation des TAAF devant la place d’armes de Grande Glorieuse Vincent Boulet (CNPN), O.Arnoult MC ADVISORY), P.Ortelli (COGEMAT), SAS le Prince Albert II de Monaco, Cécile Pozzo di Borgo, Préfet, Administrateur des TAAF, Cédric Marteau (Directeur environnement TAAF), Sophie Marinesque (Chef de service patrimoine naturel TAAF)

Terres australes et antarctiques françaises, 1er- 3 mars 2017 - Madame Cécile Pozzo di Borgo, préfet, administrateur supérieur des TAAF, conjointement avec le général de brigade Franck Reignier, Commandant supérieur des Forces armées de la zone sud-ouest océan Indien (FAZSOI), a eu l’honneur d’accueillir Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et sa délégation pour une visite à caractère scientifique des îles Eparses les 1er, 2 et 3 mars.

Cette visite avait pour objectif de faire découvrir le patrimoine naturel des îles Eparses et de présenter les enjeux de conservation et de recherche associés à ces territoires singuliers du Canal du Mozambique.

Les îles Eparses figurent en effet parmi les derniers sanctuaires de biodiversité tropicale de l’océan Indien occidental. Guidée par Cédric Marteau, Directeur de l’environnement des TAAF, Sophie Marinesque son adjointe chargée de la préservation des îles Eparses et Vincent Boulet, partenaire scientifique expert en botanique membre du Comité National de Protection de la Nature, la délégation monégasque a pu successivement découvrir sur Europa, Juan de Nova puis aux Glorieuses une partie des espèces et des habitats qui font la richesse de ces îles. En particulier, les oiseaux marins (fous, frégates, sternes, etc.) dont plusieurs millions de couples nichent sur leur sol, les tortues marines qui se reproduisent sur leurs plages ou encore les requins et poissons qui peuplent leurs récifs ont accompagné les visiteurs à travers mangrove, lagons et autres habitats préservés qui composent ces territoires.

Gestionnaire des îles Eparses depuis 2005, la collectivité des TAAF s’attache, avec le concours indispensable des FAZSOI qui assurent une présence continue sur ces îles ainsi que la desserte de chacune d’elles, et avec le soutien de partenaires scientifiques et privés, à préserver ces sanctuaires par le biais de leur classement progressif en aires protégées et de la mise en place d’ambitieux programmes de conservation et de restauration des milieux. A l’occasion de cette visite, plusieurs programmes phares de conservation menés par la collectivité sur les trois dernières années, en partenariat avec MM. P. Ortelli et O. Arnoult, membres de la délégation des TAAF, ont été présentés sur le terrain :

• les missions quotidiennes du premier personnel civil permanent des TAAF installé sur Europa depuis mai 2016, afin d’assurer, dans le cadre du plan de gestion de l’île élaboré suite à son classement au titre de la convention RAMSAR en 2011, le suivi de l’évolution des espèces et milieux protégés, ainsi que la mise en place d’actions de restauration des habitats (éradication d’espèces exotiques envahissantes végétales) et de sensibilisation auprès des usagers ;

• une opération, achevée avec succès en 2016, d’éradication de mammifères introduits qui menaçaient le maintien d’une des plus importantes colonies de sternes fuligineuses de l’océan Indien à Juan de Nova ;

• la mise en place aux Glorieuses de moyens nautiques, opérés par les FAZSOI, qui permettent de contribuer à la surveillance du lagon et à la préservation de son patrimoine naturel marin, en cohérence avec les orientations stratégiques de gestion du Parc naturel marin couvrant les eaux des Glorieuses depuis 2012.

Cette visite a par ailleurs été l’occasion de rappeler l’extraordinaire potentiel que représentent les îles Eparses, de par leur répartition géographique et leur exceptionnel état de préservation, pour contribuer comme sites de référence à la recherche internationale sur des thèmes d’intérêt planétaire (évolution de la biodiversité, compréhension du changement climatique et adaptation à ses effets, utilisation durable des ressources naturelles, etc.). Depuis 2011, la collectivité des TAAF s’investit, comme elle le fait depuis plus de 50 ans sur ses autres territoires, aux côtés des principaux Instituts de recherche français, pour accompagner le développement de la recherche scientifique dans les îles Eparses.
Un consortium de recherche interdisciplinaire dédié aux îles Eparses avait ainsi été constitué entre 2011 et 2014 pour fixer les priorités stratégiques et apporter un soutien logistique et financier à une sélection de projets scientifiques retenus sur appel à projets. Plus d’une centaine de missions de terrain avaient pu être réalisées entre 2011 et 2014 grâce à ce premier programme. Il aura notamment permis d’acquérir de nombreuses connaissances sur les écosystèmes marins et terrestres de ces îles, d’installer des stations d’observation permanentes des milieux et, enfin, d’alimenter les programmes de conservation du patrimoine naturel des îles Eparses (notamment le plan de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses, le plan de gestion RAMSAR de l’île d’Europa, les plans de lutte contre les espèces exotiques envahissantes). Un nouveau consortium est actuellement en cours de constitution pour la période 2017-2019 avec pour ambition, au-delà des objectifs propres à la recherche et à la conservation, de contribuer à développer des coopérations internationales, notamment avec les pays de la zone sud-ouest océan Indien connaissant les mêmes problématiques.

A l’issue de cette visite, les TAAF et les FAZSOI se félicitent d’avoir pu partager avec Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco et sa délégation les émerveillements et les défis qu’engendre la gestion de ces territoires d’exception, avec l’espoir que ce passage sur les îles pourra faire naître des projets de collaboration avec Monaco.

JPEG - 32.4 ko
JPEG - 36.5 ko
JPEG - 35.9 ko
JPEG - 21.3 ko
JPEG - 37.9 ko
JPEG - 34.2 ko
JPEG - 58.3 ko
JPEG - 25.9 ko